MALMEDY La Foire de la St Pierre 1937

écrit par francois.detry
le 26/06/2015
 MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937

Pour un peu, il eût manqué quelque chose à notre foire si la dernière journée ne l’eût apporté ! Les deux premières journées, en effet, furent gratifiées d’un temps superbe. Déjà on pensait passer une kermesse sans la drache traditionnelle, tradition, il est vrai, à laquelle on ne tient guère. Mais enfin le mardi, les averses alternèrent avec des éclaircies et, ainsi, il ne manqua plus rien pour la … réussite complète !! La réussite, disons-nous donc, a été complète. Le dimanche nous amena une foule très nombreuse de visiteurs. Quant aux attractions, elles commencent à se ressembler d’année en année, au point même de garder leur place de l’année précédente. Du nouveau, nous n’en avons pas vu , quoiqu’il y ait suffisamment de choses sur notre champ de foire pour nous divertir et pour vider les bourses. Les nouveaux carrousels pour enfants, « Paradis des enfants » ( double carrousel à autos minuscules er vol de papillons ), le métro, les petits avions et parachutes, les sièges suspendus furent constamment assaillis par les petits, dont les gestes et les cris de joie faisaient plaisir à voir. Mais souvent ces cris changeaient de tonalité, lorsqu’il s’agissait de descendre. Quant aux « Grands », qui ne sont pas les derniers, loin s’en faut, de profiter des plaisirs de la foire, ils eurent l’occasion d’évoluer à l’auto-skooter et d’y pratiquer les collisions. Sur les sièges suspendus, ils entreprenaient un vol au-dessus de la foule pour jouir ainsi de la perspective d’oiseau. Ah oui, ils veulent tout voir, mais ne veulent pas toujours être vus. C’est ainsi qu’ils se confient à la chenille et, dans ce boyau, tournent à « huis clos ». La « Suisse hivernale » dont la piste était agrandie, a également eu sa foule d’amateurs et de spectateurs qui risquent .. un œil. Le soir, toutes ces installations déversaient une profusion de lumière et de couleurs. Les jeux de lumière du carrousel-chenille ajoutaient encore au mystérieux et au discret. Evidemment, il y eut une série d’autres attractions. Les tirs, les jeux d’adresse, les loteries, parmi celles-ci, celle avec l’intermédiaire des cobayes, appelés ici « pourçais de montagne », eurent un beau succès. Le prestidigitateur s’assura « par enchantement » une bonne recette. Les bêtes-phénomènes, veaux et vaches à plusieurs queues, à un nombre extraordinaire de pattes, etc… attirèrent notamment la curiosité des visiteurs villageois. La marchande de cerises et de fraises , indispensables à notre foire, les marchands de jouets, les confiseries et marchands de friandises, parmi eux « Nougat-Joseph », fidèle habitué de notre kermesse, ont « bien travaillé » comme dit le langage des forains. Enfin les restaurants de la place et des rues adjacentes ont regorgé de monde. Et tout cela a duré pendant trois jours. Trois jours de bruits, trois jours de délassement, trois jours de dépenses. Mais heureusement le regret de l’argent enfui ( si regret il y a ) est compensé par la satisfaction des plaisirs vécus. Pour finir, soulignons que le service d’ordre a bien fonctionné ; les voitures furent sagement détournées et la circulation sur le champ de foire s’en trouva fort bien.
( Extrait de « La Semaine » Journal de la Ville et du Cercle de Malmedy daté du samedi 3 juillet 1937/ Archives de feu Monsieur Maurice Bragard, Président Honoraire de « La Royale Malmédienne )

François DETRY
Les autres reportages Ardenne Web de François DETRY

  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
  •  MALMEDY    La Foire de la St Pierre 1937
927 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry