De Panne, La Panne, la station verte de la côte belge

hotel cajou hotel cajou biere pieter kloeffe pieter kloeffe restaurant cajou restaurant cajou restaurant cajou restaurant cajou statue leopold ier cafe coconut

Welkom te De Panne.

De Panne ou La Panne, perle verte de la côte belge, offre 4 réserves naturelles, des étendues de dunes à perte de vue (1/3 de la superficie des dunes de toute la côte), la plage la plus large du littoral belge au sable fin (450m).
Le Westhoek, créé en 1957, est la réserve naturelle la plus ancienne de de Flandre. Avec ses 340ha, elle constitue le plus grand massif dunaire ininterrompu de notre littoral. Les sentiers balisés, de 11km au total, permettent au visiteur de découvrir la grande diversité paysagère du site. Mentionnons aussi la Réserve Naturelle De Oosthoek, un domaine de 60ha, les dunes de Cabour et de Houtsaegerduinen, enfermée entre les zones habitées de De Panne et de Sint Idesbald.

Le nom « Panne » signifie une grande dépression humide, alternant avec quelques crêtes de dunes de faible hauteur. Notons un autre terme comme « Slufter » ou goulet de marée. De Westhoek possède une grande diversité botanique avec plus de 400 espèces de plantes. Une espèce sur cinq est très rare.
Un cordon étroit de dunes semi-stabilisées forme une protection naturelle contre la mer. Les parties mobiles de cette zone de dunes sont pratiquement dénudées ou couvertes d’oyats ou belmen. La réserve est également riche en animaux. En se nourrissant, les lapins ralentissent le développement des broussailles et du bois. On y voit et entend le tarrier pâtre, le rossignol, le pouillot fitis, le pic vert, la tourterelle des bois et, comme rapace, l’épervier.

Le circuit « Villas sur dunes » débute à la villa Le Chalutier, l’ancienne maison de vacances de Louis Van den Eynde, peintre bruxellois qui découvrit De Panne, peuy après la 1ère guerre mondiale. Il demanda en 1927 au couple d’architectes Myriam Dumont et Gustave Remy, de dessiner une résidence d’été avec un atelier de peintre. L’architecte bruxellois Albert Dumont, le grand-père de Myriam Dumont, peut être considéré comme le père du Dumontwijk ; ce charmant quartier qui porte son nom.

De Panne est connue pour la statue de Pier Kloeffe. Petrus Decreton, dit Pier Kloeffe, vieux loup de merci, a vécu de 1853 à 1939. Peint maintes fois par Louis Van den Eynde, il devint ainsi un personnage célèbre à La Panne. La délicieuse bière artisanale, assez forte, porte d’ailleurs le nom de Pier Kloeffe (à déguster notamment avec des croquettes de crevettes grises). Près de l’esplanade, à quelques pas de la statue de Pier Kloeffe, se dresse le monument dédié à Léopold Ier, premier roi des Belges, qui fit son entrées en Belgique à La Panne, le 17 juillet 1831.

Pour les fanatiques de sport, La Panne, offre plein de possibilités, telles que le char à voile, né à La Panne en 1898. Et quel plaisir aussi de se promener sur la digue ou sur cette longue plage de sable.

La Panne se présente comme une station balnéaire de qualité. Nous vous conseillons l’excellent Hôtel Cajou***, situé à 100m de la plage, offrant des chambres modernes confortables et une délicieuse cuisine. A la carte au Restaurant Cajou, l’on trouve notamment les crevettes épluchées à la main, avec une purée au lait battu, les solettes meunière et la crème brûlée au grand marnier, le tout arrosé de vin blanc belge, un Genoels Elderen, chardonnay bleu de Remse. L’accueil des patrons et du personnel est très agréable. Un bel établissement à conseiller vivement (www.cajou.be).

Si vous voulez boire un verre dans un magnifique cadre africain, vous pouvez vous rendre au Coconut, à quelques pas du Cajou, chez le sympathique Raymond, secondé par Nadia et Calogero.

Goede reis naar De Panne !

Lien vers les reportages de José Burgeon