Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures

écrit par admin
le 23/06/2016
Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures

Exposition "Ceci n'est pas l'Europe", à Mons
"A l'heure où l'Union européenne - cette construction pacifique unique dans l'histoire - se doit d'accueillir un afflux de réfugiés fuyant la pauvreté, la barbarie ou la guerre, , et alors qu'elle est elle-même en pleine crise identitaire, une centaine de petits dessins vont tenter de brosser une dizaine de grands desseins qui agitent le vieux continent... Révélateurs de l'imaginaire collectif, croyants ou athées, de gauche ou de droite, du Nord ou du Sud, 52 dessinateurs, venus de 29 pays du monde entier soulignent avec humour, tendresse, cruauté et parfois tout ça en même temps les aléas plus ou moins graves de ce maelstrom qu'est la construction européenne. Ils mettent aussi en garde. Mais toujours avec ironie, en utilisant un langage lié à l'enfance - le dessin - pour rappeler aux adultes que garder une part d'innocence est la plus grande preuve de maturité", écrit Nicolas Vadot, dans son "introduction" à l'exposition temporaire "Ceci n'est pas l'Europe - 120 Caricatures d'Actualité" (catalogue, p. 8).
Proposée à notre découverte jusqu'au dimanche 26 juin, au "Mons Memorial Museum", voici une exposition à ne manquer sous aucun prétexte, présentée au sein d'un des nouveaux Musées montois, inauguré dans le cadre de "Mons 2015, Capitale européenne de la Culture". Ainsi, avec le Suisse Patrick Chappatte, un Ecossais évoque 3 autres régions en quête d'autonomie: Catalogne, Corse et Pays Basque. Nous en connaissons une autre, plus proche encore de nous!
Fort bien présentée, découvrons donc la "dizaine de grands desseins desseins" évoquée par Nicolas Vadot: "Le Projet européen", "La Crise économique", "Une Europe allemande?", "La Crise des Réfugiés", "Les Mouvements indépendantistes", "Les Visages de l'Europhobie", "Brexit or not Brexit", "Sur les Rives du Bosphore", "Nos Voisins de l'Est" et "L'Europe vue par les autres", ... des sujets, le plus souvent, d'une brûlante actualité, tels, plus particulièrement, ceux évoquant le "Brexit" ou les réfugiés, tels que ressentis par Pierre Kroll, "Plantu" (Jean Plantureux) ou Nicolas Vadot, ... mais aussi par des dessinateurs inconnus chez nous, tels que ceux nous venant d'Algérie (Ali Dilem), d'Australie (Alain Moir), du Burkina Faso (Damien Glez), du Canada (André-Philippe Côté), de Chine (Xia Lichuan), de Cuba (Carlos Alejandro Chang Falco & Aristídes Hernández, ce dernier, signant "Ares", ayant remporté le "Prix de Caricature politique des Nations-Unies", en janvier 2016), des Etats-Unis (Liza Donnelly, Ed Hall & Jim Morin), d'Iran (Payam Borumand & Firoozeh Mozaffari), d'Israël (Avi Katz, Michel Kichka & Uri Fink), du Japon (Norio Yamanoi), du Mexique (Angel Boligan Corbo), de Palestine-Syrie (Hani Abbas) et de Tunisie (Nadia Khiari), sans oublier nombre de dessinateurs du continent européen, incluant la Russie (Mikhael Zlatkovsky) et la Turquie (Izel Rozental).

A la question "quel impact a aujourd'hui la caricature dans le travail de presse?", "Plantu" répond: "On constate tous les jours que le dessin fait partie de la vie des médias. Et qu'un dessin réussi donne au lecteur l'occasion de s'intéresser à l'essentiel, c'est à dire à l'écrit des journalistes. Quand un dessin interpelle un lecteur ou un internaute, il peut lui donner la possibilité de participer à un débat, car le dessin n'est pas neutre, il est une prise de position. Le dessin s'affiche comme une subjectivité, il n'a rien d'objectif, il est totalement subjectif, il est là pour proposer un débat". Ainsi, avec notre compatriote, Pierre Kroll, sur la question des réfugiés.
Et de poursuivre, en réponse à la question de savoir quelle actualité européenne le touche, l'inspire le plus actuellement: "C'est la montée du repli sur soi, que l'on constate en Europe, qui m'inquiète et qui fait qu'évidemment, il y a des gens qui ne supportent pas les autres. Les autres, cela peut être l'Allemagne d'Angela Merkel, ou Bruxelles... Pour d'autres, cela peut être les Grecs, qui vivent mal l'intervention des Allemands et notre vivre-ensemble entre Européens... qui s'échangent, maintenant, des noms d'oiseaux, alors qu'on oublie peut-être une chose essentielle, en Europe: si, à l'intérieur des 28 pays de l'U.E., il n'y a pas de guerre, c'est grâce au 'Traité de Rome', signé en 1957"...
A noter que le 16 octobre 2006, ce même "Plantu" et Kofi Annan, alors Secrétaire Général des Nations Unies, réunissaient au siège de cette prestigieuse institution, à New York, 12 des plus grands dessinateurs de presse autour d'un colloque intitulé "Désapprendre l'Intolérance - Dessiner pour la Paix". Ainsi naquit " 'Cartooning for Peace', réseau international de dessinateurs de presse engagés à promouvoir une meilleure compréhension et un respect mutuel entre des populations de différentes cultures ou croyances, en utilisant le dessin de presse comme moyen d'expression d'un langage universel... (Ainsi) aujourd'hui, plus de 120 dessinateurs de 51 nationalités (sont) impliqués dans la promotion du dialogue et de la tolérance". Rencontrez les sur leur site: www.cartooningforpeace.org et venez voir le travail d'une sélection d'entre eux au "Mons Memorial Museum", jusqu'au 26 juin.
... Et, avec le Bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo, dans l'avant-propos du catalogue, prenons la défense de ces dessinateurs qui, parfois, par idéal, s'exposent à de violentes représailles: "De tout temps, les artistes ont témoigné de l'histoire et des grands événements. Il faut aujourd'hui considérer les dessinateurs de presse et les caricaturistes à la fois comme des artistes et comme des combattants de la liberté. D'un geste vif et tranchant, ils peuvent déconstruire une idéologie, déboulonner une statue ou provoquer de grands rires libérateurs. C'est pourquoi ils sont parfois la cible des pires violences".
Ouverture du mardi au dimanche, de 10 à 18 h. Prix d'entrée de l'expo temporaire: 6€ (4€ à prix réduit). Prix combiné avec le Musée: 12€ (8€ à prix réduit). Site: www.monsmemorialmuseum.mons.be. Catalogue broché trilingue: 24€ (Ed. "Fédération Wallonie-Bruxelles/2016/172 p.).

© Yves Calbert (avec extraits du catalogue).

  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
  • Ceci n'est pas l'Europe en 120 Caricatures
1886 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.