Bastogne : la stèle dédiée aux vétérans américains vandalisée

écrit par admin
le 22/09/2015
 stele vandalisee de Bastogne

Il avait fallu cinq mois à Robert Remacle pour sculpter le GI (à gauche) l’église de Noville (au centre) et le tank. Cet ensemble avait été inauguré le 29 mai 2015 par l’ambassadrice américaine à Bruxelles (voir photo ci-dessous).

Il se trouve au Bois Jacques, tout près des Foxholes de l’Easy Company. Sans doute les vandales ont-ils opéré durant la nuit de samedi à dimanche, brisant tout d’abord la clôture communale à 20 mètres de là. Ils ont vraisemblablement cassé chacun des éléments de l’ensemble à coups de pied, comme l’explique Robert Remacle: «Ils ont emporté les morceaux pour ne pas qu’on puisse les recoller. Je suis abattu. J’ai sonné à l’ambassade américaine et ils sont abasourdis là-bas. Qui a pu faire une chose comme cela? C’est honteux. Quand j’ai découvert le gâchis, je me suis rendu au Mardasson pour vérifier qu’il n’était rien arrivé à l’aigle que j’ai sculpté là. Je suis allé aussi à Noville pour m’assurer que le monument n’avait pas été touché non plus. J’en ai pleuré. »
Le sculpteur a déposé plainte à la police locale qui est descendue constater. «J’ai fait ces sculptures gratuitement, ponctue M. Remacle. Pour acheter les matières premières nous avons fait des soupers et nous avons fait le tour des commerçants de Bastogne. Cela nous a pris du temps et beaucoup d’énergie et en quelques minutes, voilà que tout cela est par terre . »
Un acte de lâcheté, c’est certain.
La Ville de Bastogne a déposé plainte auprès de la Police, comme l’a fait son sculpteur, Robert Remacle, et souhaite que toute la lumière soit faite sur cet acte odieux, gratuit, et qui déshonore la mémoire de tous ceux qui ont combattu pour notre Liberté.
ROGER MARQUET
~~~~~~~~~~
Bastogne: un monument vandalisé au Bois Jacques

Les trois statues réalisées par Robert Remacle ont été endommagées ce week-end.
Robert Remacle a passé sa vie professionnelle dans une banque. Depuis quelques années, il se passionne pour la Bataille des Ardennes. A sa façon, il rend hommage à ceux qui ont libéré Bastogne. Il a déjà sculpté différentes statues. La première, c’est un aigle qui trône à côté du Mardasson. Il avait ensuite érigé un monument à Noville. Sa dernière réalisation est installée entre Bizory et Foy, juste à l’entrée du fameux Bois Jacques. Elle avait été inaugurée en mai 2015. Dimanche, comme le révèlent nos confrères de la Dernière Heure, alors qu’il allait entretenir ses sculptures, il a découvert qu’elles avaient été vandalisées.
"Samedi, des touristes hollandais sont venus les voir et ont pris des photos. Elles étaient intactes. Cela s’est donc passé dans la nuit de samedi à dimanche." Dans la matinée, des marcheurs avaient déjà constaté les dégâts. Ils avaient prévenu la commune. La police s’était rendue sur place pour faire les constatations et emporter les morceaux cassés des statues.
"Quand je les ai réalisées, je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse les casser comme ça. Pas des sculptures réalisées en hommage aux vétérans. Au vu des traces, je suis convaincu qu’il y avait au moins deux personnes et que c’est avec un pied qu’on a donné les coups." Un élément de la barrière qui ceinture le site était également brisé en deux.
"Qui a pu faire ça ? Quelqu’un qui a un problème avec moi ? Avec la Ville de Bastogne ? Ou bien un anti Américains ? Il faut absolument que l’on sache qui a commis ces actes." Lundi matin, alors que Robert Remacle était de nouveau sur place, il a pu s’entretenir avec des touristes américains. Choqués, ceux-ci lui ont remis près de 300 euros qui serviront à financer les réparations. Robert Remacle a déposé une plainte à la police.
La Ville de Bastogne a également déposé une plainte. Dans un communiqué, la Ville a indiqué qu’elle "souhaite que toute la lumière soit faite sur cet acte odieux, gratuit, et qui déshonore la mémoire de tous ceux qui ont combattu pour notre liberté." La police mène l’enquête. Ces actes de vandalisme ont certainement été réalisés sans témoins vu la situation très isolée des lieux.

  •  stele vandalisee de Bastogne
973 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.