« Cwarmè 2015 » - Le 557ème Carnaval de Malmedy

écrit par francois.detry
le 26/01/2015
« CWARMÊ 2015 »

Dans le respect des traditions ancestrales, les Malmédiens sont à nouveau prêts pour célébrer dignement la plus grande fête folklorique de l’année, dont ils ont pu conserver la diversité et la richesse des travestis et le rituel des réjouissances au cours des siècles. Car, à Malmedy, on ne badine pas avec les coutumes. L’étonnante continuité de la tradition du Cwarmê est due à l’opiniâtreté des Malmédiens. Ici, le carnaval se déroule en fonction d’un programme immuable, qui en fait la caractéristique et la justification d’avoir été élevé au rang de Patrimoine Immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La fête commence par les "p’titès haguètes", désignant les quatre jeudis précédent le Cwarmê, appelés jeudis gras et se poursuit par les "grandès haguètes", du nom des quatre jours, du samedi au mardi gras, précédent le mercredi des cendres.

On fête le Cwarmê de Malmedy depuis des siècles.
Un document d’archives daté du 25 juin 1459 fait référence au lundi et mardi du Quarmae, ce qui indique que le Cwarmê était déjà fêté cette année-là. Plusieurs dates correspondent ensuite à des faits historiques avérés. Un texte ancien du 24 février 1666, un mardi, relate l’accident survenu à une jeune fille dont le masque de lin avait pris feu. En 1695, les princes-abbés interdirent le carnaval, mais les Malmédiens passèrent outre. On possède des traces des réjouissances carnavalesques au 19ème siècle, déjà fort proche de celles d’aujourd’hui, grâce à la création officielle, à cette époque, des sociétés structurées, (La Malmédienne, L’Union wallonne, La Fraternité, l’Echo de la Warche et la Fraternité), en plein Kulturkampf institué par Bismarck lors de la période prussienne de Malmedy. Au 20ème siècle, le carnaval fut suspendu en période de guerres, mais aussi en 1962, à cause d’un danger de contagion d’une épidémie de variole.

Mode d’emploi du carnaval de Malmedy, pour profiter de chaque instant

Deux ou trois mois avant le carnaval,les sociétés musicales répètent les nouvelles marches, écrites en fonction du thème choisi, les couturières confectionnent de nouveaux costumes et les deux chorales d’hommes préparent les rôles du lundi.
Le 1er jeudi gras (22.01.2015) a lieu la première sortie des travestis et des masqués en soirée, Dès 17h, le cortège des enfants aura fait le premier tour carnavalesque de l’année.
Les 2ème (29.01.2015) et 3ème jeudi gras (05.02.2015) sont consacrées aux sorties humoristiques des sociétés musicales et folkloriques. C’est alors que le véritable carnaval populaire bat son plein dans tous les cafés de la ville. Les « petits rôles », groupes rivalisant d’ingéniosité et de malice, font vivre l’ambiance typique traditionnelle dans tous les lieux publics où ils vont lawer, c’est à dire taquiner gentiment les clients, qui sont venus pour ça.
Le 4ème jeudi gras (12.02.2015) se déroule le grand bal des enfants déguisés, organisé cette année pour la 55è fois par le Club Wallon. C’est l’occasion pour les petits de 1 à 101 ans de se plonger dans l’atmosphère vibrante du Cwarmê, avec ses farandoles, sa musique locale, sa gentille convivialité.
Le samedi 14.02.2015, l’ouverture du Carnaval est annoncée par la Grosse Police, parcourant les rues de la ville dès le matin et à 14h45, le bourgmestre remet les Pouvoirs au Troûv’lê. Moment haut en couleurs avec de savoureux discours en wallon
Le dimanche 15.02.2015, le cortège folklorique réunit plus de 2500 participants dès 13h30 où l’on pourra admirer, dans un tourbillon de musique et de carnaval de rues, décidément pas comme les autres, les 15 masques et costumes traditionnels, qui prennent très souvent les spectateurs a partie. Dès 13h les Haguètes exécutent leur fameuse danse puis les Hârlikins s’affrontent dans une chorégraphie bien réglée. Ensuite vous assisterez au spectacle impressionnant de plusieurs centaines de Long-Nez serpentant au départ de la place Albert 1er. A la fin du cortège, les masques et les sociétés disparaissent, reviennent, s’égaillent dans les rues : c’est la bane corante, qui se prolonge jusqu’à la tombée du soir. Les masqués jouent leur rôle, les farces se jouent dans un joyeux tumulte apparemment un peu désorganisé, mais selon le plus pur esprit de la tradition. Vers 18h30, le bouquet musical réunit les fanfares et harmonies qui interprètent les airs traditionnels, entrainant les masquées dans une interminable farandole. Un très beau moment à ne pas rater !
Lundi 16.02.2015 : comme à l’époque des baladins ambulants, les acteurs des revues satiriques d’en donnent à cœur joie pour se moquer gentiment de leurs concitoyens qui ont subi l’une ou l’autre mésaventure. Ces revues sont présentées par les deux chorales d’hommes créées au 19ème siècle : la Royale Union wallonne (1847) et La Royale Malmédienne (1866). Les rôles du lundi ont abouti à la composition et la création de nombreux chants wallons carnavalesques et font partie du répertoire de musique folklorique de la ville.
Le mardi gras (17.02.215) est consacré aux sorties individuelles des sociétés et se termine à 19h par le brûlage de la Haguète, marquant la fin des festivités.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les costumes traditionnels et les petits rôles
Comme les « 15 masques traditionnels », séculaires, les nombreux « petits rôles » ou groupes humoristiques, n’ont pas d’autre but que de vous entraîner dans leurs farces. Inutile de résister si on vient pour s’amuser.

Les « suites » des sociétés
Les sociétés musicales malmédiennes ( La Fraternité (1874) et l’Echo de la Warche (1846) présentent un thème choisi pour l’année : un pays, une époque, une confrérie… Les costumes des musiciens, les arrangements musicaux, les suiveurs et le char illustrent le sujet

Le wallon, la langue du Cwarmê
Le spectateur constatera que le wallon est omniprésent. Tout autre parler est banni. C’est une particularité essentielle du Cwarmê malmédien. Aucun amalgame ne peut dès lors être fait avec les carnavals rhénans. Tout se dit et se chante dans cette langue ancestrale. Lors de la cérémonie d’ouverture du samedi, le bourgmestre remet la panûle au Trouv’lê dans un discours versifié en wallon. Le dimanche, les petits rôles taquinent les spectateurs en wallon et le lundi, les rôles, rimés pareillement sont récités en ce wallon savoureux qu’est celui des Malmédiens. Le répertoire discographique du Cwarmê est très large. Les chansons sont toutes écrites en wallon par des acteurs et compositeurs locaux, telle que la plus incontournable d’entre-elles Tching-boum, tching-boum, tra-la-la-la-la ! de Robert Counson

La salade russe : Patrimoine gastronomie
Durant les 4 jours du carnaval, chaque famille malmédienne présente ce célèbre mets typique composé d’une quinzaine d’ingrédients choisis parmi les denrées que les anciens pouvaient trouver en cette saison, dont des harengs, des betteraves rouges, des pommes.

L’ordre du CwarmêL’ordre du Cwarmê
Depuis 2003, une nouvelle tradition a vu le jour : l’intronisation de personnalités extérieures à Malmédy dans l’Ordre du Cwarmê, présidé par les présidents d’honneur des sociétés traditionnelles malmédiennes. Cette année les candidats pressentis sont : Olivier Colle et Francis Hubin, Robert et Frédéric Waseige, Jean-Pierre Lambot, André Stein.

A lire :
« Cwarmê d’Mâmd’î – guide des masques traditionnels» de Laurence Pothen - 64 pages, quadrilingue, richement illustré. En vente au Malmundarium ( 6 € ) info@malmundarium.be

A voir :
Exposition de photos carnavalesques d’entre Meuse, Rhin et au-delà de Franz-Jozef Kochs au Malmundarium ( complétée par trois expositions d’art et d’artisanat et une exposition-vente de 30 lithographies de Miro)

Bon à savoir :
• parking gratuit le dimanche 15 février sur le site de Malmedy-Expo
• emplacements de stationnement pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et zone réservée, le dimanche, place du Parc.
• Croix-Rouge : un poste avancé est installé à la Maison du tourisme, place Albert 1er
• Retour en toute sécurité : « Les risques du samedi soir » organisera les retours en bus, le samedi, le dimanche et le mardi. Les tickets sont disponibles dans toutes les librairies de Malmedy, Waimes, Stavelot et Trois-Ponts à 2,5 € la place. Le jour même, il en coutera
5€ (tickets en vente dans un chalet situé près de la cathédrale).
Infos : www.risquesdusamedisoir.be

Infos :
Au préalable : Royal Syndicat d’Initiative - Place du Châtelet, 9 – 4960 Malmedy +32 (0) 799.668
- tourisme@malmedy.be - www.malmedy.be

Durant le carnaval : Maison du tourisme – Place Albert 1er – 4960 Malmedy +32 (0)80. 33.02.50 -

Les autres reportages Ardenne Web de François Detry
© François DETRY

  • « CWARMÊ 2015 »
  • « CWARMÊ 2015 »
  • Preparation de la salade russe par le futur Trouv'le et par l'Echevin du Tourisme
  • La salade russe
  • Patrick Gillessen ( Grosse Police )
  • « Cwarmè 2015 »  - Le 557ème Carnaval de Malmedy
  • Une " Grosse tete "
  •  Mardi - Les grosses têtes
  • Franz-Jozef Kochs " Exposition de photos carnavalesques d’entre Meuse, Rhin et au-delà "
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • 1er Jeudi Gras : sortie des enfants
  • Animation musicale
  • Le Trouv’le.
  • Lu boldji
  • Lu cwapi
  • Lu djoup'sen
  • Lu Haguete
  • Les Hârlikins
  • Lu long-ne
  • Lu long-ramon
  • Lu longues-bresses
  •  Lu pierot
  •  Lu savadge-caye
  • Lu savadje
  •  Lu sote
  •  Lu veheu
  • Lundi - Les Roles
  • Mardi - Ardennais-Ardennaises
  • Brulage de la Haguete
  • Brulage de la Haguete
3629 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry