Cantons de l'Est Ouverture du « Sentier transfrontalier du Souvenir »

écrit par francois.detry
le 18/04/2015
... Terres volees, histoire occultee, identite bafouee ...

Le Signal de Botrange, à proximité de la Maison du Parc naturel ( « Centre Nature de Botrange » ) fut en quelque sorte le 1er projet transfrontalier ( et transcommunal ) mené dans la région. Les Hautes Fagnes et l’Eifel ne sont cependant pas seulement une région de grand intérêt biologique ( ou naturel ) mais également un territoire qui a connu, au fil de l’histoire, des changements de « propriétaires » et des événements souvent douloureux. Cette histoire mouvementée de l’Est de la Belgique / des Cantons de l’Est est mal connue, alors que les monuments et anciennes bornes – frontières sont très nombreux. Dans un rayon de quelques centaines de mètres, on en trouve datant de 1560, 1756, 1807, 1815, 1830, 1923, sans parler de ceux remontant à l’offensive des Ardennes en décembre, qui évoquent des événements plus récents, encore dans les mémoires. Les frontières n‘existent plus et le tourisme constitue une forme d’invasion bien pacifique et même bénéfique pour les populations « envahies ».
2015 : 200ème anniversaire du Congrès de Vienne
L’Europe et la Belgique en particulier s’apprêtent à commémorer la Bataille de Waterloo. Pour les Cantons de l’Est, la défaite de Napoléon aura des conséquences importantes décidées au Congrès de Vienne. Alors que sont créés les Pays-Bas ( réunissant la quasi-totalité des territoires composant actuellement le Benelux ), la Prusse s’empare notamment de la moitié orientale de l’ancienne Principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy ( soit le canton actuel de Malmedy dont Waimes ), ainsi que de la partie septentrionale de l’ancien Duché de Luxembourg ( soit le canton actuel de St Vith ) et de sa partie orientale ( soit le canton actuel d’Eupen ). 100 ans plus tard ( en 1919 ), le Traité de Versailles va donner ces « Cantons de l’Est » à la Belgique, en compensation des dommages subis pendant la 1ère guerre. En outre, la Vennbahn ( la voie de chemin de fer ) et des territoires avoisinants non habités deviendront belges, de sorte que la commune de Waimes s’étendra de 500 ha vers l’Est et aura une frontière avec Montjoie ( Monschau ), longue de 8 km entre Mützenich et Ruitzhof. Si depuis des années, des liens d’amitié avaient été tissés entre Montjoie et Butgenbach, les contacts entre Waimes et Monschau ont été fort limités. Ce manque va être comblé grâce à un projet initié par Monschau et relayé par Butgenbach.
L’idée de « Sentier du Souvenir » est née en 2007 lors de la rencontre annuelle, marquée du signe de l’amitié, entre les communes de Monschau et de Butgenbach. Il est rapidement apparu que ce parcours devait être étendu aux communes voisines de Waimes, Bullange et Hellenthal ( D ), de manière à couvrir le territoire du déroulement de l’Offensive des Ardennes dans cette région. Ce parcours en boucle conduit aux endroits marquants qui furent le théâtre de faits de guerre dans le Nord Eifel. Il emprunte en grande partie des sentiers de promenades existants. Au total 30 panneaux en 4 langues jalonnent ce tracé et y relatent les événements historiques ; Le choix des itinéraires ainsi que des sites fut établi en concertation avec des historiens locaux des différentes communes traversées.
Les frais pour le balisage, la création des panneaux et la mise au point d’une carte transfrontalière s’élèvent à 35000 €. Les communes allemandes de Monschau et de Hellenthal ont pu bénéficier d’un co-financement européen via le Programme Leader, alors que les communes belges ont financé le projet sur fonds propres.
Caractéristiques: Longueur du parcours : 94 km / Balisage dans les 2 directions / 3à panneaux en français, néerlandais, allemand et anglais / la carte de promenades est unilingue ( Fr – Nl – All – En ) er vendue au prix de 2,50 €.
26 avril 2015: à cette occasion, une promenade guidée partira à 9 h du matin au Signal de Botrange ( au pied de la Butte Baltia, symbole du « transfert » des Cantons de l’Est de la Prusse à la Belgique, en 1920, suite au Traité de Versailles). Longue de 11 km, elle conduira à Küchescheid ( commune de Butgenbach ), à la frontière allemande, en passant par des sites liés à la seconde guerre mondiale ( le camp des Russes à Sourbrodt, … ). A Küchescheid, un 2ème groupe rejoindra le groupe 1 et poursuivra le parcours jusqu’à Höfen en passant notamment par l’enclave allemande de Ruitzhof, Kreuz im Venn et Monschau soit 12 km supplémentaires ( arrivée prévue vers 14 h). Après les festivités à Höfen, retour possible à 17 h en navette jusqu’à Küchelscheid.
!!! Attention : pas de navette prévue entre Küchelscheid et Botrange !!!!

Dans ce contexte de commémorations historiques, 2 événements se tiendront au Signal de Botrange :
Le 17 mai 2015: le Manifeste de Botrange ( commémoration du 75ème anniversaire de l’annexion des Cantons de l’Est en 1940.)
Les 12 et 13 septembre 2015 : Journées du Patrimoine ( commémoration du 200ème anniversaire du Congrès de Vienne ).
Contacts : Tourist – Infos Waimes ( 080 / 32 98 67 ) ; Botrange ( 080 / 44 73 00 ) ;
Robertville ( 080 / 44 64 75 )

DETRY François et ....
Les autres reportages Ardenne Web de François DETRY

  • ... Terres volees, histoire occultee, identite bafouee ...
  • La butte Baltia et la plaquette
  • La butte Baltia depouillee de ... sa verdure
  • Les Autorites communales de Waimes, Butgenbach et Monschau
  • Le sommet de la butte Baltia ( altitude : 700 m )
  • Ronde de Botrange ( promenades, decouvertes des bornes, croix, vestiges, ...sur le plateau des Hautes Fagnes
  • La carte du Sentier du souvenir
  • L'itineraire de la promenade du 26 avril 2015
  • Waimes : le chateau de Reinhardstein
  • Monschau
  • Waimes : La tour du Signal de Botrange
  • Butgenbach
  • Les Cantons de l'Est
  • Quelques types de bornes - frontieres visibles dans la fagne
1816 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry