Trois inaugurations pour le renouveau du centre-ville de Malmedy

écrit par francois.detry
le 22/06/2016
De magnifiques espaces

Alors que les chantiers « longue durée » au centre de Malmedy arrivent à leur terme, les autorités communales ont procédé ce samedi à trois inaugurations sous une pluie intermittente, à savoir la place du Châtelet et le parc de l’abbaye mais aussi le nouveau rond-point Ubac et la passerelle « Robert Counson ». En bordure de la cathédrale, le bourgmestre, Jean-Paul Bastin, a tout d’abord rappelé que le 18 juin n’était pas une date anodine pour la cité de la Warche puisqu’elle rappelle Waterloo 1815 avec l’issue du Congrès de Vienne qui sépare Malmedy de sa sœur stavelotaine pour la placer durant plus d’un siècle en Prusse. C’est aussi l’appel du 18 juin du général de Gaulle en 1940 qui permis d’entretenir l’espoir et d’entendre une autre voix que celle de la résignation. Il a poursuivi en retraçant l’historique de ces travaux de grande ampleur, des aménagements supportés par des subsides à la hauteur des ambitions, soit 634 000 euros pour les travaux et la cour intérieure de la place du Châtelet auxquels s’ajoutent 346 000 euros pour les aménagements des abords de la cathédrale et 35 000 euros pour la réalisation des arrêts de bus. À ces sommes s’additionnent celles réservées au rond-point et à la passerelle. Et de citer aussi le dynamisme associatif, folklorique et culturel, la présence d’entrepreneurs locaux audacieux, solides et sérieux, et une classe politique au sein de laquelle chacun aura joué son rôle de relais pour contribuer dans un même élan au développement de la Commune. Le cordon inaugural coupé, le cortège conduit par la Royale Harmonie La Fraternité et la Royale Malmédienne s’est déplacé vers le rond-point Ubac à l’entrée de la ville. André Blaise, échevin des Travaux, se dit fier de voir aboutir le chantier de ce rond-point qui irrigue le centre - ville de manière enfin fonctionnelle. Il rappelle les multiples étapes de cette réalisation : installation d’un rond-point provisoire suivie d’un nouveau projet en 2001 ; en novembre 2010, l’entreprise Bodarwé l’emporte pour 1 892 606 euros avec une part communale de 350 350 euros mais le projet stagne ; puis un nouveau permis est accepté , comprenant également un lifting des berges de la Warchenne. En dépit des contraintes inévitables durant les travaux, la ville dispose à présent d’une entrée plus fonctionnelle avec deux bandes de circulation, ce qui devrait améliorer la fluidité du trafic. Nouvelle arrêt auprès de la passerelle « Robert Counson » qui enjambe la Warche, ainsi dénommée à la demande de « La Royale Malmédienne » dont l’intéressé fut membre très actif durant de nombreuses années. Philippe Royaux, échevin de la mobilité explique le bien-fondé de cette installation qui entre dans le maillage de circulation lente qui s’instaure dans la cité et permet de relier le quartier du Pouhon au centre-ville en passant au-dessus de la Warche, derrière la Clinique Reine Astrid.
Autarcie, maître-mot à Malmedy
Pour preuve, les chantiers qui ont été attribués à deux entreprises locales, Gehlen pour la place du Châtelet, et Bodarwé pour le rond-point et la passerelle. Ces deux entreprises possèdent une réelle expertise dans leur domaine. A signaler que tous les aménagements s’articulent autour des plans du bureau d’architecte Yves Rahir, qui est déjà le concepteur de la place de Rome.
Un nouveau look pour le centre
La place du Châtelet s’est agrandie par la mise en place d’espaces de verdure autour du Malmundarium, par un jeu de dalles carrées, de bancs et de gradins tout autour de l’espace abbatial. Enfin, des haies, rappelant nos charmilles ponctuent avec des tilleuls palissés certaines limites du parc. L’espace devant l’hôtel de Ville et la villa Lang a été valorisé pour offrir une vue exceptionnelle sur les villas, l’ancienne poste, le Malmundarium et la cathédrale. Elle accueille désormais le marché dominical et permettra diverses manifestations. Le parc de l’Abbaye permet aux Malmédiens de retrouver un air de campagne.
---------------------------------------------------------------
- Le rond-point Ubac : Raoul Ubac né Rudolf Gustav Maria Ernst Ubach le 31 août 1910 selon ses différentes biographies à Malmedy ou à Cologne (Royaume de Prusse) et mort en 1985 en France à Dieudonne (Oise), est un photographe, peintre, graveur et sculpteur belge appartenant à la Nouvelle École de Paris. Il fréquenta André Breton, René Magritte, Paul Eluard, …
Ses principaux travaux d'art mural : Ardoises, Vitraux, Mosaïques, Tapisseries, Illustration de livres.
Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_Ubac#Bibliographie

- Passerelle « Robert Counson » : Robert Counson ( 1922-1999 ) : Auteur wallon prolifique, musicien, accordéoniste, il a écrit et composé pour diverses occasions, il marqué le folklore malmédien de son empreinte. Robert a écrit 23 rôles pour la Royale Malmédienne, il a participé à plus de 35 rôles et il a composé plus d’une centaine de musiques originales ! Robert Counson a laissé une trace indélébile dans les rôles de la Royale Malmédienne et plus particulièrement dans les chants. Certains de ses chants sont repris dans la « Lyre malmédienne » éditée par le Club Wallon.

( 1 ) Hôtel de ville : en 1900, Jules Steinbach fera construire à ses frais ce somptueux Hôtel de ville au hall de marbre blanc qui sera inauguré le 29 septembre 1901. L’architecte en fut le malmédien Fritz Maiter, à peine âgé de 19 ans.

( 2 ) La villa Lang : cette superbe villa en pierres de France et aux encadrements de pierre de taille fut construit par Jules Steinbach en 1901 pour sa fille Juliette qui épousa Hubert Lang en 1902, d’où le nom de « Villa Lang ». Durant la guerre 40 – 45, elle fut le siège de la Kommandantur et de la Kreisbauernschaft. Elle fut ensuite occupée par l’Administration communale qui l’acquit définitivement en 1951.

( 3 ) La Cathédrale : Consacrée aux Saints Pierre, Paul et Quirin comme Eglise abbatiale, elle est de style Renaissance. En forme de croix latine, elle fut construite entre 1776 et 1784 en pierre d’arkose de la région malmédienne. De 1921 à 1925, sous le gouvernement du Général Baron Baltia, elle deviendra le siège de l’éphémère diocèse d’Eupen – Malmedy, et sera, à cette occasion, élevée au rang de Cathédrale.

( 4 ) Villa Steinsel : En 1897, J. Steinbach fit construire cette villa pour son autre fille, Laure. « Villa des Lilas » devenue « Villa Steisel » (nom du gendre) elle abrita successivement la Banque nationale de Belgique (1928), l’administration de la commune de Bévercé (1956), puis la Police locale jusqu’en 2005.

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • De magnifiques espaces
  • L'espace Chatelet
  • La Villa Steisel ( 4 )
  • De magnifiques espaces ( La Cathedrale ( voir 3 )
  • L'hotel de ville ( voir 1 )
  • La cathedrale ( voir 3 )
  • La passerelle Counson ( Photo Iwan Stenhuse )
  • La passerelle Counson
  • De magnifiques espaces
  • De magnifiques espaces
  • Inauguration de l'espace Chatelet
  • Allocution de Jean-Paul BASTIN, bourgmestre
  • Un auditeur tres attentif
  • Allocution d 'Andre BLAISE, au rond-point Ubac
  • L'hotel de ville ( voir 1 )
  • Allocution de Jean-Paul BASTIN, bourgmestre ( Photo Iwan Stenhuse )
  • Allocution d 'Andre BLAISE, au rond-point Ubac ( Photo Iwan Stenhuse )
  • Assistance
  • De magnifiques espaces
  • De magnifiques espaces
  • La villa Lang ( façade ) ( Voir 2 )
  • La villa Lang ( Voir 2 )
  • Le rond-point Ubac ( Photo Iwan Stenhuse )
  • Allocution de Philippe ROYAUX, pres de la passerelle Counson
  • L'artiste Ubac sur un timbre français
1034 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry