Poème Mohammed Ali poids lourd papillon humaniste

écrit par ReneDislaire
le 04/06/2016
Mohammed Ali (initialement Cassius Clay)

Ci-gît Mohammed Ali
Puncheur humaniste
Poids lourd papillon
À Kinshasa il enflamma l’Afrique
Comme à Atlanta les Jeux Olympiques
Il n'a tué personne au Viët Nam
***
***
Nous saluons souvent, par une épitaphe, certaines personnalités, lors de leur disparition.
Aujourd’hui, hors du lot, Mohammed Ali, considéré par certains aréopages d’experts comme le plus grand sportif du XXe siècle (avant Pelé), et dès lors, pourquoi pas, de tous les temps.
Nous lui rendons hommage également pour ses actes et prises de position humanistes, tant durant ses années de gloire que celles de la décrépitude dont l'a frappé la maladie de Parkinson.
Converti à l’Islam et pacifiste, il eut le courage de refuser d’aller faire la guerre au Viet Nam (pourquoi irais-je tuer des Viêtcongs, ils ne m’ont rien fait ?)
Icône, avant que ce mot soit à la mode, de l’anti-ségrégation.

"Vole vole vole papillon. Si tu ne veux pas voler, les hommes vont t'attraper..."" (chants d'écoliers au Togo)

René Dislaire mis en ligne le 04.06.2016.

Du même auteur : épitaphes
Epitaphe pour Jean-Pierre Coffe – mars 2016
Épitaphe pour Alain Decaux – mars 2016
Épitaphe pour Johan Cruyff – mars 2016
Hommage à Papa Wemba, pape de la sape - avril 2016 -
Épitaphe pour Mohammed Ali - juin 2016
Épithaphe pour Fidel Castro - novembre 2016

  • Mohammed Ali (initialement Cassius Clay)
  • Mohammed Ali (initialement Cassius Clay)
  • Mohammed Ali (initialement Cassius Clay)
  • Mohammed Ali (initialement Cassius Clay)
904 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire