Le 150ème anniversaire de la Royale Malmédienne célébré à date exacte

écrit par francois.detry
le 08/11/2016
JP Bastin ( Bourgmestre), M. Distree ( President ), M. Stolberg ( President de la Federation musicale ), M. Dasnoy ( President d'Honneur ) ( Photo de G. Blanchy ) )

Le 4 novembre 1866, dans un café de la rue La Vaulx, quelques jeunes gens se retrouvent à l’initiative de Jean-Baptiste JACOB et décident de la fondation d’une seconde chorale masculine dans la cité, société qu’ils dénomment « La Malmédienne ». 150 ans plus tard, les membres de l’honorable phalange célèbrent avec faste cet anniversaire remarquable. Depuis son entame, l’année 2016 a été parsemée d’événements divers parmi lesquels la « choucroute de l’an neuf », une soirée « Rôleurs », un village des « Saveurs houblonnées », une exposition « Au C(h)oeur de l’histoire » ( à voir jusqu’au 13 novembre ), un festival de Choeurs d’Hommes avec 10 groupes du pays et étrangers, une »Cuh’née » avec plus de 600 participants. Viendront encore deux soirées de gala en date des 25 et 26 novembre « Une nuit à l’opéra » et un réveillon de la St Sylvestre avec tirage de la grande tombola. En cette date - anniversaire du 4 novembre, la commune de Malmedy a souhaité marquer l’événement en accueillant les 80 chanteurs au Malmundarium. Parmi les personnalités qui ont honoré de leur présence la cérémonie d’hommage, relevons le Bourgmestre et le Collège communal, le Député provincial, le Bourgmestre Honoraire Robert Denis, plusieurs membres du conseil communal, le Président de la Fédération Musicale de la Province de Liège, de nombreux Présidents d’honneur et Présidents des sociétés locales.
Après le mot de bienvenue de M. André- Hubert Denis, Echevin de la Culture, Jean-Paul Bastin insista sur l’impact culturel que représentent les sociétés musicales et chorales de l’entité avant que M. Marc Distrée, Président de la Société jubilaire ne remercie tous les participants de leur présence chaleureuse. Après le verre d’amitié clôturant la partie officielle, la salle « La Fraternité » accueillait tous ces convives pour le repas de circonstance et la remise des distinctions aux chanteurs totalisant nombre d’années de présence dans le groupe choral. Une ambiance conviviale et chaleureuse aura prévalu durant toute cette soirée de rencontres et de retrouvailles.
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Intervention de M. André-Hubert DENIS, Echevin de la Culture
Au nom de la Ville de Malmedy, j’ai l’honneur et le plaisir de vous souhaiter à toutes et à tous la bienvenue ce soir dans le cadre de la mise à l’honneur de la Royale Malmédienne à l’occasion de son 150 ème anniversaire.
Monsieur le Président de la Royale Malmédienne,
Le 4 novembre 1866, l’histoire de la Royale Malmédienne prenait son cours et aujourd‘hui, vous avez 150 ans d’âge. Mais avant de vous souhaiter « Bon anniversaire », je me dois tout d’abord de vous féliciter pour le programme que votre société a mis en place pour fêter ce 150ème anniversaire tout au long de l’année 2016. En effet, à côté des moments festifs bien mérités, vous avez organisé toute une série d’évènements et pour ma part, j’en soulignerai 3 qui sont au coeur de la culture de la Royale Malmédienne :
- L’ exposition « Au chœur de l’Histoire » ici au Malmundarium ;
- Le festival européen de chœurs d’hommes qui fut un grand succès et qui fit venir à Malmedy de nombreux visiteurs venus de l’étranger. Merci pour cette belle initiative.
- Le concert « Une nuit à l’opéra » prévu pour les 25 et 26 novembre prochains.
Lors de chaque anniversaire, on regarde souvent dans le rétroviseur pour se remémorer ce qui nous a marqué dans le passé et c’est aussi l’occasion d’esquisser de nouveaux projets et poser les balises de ce que l’on fera demain.
Vous avez réalisé ce regard dans le passé via l’exposition « Au chœur de l’histoire ». Cette exposition qui est riche, diversifiée nous a permis de nous faire revivre le parcours de 150 ans de vie de la Royale Malmédienne au travers de documents d’époque, de photos, d’affiches, de partitions, d’uniformes, d’enseignes, d’habits et d’objets de notre folklore. Tous ces documents montrent clairement que ce parcours tout au long de ces 150 dernières années ne fut pas toujours un long fleuve tranquille quand on réalise que vous êtes passés du 19ème au 21 ème siècle en subissant les difficultés et horreurs des 2 guerres mondiales.
Ce regard vers le passé nous a permis de prendre connaissance et de se remémorer tous ceux qui vous ont précédés et qui ont tous contribué à faire de votre société, ce qu’elle est aujourd’hui. Et cet hommage que vous leur avez rendu, est bien synthétisé par une pensée d’Ernest Renan que vous avez reprise sur un des tableaux de l’exposition : » Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé ».
150 ans de vie d’une société qui fait appel à des artistes chanteurs, à des bénévoles ; ce n’est pas rien car il faut être conscient de l’énergie et des efforts énormes qu’il faut constamment déployer pour animer et soutenir les talents de vos choristes et pour renforcer constamment l’esprit d’équipe au sein de la chorale.
Oui, des talents, votre société en a beaucoup. Et je me permettrai ici de vous citer une anecdote toute personnelle. Mon père a pendant de nombreuses années présidé la Royale Etoile de Chôdes et je me rappellerai toujours que lors d’une discussion entre membres du comité de la société, j’ai entendu et retenu cette déclaration :
On a tôdi on bon directeur du nos chorale, I tchânte al Malmédienne. C’est dire toute la réputation que votre société a toujours eue dans le milieu des artistes de l’art des voix.
Au niveau de notre planète Terre, il y a un fait qui a été observé par tous les scientifiques et notamment les anthropologues qui ont étudié les comportements sociaux des peuples qu’ils soient d’Océanie, des Amériques, de l’Asie, d’Afrique ou de l’Europe :
Partout où il y a des hommes, il y a bien de la musique et dans l’immense majorité des cas, ici comme ailleurs, la musique est accompagnée de paroles.
Et on peut dire que ce fait est particulièrement présent au sein de notre Ville de Malmedy quand on voit le nombre de chorales, de fanfares, d’orchestres et de groupes musicaux actifs dans notre région. La Royale Malmédienne riche de ses artistes, aguerris à l’art des voix, est certainement une étoile dans cette immense galaxie de la musique.
Au travers de ses multiples activités, la Royale Malmédienne est bien ancrée dans notre patrimoine que ce soit au niveau de la pratique de l’art des voix , de la promotion de nos traditions et particulièrement celles de notre Cwarmê, ou encore de la sauvegarde du nôs wallon.
Nous nous devons d’être admiratifs et respectueux d’une société qui a été un acteur important de la vie culturelle et folklorique de la ville de Malmedy pendant 150 ans.
Au nom du collège, je vous souhaite aux membres de votre comité et aux nombreux choristes et bénévoles un merveilleux anniversaire et vous exprime toute notre gratitude pour votre contribution à l’animation culturelle et folklorique de notre ville.
Je souhaite un avenir des plus radieux à votre société et espère que les voix de Royale Malmédienne résonneront encore plus fort et pendant longtemps au cœur de la vallée de la Warche.
Soyez conscients que la Ville de Malmedy est fière d’avoir une société comme la vôtre sur son territoire.
Je vous souhaite à toutes et à tous de passer une soirée d’anniversaire exceptionnelle pleine de sérénité, de joies et de partages de souvenirs lors de vos répétitions, des concerts auxquels vous avez participé, des rôles les lundis de carnaval et bien sûr lors des nombreux moments festifs que vous avez organisés ensemble.
« Vive la Royale Malmédienne ».
Merci pour votre attention.
-------------------------------------------------------------------------
Intervention de M. Jean-Paul BASTIN, Bourgmestre de Malmedy
Le 150ème anniversaire d’une de nos plus vénérables sociétés est un événement important pour la Ville. Depuis plusieurs années, je mesure cette importance et le rôle des sociétés dans la vie associative malmédienne.
Je pourrais vous parler de la naissance des sociétés et leur fonction comme rempart de notre identité wallonne pendant le Kulturkampf mais vous connaissez par cœur ce couplet-là.
Je m’attarderais plus sur la place qu’occupent les sociétés dans la vie folklorique et culturelle de la cité. Vous alliez tradition, folklore et culture.
Tradition : immanquablement avec vos rendez-vous réglés comme du papier à musique :
- Carnaval, Trouvl’ê, concert de fin d’année, … Il est à noter que la cérémonie de passation de pouvoir au Trouvl’ê est une des affluences les plus importantes, si ce n’est la plus importante à la Fraternité et un moment de communion entre tous les Malmédiens au sens communal du terme.
Le Cwarmê sans les sociétés ne serait pas le Cwarmê !
- Les Rôles du lundi et les réauditions sont un must d’humour en wallon, d’esprit typiquement malmédien : gouailleur, frondeur, rieur, impertinent mais pas blessant car festif
- Le costume des Ardennais du mardi connait un succès exponentiel.
Je constate avec plaisir l’évolution dans les relations entre sociétés. Je ne peux que saluer des liens de plus en plus confraternels et où les rivalités ne sont quasi plus que folkloriques. Je souligne le rôle des différents présidents dans cette évolution que j’encourage de mes vœux.
Je mesure aussi tous les liens d’amitiés que vous tissez entre vous au fur et à mesure des répétitions, des réunions, des organisations, déplacements, concerts, …. La société occupe une place souvent importante dans votre vie et ce n’est certainement pas vos épouses ou compagnes qui me contrediront. J’ai une pensée pour vous tous qui avez fait de cette année anniversaire une grande et belle année pour la société mais aussi pour les Malmédiens et au-delà pour découvrir un programme aussi éclectique que riche.
« La Culture c’est ce qui fait l’Humain » déclarait la belle Monica Belluci. La culture ne peut être figée sinon c’est une culture morte. Et pour cette cuvée du 150ème anniversaire de la culture il y en eut dans tous les domaines. La culture du houblon déjà avec votre bière jubilaire : la Tène ponctuée par le Festival des saveurs houblonnées.
Soirée des rôleurs du 13 mai où les zygomatiques ont été mis à rudes épreuves et où les différentes sociétés sont venues faire la fête : des Lurons de Bellevaux aux Bouh-Tot-Djus de Waimes.
Le Festival des chœurs d’homme où je n’ai pu être là mais dont j’ai lu et entendu tant de bien et avant de terminer en beauté j’en suis sûr par le final du concert de gala des 25 et 26 novembre prochain.
Je salue le travail du comité d’organisation et j’imagine l’immensité de la tâche. J’ai une pensée aussi pour tous ceux qui ne sont plus là, dont pour certains qui étaient dans les préparatifs de cet anniversaire et qui restent plus que jamais dans nos cœurs. Pour avoir perdu récemment un ami, je suis au diapason de votre émotion. Ainsi va la vie. Comme ils étaient hommes de fêtes et d’enthousiasme, je ne vous propose pas une minute de silence en leur honneur mais des applaudissements nourris à la fin.
Je souhaite à chacune et chacun d’entre vous une belle soirée, beaucoup d’épanouissement, de convivialité dans vos futures activités. Je vous remercie chaleureusement pour la plus-value d’âme que vous offrez à notre cité.
Mesdames et Messieurs, chers tous, bon anniversaire,
Vive la Royale Malmédienne, Vive la Culture, Vive Malmedy !
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Intervention de M. Marc DISTREE, Président de la Royale Malmédienne
Entre le 04 novembre 1866, jour précis de la fondation de notre Société et ce 04 novembre 2016, 54.786 jours se sont écoulés (merci les moteurs de recherches). C’est pour la Royale Malmédienne et tous ses Membres, un immense honneur et une grande émotion, Monsieur le Bourgmestre, que d’avoir été reçus tout à l’heure, dans ce magnifique bâtiment communal qu’est le Malmundarium. En effet, l’accueil réservé par les autorités communales d’une vénérable Société telle que la nôtre est toujours un événement. Elle traduit l’intérêt des élus de notre ville pour la vie sociétaire et l’attention particulière que les responsables politiques nous réservent.
Une même conviction nous réunit, celle de faire vivre notre ville.
Une même ambition fédère nos déterminations, celle d’enrichir notre culture et notre folklore.
Une même passion cimente nos énergies, celle, tout simplement, de rendre les gens heureux.
Au nom de notre Chorale et en mon nom propre, je vous réitère nos plus chaleureux remerciements pour l’accueil que vous nous avez réservé.
Dans l’existence d’une Société, il est des moments particulièrement forts plaisants et il est des cérémonies amicales particulièrement émouvantes dans la vie d’un récipiendaire.
Dans la vie d’un Président de Société, il est des moments particulièrement agréables où les contraintes du protocole ne sont qu’une invitation à la célébration de l’amitié et où les obligations d’un jour ne sont en fait, que l’heureux moment d’une complicité partagée.
En cette belle année anniversaire, et la dernière, en ce qui me concerne, à la présidence de la Malmédienne, cette cérémonie de remise de décoration est pour moi empreinte d'une émotion et d'une solennité particulière. Comme je l’ai évoqué tout à l’heure, je suis surtout heureux qu'elle soit placée sous le signe fort de l'amitié.
Je ne vais pas vous refaire l’injure de vous annoncer l’occasion qui nous réunis ce soir, nous la connaissons tous et donc, vous me permettrez de m’adresser en particulier à nos amis chanteurs qui sont mis à l’honneur ce soir. Je dois tout d’abord vous dire, Messieurs, que je suis heureux de voir autour de vous autant d’amis fidèles, qui ont tenu à assister à cette cérémonie.
On dit parfois que les décorations sont démodées, qu’elles ne correspondent plus à la vie moderne, qu’elles n’intéressent que ceux qui les réclament. Mais voici une bien belle assistance qui pourtant a tenu à se grouper autour de vous aujourd’hui. J’y vois le signe d’un intérêt qui dépasse la simple politesse, la simple obligation mondaine.
Il s’agit en effet d’honorer, à travers vous, des vertus qui ne risquent pas de se démoder, mais qui sont, et qui seront toujours nécessaires à la vie en société.
Si vous êtes à l’honneur aujourd’hui, et le symbole est fort puisque nous vous fêtons le jour exact de la fondation de notre Société, c’est pour vos actions méritoires dont nous savons bien qu’elles ne paraissent faciles qu’à ceux qui ne les tentent pas. Il ne suffit pas, à notre époque, d’occuper tel ou tel poste, telle ou telle fonction pendant assez longtemps pour se voir automatiquement honoré. Il faut encore et aussi déployer, dans notre vie sociétaire, des efforts remarqués, il faut obtenir des résultats et être reconnus par les personnes qui vous entourent dans votre action. Ce n’est finalement pas si courant. C’est cet exemple que vous avez montré à tous ceux qui vous manifestent leur sympathie et peut être même leur amitié, par leur présence de ce soir.
Chacun dans vos fonctions au sein de notre chorale, vous avez trouvé l’occasion de déployer vos qualités et votre personnalité : goût du contact, qualités relationnelles, besoin de se sentir utile, envie de partager, de se dévouer.
Mais permettez-moi cependant de vous faire part d’un sentiment personnel. Ma conviction est que cette distinction, comme toutes celles que l’on peut décerner à des gens méritants, a toujours une sorte de côté un peu superflu.
Cette cérémonie est-elle absolument nécessaire pour que nous nous apercevions que vous avez été des membres exemplaires, utiles à notre Société ? Etait-il vraiment nécessaire d’officialiser notre estime pour vous, ou ne s’exprimerait-elle pas mieux d’une façon plus personnelle, moins solennelle, moins publique, gagnant peut-être en sincérité ce qu’elle aurait perdu en éclat ?
A cette question, issue de la pudeur de chacun, je réponds sans hésiter que la discrétion a ses limites, et qu’une action sociétaire appelle une reconnaissance de la Société. Nous savons tous qu’il faut parfois surmonter sa pudeur et sa timidité et comme le dit le vieil adage, « il est des choses qui vont sans dire, mais qui vont encore mieux en les disant ».
Je pense qu’à notre époque, le dévouement, l’altruisme, le sens des responsabilités, le sens sociétaire, le sens de l’amitié toutes ces qualités pour lesquelles, Messieurs, vous voilà mis à l’honneur aujourd’hui n’ont rien de spécialement extraordinaire, ce sont des qualités qui honorent l’Homme tout simplement.
Comme il est fort malaisé de parler beaucoup sans dire quelque chose de trop, je me permets maintenant de conclure et de vous réunir, Messieurs, tous les 26 dans le même et affectueux hommage. Il nous en manque un malgré tout un, et non des moindres, notre ami Jocelyn Dewalque. A deux mois près, Jocelyn était sur scène avec ses amis chanteurs pour recevoir la médaille pour 65 ans de présence au pupitre des 1erténors. Il devenait par là-même le plus ancien chanteur en activité de la Malmédienne. Malheureusement, la vie ne lui aura pas fait ce cadeau qu’il méritait tant pour son immense dévouement et pour l’amour qu’il portait à notre Société.
Au-delà de ces considérations, l’honneur qui est rendu ce soir aux chanteurs récipiendaires, rejailli inévitablement sur notre Société et nous vous en remercions, très cher public, très sincèrement.
Merci de votre écoute attentive et vive la Royale Malmédienne pour de très nombreuses décennies encore.
------------------------------------------------------------------
Les Décorés 2016 :
Chanteurs depuis 15 ans : BRUYERE Albert, DOHOGNE Christian, DOSTRICHE Dany, HOPPE André, LAMBERT Guy, MARICHAL Fabien, OLIVIER Daniel, OP’T EINDE Gaston, RADERMACHER Christian, SERVAIS Steve, THUNUS Armand, VANHEESTER Didier, WATY Denis, WATY Dimitri.
Chanteurs depuis 25 ans : BASTIN Jacques, HAMMEREL Fabien, LANSCH Robert, MARTIN Alain, MICHEL Ivan.
Chanteurs depuis 35 ans : DISTREE Marc, LEMAIRE Philippe
Chanteurs depuis 45 ans : GILLESSEN Patrick
Chanteur depuis 65 ans ( à titre posthume ) : DEWALQUE Jocelyn ( décédé en 09/2016 )
Membres de Comité depuis 15 ans : DEHEZ Emmanuel, DISTREE Marc, SERVAIS Steve
Président d’honneur depuis 25 ans : DASNOY Félix

Les photos du présent reportage sont l'œuvre de Gaston BLANCHY

A voir ou ... revoir : Festival international de chœurs d’Hommes
© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • JP Bastin ( Bourgmestre), M. Distree ( President ), M. Stolberg ( President de la Federation musicale ), M. Dasnoy ( President d'Honneur ) ( Photo de G. Blanchy ) )
  • JP Bastin ( Bourgmestre ) ( Photo de G. Blanchy )
  • L'assemblee au Malmundarium ( Photo de G. Blanchy )
  • Le Conseil communal ( Photo de G. Blanchy )
  • M. Distree, President, signant le Livre d'Or ( Photo de G. Blanchy )
  • Les Tenes entonnent un premier chant ( Photo de G. Blanchy )
  • L'assemblee a la Fraternite ( Photo de G. Blanchy )
  • Nouvelle prestation des chanteurs de la R.M. ( Photo de G. Blanchy )
  • Vue de l'assemblee ( Photo de G. Blanchy )
  • Remise du cadeau de la Federation ( Photo de G. Blanchy )
  • Le President d'Honneur felicitant le President ..( Photo de G. Blanchy )
  • Le Bourgmestre felicitant M. Dasnoy ( Photo de G. Blanchy )
  • L'Honorable banniere de la Royale Malmedienne
  • L'ensemble des Decores 2016 ( Photo de G. Blanchy )
1400 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry