Tourisme dans l’Est de la Belgique en compagnie de l’Opel Cascada.

écrit par patrickthibaut
le 19/01/2014
Opel Cascada

En ce début 2014 nos autoroutes et, surtout, notre splendide Opel Cascada, nous ont conduites au cœur de notre communauté germanophone.

Au jour d’aujourd’hui ou certains ‘râlent’ dans leur coin, de ne pas avoir déjà réussi à dissoudre notre petit royaume, des gens, avec du Charisme, comme Karl-Heinz Lambertz (Ministre Président de la Communauté Germanophone) nous prouvent que cette toute petite part de la Belgique vaut la peine d’être visitée et respectée.

Pas de crainte, notre thématique reste la même, à savoir des Brasseries – Abbaye du Val-Dieu et Grain d’Orge et une des plus fameuses distilleries de Belgique à savoir Radermacher.
Pour votre nuitée et repas : Hôtel Verviers du groupe Van der Valk et le restaurant La Bergerie à moins de 15 minutes.

Distillerie Radermacher à Raren.

En 1836, Peter Radermacher, agriculteur de métier, entreprit la fondation d’une distillerie de genièvre. Le moulin qu'il possédait déjà à l'époque lui permit d’utiliser le grain moulu comme matière première pour la production de genièvre. Ce fut la naissance de la distillerie Radermacher. Son fils Léonard lui succéda après sa mort et reprit la distillerie agricole. La 1ère Guerre Mondiale marqua le début d’une période difficile pour la famille et ses six enfants qui survécurent grâce au rendement de ses activités agricoles. Les alambics en cuivre furent saisis pendant l’occupation Allemande, mais après la guerre la famille fut en mesure d’assembler un capital suffisamment élevé pour l’acquisition d’une nouvelle colonne de distillation. Léonard décéda à l’âge de 69 ans et ses quatre fils Josef, Pierre, Willy et Lambert reprirent les rênes de l’entreprise familiale dont l’activité principale était la production de genièvres et liqueurs ainsi que la mise en bouteille de vins achetés en fûts. Pierre décéda durant la 2ème Guerre Mondiale et la distillerie fût de surcroit confisquée et démantelée par les occupants. A nouveau la famille survécut grâce aux activités de la ferme. La situation s’améliora après la guerre et en 1948, les frères achetèrent de nouveaux alambics et reçurent à nouveau l’autorisation ministérielle de distiller.

Lambert Radermacher, le dernier des 4 frères, décéda en 1983. Il avait toujours regretté l’absence d’un fils à qui remettre ses activités, mais son petit-fils Bernard Zacharias hérita de la passion et de l’amour du métier de son grand-père. C’est après le décès de sa grand-mère en 1990 que Bernard reprit la distillerie à l’âge de 22 ans. Son enthousiasme, sa créativité, mais surtout son assiduité et le respect pour les traditions familiales ont repositionné la distillerie à sa juste place dans le monde de l’alcool (www.distillerie.biz).

Fière de ses 175 ans d’existence, la distillerie Radermacher propose aujourd’hui une vaste gamme d’eaux-de-vie, de liqueurs, d’apéritif et de whisky belge.

Intransigeante sur la qualité, elle reste fidèle aux traditions et recettes ancestrales tout en les alliant aux exigences d’une production moderne, règle de l’art pour l’élaboration de distillats d’une qualité exceptionnelle. Pour parvenir à ses objectifs, la distillerie Radermacher pousse l’exigence en matière de qualité au plus haut niveau par l’obtention depuis 2009 de la certification BRC.

En 2013 la Distillerie signe conjointement avec plusieurs autres acteurs du secteur alimentaire la charte « Made in Ostbelgien » basée non seulement sur la qualité des produits proposés, mais également sur la réflexion du développement durable. Dans cette optique, la société décide de lancer une nouvelle ligne de produits organiques avec la mise sur le marché début 2014 d’un gin et d’une vodka bio. Longtemps réservés aux seuls amateurs et connaisseurs belges, les produits Radermacher sont aujourd’hui appréciés dans plusieurs pays du monde entier.

Brasserie Grain d’Orge à Hombourg.

Brice, Joup, Canaille, Grelotte.La brasserie consacre la moitié de ses efforts à la fabrication de bières "sur mesure", essentiellement destinées à l'horeca ou à des associations. Tout a même commencé par là, puisque la première à sortir des cuves est la 3 Schtèng, une brune brassée pour le site des Trois Bornes à Gemmenich. Mais Viviane et Benoît Johnen allaient rapidement assurer une production propre (www.grain-dorge.com).

Bientôt naissent Brice et Joup, une blonde et une brune, qui restent leurs deux fers de lance. Aujourd'hui, la gamme maison s'est enrichie de deux autres bières, la blanche Canaille et la bière d'hiver Grelotte, une brune aromatique à 9%. Certaines bières à façon produites à Grain d'Orge sont en outre déjà devenues des références dans la région, comme la Hervoise. Brassée avec du sirop de Herve, cette bière entre dans la fabrication de différents produits de terroir locaux.

Brasserie de l’Abbaye du Val-Dieu à Aubel.

Prenez la route qui descend sur Val Dieu au départ de l'ancienne route de Maestricht. Dans cette abbaye fondée au 13èmesiècle, la bière est le fruit d'une tradition longue de plusieurs siècles. L'histoire de la brasserie est aussi mouvementée que le passé de l'abbaye est riche en rebondissements.

Le savoir-faire des moines cisterciens ne s'est heureusement jamais perdu...!
Mieux, même: depuis 1997, le brassage de la blonde, de la brune ou de la Triple y est plus vivant que jamais. Le secret de ce produit du terroir: une fermentation haute, aucune pasteurisation, pas d'aromates et un brassage suivant l'ancienne méthode à infusion. La seule différence, c'est qu'aujourd'hui, c'est un laïc qui y exerce cet art. Découvrez-le en prenant rendez-vous pour une visite (il faut au minimum être 12, comme les apôtres), elles sont possibles toute l'année sur rendez-vous. En outre, vous profiterez de l'occasion pour goûter aux fromages bénis du Val Dieu (www.val-dieu.com).

La Blonde Val-Dieu. C'est une bière fraîche et légère, modérément alcoolisée avec un fort caractère convivial. Elle se boit aussi bien en apéritif que comme digestif. Elle peut également accompagner le repas. Elle ne dessèche pas la bouche et développe un caractère agréable et amer en conclusion. Une fraîcheur de départ la rendra plus agréable. Elle gardera un léger manteau blanc tout au long de la dégustation.
La Brune Val-Dieu. Elle est colorée. Son arôme est plus sévère avec un côté café/moka. Le moka disparaîtra à la dégustation pour laisser place à un goût de malt torréfié ni trop neutre, ni trop profond. Elle possède un léger piquant à la langue, prévenant qu'il s'agit d'une bière de dégustation avant tout. Chambrée ou tempérée, elle se conjugue comme une bière de circonstance.
La Triple Val-Dieu. Elle est le résultat d'une longue fermentation, scrupuleusement suivie par le maître-brasseur. Son amertume profonde et souple aux papilles n’altérera pas la découverte de ses composantes. On y reconnaîtra un houblon naturellement aromatisé ainsi qu’une arrière saveur alcoolisée. Associée à une gastronomie appropriée, elle se classe parmi les grandes bières des tables les plus huppées.

Restaurant La Bergerie à Andrimont (Verviers).

« Donner chaque jour le meilleur pour vous procurer quelques heures de bonheur », voici le crédo du couple Ahn.

Restaurant de charme situé dans un environnement champêtre avec grande terrasse couverte et vue magnifique sur le Plateau de Herve, La Bergerie vous invite à déguster une cuisine qui enchantera tous les palais grâce à sa carte variée et à la composition très personnelle de ses deux menus (www.bergeriedandrimont.be). .

Aline et Jean-François Ahn, bien épaulés par une équipe jeune, dynamique et professionnelle vous accueillent chaleureusement dans les différentes petites salles conviviales au décor sobre et élégant.

C'est dans une ancienne fermette datant de 1717 que Jean-François et Aline vous reçoivent pour vos tête à tête en amoureux, souper entre amis, dîner de famille ou repas d'affaire. Le cadre est idéal pour les fêtes familiales et professionnelles. Ce restaurant de charme a conservé certaines parties authentiques de l'ancienne bergerie et est doté de décorations plus contemporaines. Son chef, Jean-François Ahn, fils de boucher-charcutier et passionné depuis tout jeune par la cuisine a toujours voulu ouvrir son propre restaurant. Aline a étudié les langues germaniques et a obtenu son diplôme de "sommelier" avec grande distinction de sorte que les clients puissent suivre ses conseils afin de les satisfaire au mieux.

C'est en 2004, après plusieurs années d'apprentissage et de perfectionnement au sein de différents restaurants réputés notamment au Zur Post à St Vith et au Hof de Draeck à Teuven que Jean-François a ouvert la Bergerie avec son épouse Aline.

Hôtel Verviers.

« C’est en 1939 que Martien et Rie van der Valk commencèrent un restaurant à Voorschoten. Leur affaire connut un grand succès grâce à leur dévouement et leur approche hospitalier et familial. Après la seconde guerre mondiale, ils construisirent avec leurs 11 enfants un nombre de restaurants. Dès lors, leurs enfants et petits-enfants ont développé l’entreprise jusqu’à ce qu’elle soit maintenant la plus grande chaine hôtelière des Pays Bas avec 62 établissements et encore 28 hôtels situés dans le monde entier. Van der Valk Hotel Brussels Airport est leur neuvième hôtel en Belgique. La vision sur l’hospitalité qu’avaient Martien et Rie van der Valk, reste aujourd’hui encore, la base de notre formule de succès. Leur mentalité et leur esprit d’ entrepreneur est exemplaire pour les générations qui suivent. »

A 30 km de Liège et à moins de 20 km du circuit de Spa-Francorchamps, aux portes des Fagnes, le nouvel hôtel Verviers, du groupe Van der Valk, vous accueille depuis le 1 août 2009. Son emplacement se veut stratégique. A proximité de la sortie d'autoroute E42, de l'Ardennes Outlet Center, d'un complexe cinématographique et non loin du centre-ville, le nouvel hôtel quatre étoiles offre un service de qualité dans une infrastructure adaptée aux exigences d'une clientèle d'affaires et de loisirs. Luxueusement aménagé dans les entrailles de l'ancien entrepôt des douanes de la gare disparue de Verviers-ouest, l'hôtel-restaurant Verviers jouit d'une architecture remarquable dont la construction remonte à 1891. L'hôtel quatre étoiles dispose d'une grande terrasse située plein sud de part et d'autre de l'entrée principale. Egalement au soleil, vous trouverez la piscine : intimiste, elle est exclusivement réservée aux clients de l'hôtel et est accessible tous les jours de 8h à 22h (www.hotelverviers.be). .

Afin de favoriser l'organisation de séminaires, conférences, évènements, mariages, réceptions... l'hôtel dispose de 9 salles polyvalentes et modulables d'une capacité maximale de 300 personnes. Les possibilités d'adaptation des lieux sont nombreuses. L'hôtel-restaurant a souhaité tenir compte des mesures écologiques en vigueur en optant pour la géothermie. Par ailleurs, toute l'infrastructure est adaptée aux personnes à mobilité réduite.

Opel Cascada.

La nouvelle Cascada qui succède à l’Astra TwinTop se distingue sur plusieurs plans de cette dernière. Comme le toit souple ; il faut également prendre en compte un style plus élégant et élancé qui se traduit par des dimensions en forte augmentation. La nouvelle Cascada mesure 4,70 mètres de long (contre 4,48 m à l’ancienne Astra TwinTop) et 1,84 mètres de large (contre 1,76 m). Le tissu de sa capote est isolé thermiquement et acoustiquement avec une membrane de polyester spéciale entre la couche extérieure et la doublure intérieure. Un mécanisme électro-hydraulique, commandé par un interrupteur situé entre les sièges avant, permet au toit de s'ouvrir en 17 secondes jusqu’à une vitesse de 50 km/h (www.opel.be).

La Cascada reçoit une suspension avant HiPerStrut déjà vue sur les Astra et Insignia. La gamme de moteurs débute avec le 1,4 litre turbo qui délivre 140 cv et 220 Nm de couple ; il est accouplé à une boîte manuelle à six vitesses. Un moteur diesel est également disponible : il s’agit d’un 2.0 CDTI offrant une puissance de 165 cv et 380 Nm de couple. Le Diesel est disponible avec une boîte manuelle six vitesses ou automatique. Mais la Cascada est également disponible avec le nouveau 1,6 litre turbo SIDI (170 cv, 280 Nm), associé au choix avec une boîte manuelle six vitesses ou une transmission automatique.

En conclusion : A la fois plus spacieux, moins cher et mieux équipé que ses concurrents du segment inférieur la Cascada se révèle un cabriolet quatre saisons, doté de quatre places, d'un vrai coffre, d'une ligne équilibrée, d'un châssis de pointe et de motorisations modernes.

Patrick Thibaut
né le 28/01/1958
décédé mardi 29 septembre 2015.

Liens vers les reportages de Patrick Thibaut :
120 reportages
AUTO Essai
1.312 reportages
Book & BD

  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Opel Cascada
  • Distillerie Radermacher
  • Distillerie Radermacher
  • Distillerie Radermacher
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Hotel Verviers
  • Brasserie Grain d Orge
  • Brasserie Grain d Orge
  • Brasserie Grain d Orge
  • Brasserie Grain d Orge
  • Brasserie Grain d Orge
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Brasserie Abbaye Val Dieu
  • Restaurant La Bergerie
  • Restaurant La Bergerie
1538 lectures
User default img
patrickthibaut