Réflexion bancaire autour d'un extrait de compte

écrit par Oderno
le 04/07/2015
Réflexion bancaire autour d'un extrait de compte

Vous y voilà, aux temps modernes modernisés. En ces temps où tout le monde innove quelque astuce argumentant la protection de la planète, vous n’échappez pas à la règle. Certes, la plupart d’entre vous n’êtes pas acteurs à grande échelle mais bien d’autres lobbies et grands groupes, tous secteurs confondus, s’en chargent, parfois avec véhémence. C’est ainsi que le secteur bancaire a planché sur ce qui était possible de faire. La lutte contre la déforestation n’aura jamais raison face au fonctionnement de la planche à billets, mais par contre, la gestion des extraits de compte pourrait bien être modifiée pour, disons, cadrer avec l’élan de prise de conscience et de culpabilité face au phénomène croissant du réchauffement de la planète.
Une seule solution s’impose face à ce défi, celle de supprimer l’impression des extraits de compte, et les remplacer par leur mise à disposition des usagers bancaires via une connexion internet. C’est la formule qu’a choisi une grande banque internationale. Et voilà, le tour est joué!
Un rapide calcul vous fera comprendre les enjeux de cette décision. On peut dire qu’en moyenne, pour 2 comptes (courant et épargne), il y a 7 feuillets imprimés par client et par mois, ce qui vous amène à 84 feuillets par an, sans compter les avis et les justificatifs de virements. Quand vous pensez qu’une seule banque peut totaliser 2 millions de clients, cela vous fait 168 millions de feuillets économisés. Imaginez un instant l’impact écologique, seulement en parlant de papier, d’encre, de techniciens pour l’entretien des imprimantes, de transport et d’entreposage du papier, et des fournisseurs qui n’auront plus qu’à se tourner vers des solutions alternatives pour compenser leur perte de chiffre d’affaires. Il n’est pas nécessaire de valoriser tout ce gain, la question à se poser est « qui va profiter de cette gigantesque économie ?». La réponse est rapide, seulement les actionnaires. Par contre, les titulaires de comptes ne verront jamais diminuer leurs « frais de gestion bancaire ». Ces titulaires n’auraient-ils pas le droit de recevoir une part du gâteau?
Prendre conscience de certaines choses vous amène inexorablement à vous poser des questions et rester sans réaction, c’est entériner implicitement ce qui vous est imposé.

  • Réflexion bancaire autour d'un extrait de compte
950 lectures
User default img
Oderno