La Brasserie de la Lesse à Éprave

écrit par jcblaise
le 15/04/2016
La Brasserie de la Lesse

C’est en 1995 que jaillit l’idée, d’une bande de scouts, de brasser de la bière, d’abord des brassins de 25 litres puis 50, puis 150 et bientôt il faut s’étendre. Ce groupe d’amis de Buissonville et des alentours, amateurs de bière et de folklore brassent donc régulièrement dans leurs casseroles pendant une dizaine d’années, ils deviennent la Confrérie du Busson. Ils décident en octobre 2010 de reprendre l’ancienne Brasserie Rezette d’Éprave. Celle-ci à l’arrêt depuis une dizaine d’années, produisait les bières « La Rochefortoise ». Les amis du Busson créent alors une société coopérative et rachètent tout le matériel de cette ancienne Brasserie. Ils passent six mois à remettre bâtiment, une ancienne étable, et matériel en état et aux normes. En décembre 2011, la production démarre. À peine six mois après, la Cambrée remporte le prix de la meilleure bière ambrée de Wallonie (Best Belgian Beer of Wallonia 2012). C’est l’euphorie, l’aventure continue, non sans aléas faut-il le dire, pour arriver actuellement au franchissement de la barre symbolique des 1000 hectolitres annuels.
Lors de la visite de la Brasserie de la Lesse, sous la houlette de Christophe Cadiat, administrateur de la coopérative, nous avons été séduits par le caractère artisanal et l’aspect humain de l’entreprise. En effet, ce n’est pas la recherche du profit à tout crin qui prédomine, mais un espoir d’un monde meilleur en développant des aspects sociaux par la création d’emplois et en proposant des solutions alternatives face à la crise économique, sociale, énergétique et environnementale. Citons par exemple la création de quatre emplois salariés correspondant à trois équivalents temps plein, le réinvestissement de tous les bénéfices supérieurs à six pourcents, l’utilisation autant que possible de produits locaux, la création d’activités locales, le respect de l’écologie et de l’environnement, le partenariat avec des acteurs de la région. La brasserie produit cinq sortes de bières différentes: blonde, ambrée, brune, blanche à la belle saison, et une brune forte pour affronter les frimas de l’hiver. Pour le futur, un déménagement est prévu pour 2017, dans un bâtiment avec la plus faible empreinte écologique possible, à faible consommation énergétique avec une importante réduction des rejets polluants.
Et plus tard peut-être, la création d’un modèle de micro-brasserie clé sur porte, avec l’utilisation facultative d’énergie fossile ! En attendant, bonne dégustation !
Il est possible de participer en devenant coopérateur, en remplissant le formulaire en ligne sur www.brasseriedelalesse.be > Onglet "Devenir coopérateur"

© Jean-Claude BLAISE
Lien vers mes reportages

  • La Brasserie de la Lesse
  • La Brasserie de la Lesse
782 lectures
Portrait de jcblaise
Jean-Claude Blaise