Houffalize en wallon : les vêpres de la Toussaint

écrit par ReneDislaire
le 27/10/2017
Houffalize. Eglise Ste-Catherine. Maitre-autel.(J. Pecourt, ph JM Lesage).

Houffalize - En wallon, les vêpres de la Toussaint
- Fifine
: Alo Nadètte ?
- Nadète : Aha ! c’èst ki ?
- F. C’èst mon l’cwapî d’Borci, c’est Fifine, mi fèye !
- N. Aha. Èt di kwè?
- F. Ça sèreu po saveûr, à Oufalîche, c’èst cwand les vèpes des mwarts ?
- N. Dji n’è sé rin, dji va rl’louker su’l fouye do curé ; mè doù ç’k’èle èst co pari !
- F. C’èst paski ça cantche chake an.née, veyov Nadète.
***
N. A Oufalîche, a l’Tossint, i gna pu wère di monde, ça n’èst pu comme dins l’tins.
F. Non.na vormint, è k’èst fareu-t-i fé ? Moutwè bin offri on vêre di l’amitché a to les cî ki rivnèt sur lès fosses di leû famile ?
- N. I gna jusse ki cwand i gna on novê curé k’èst arivé a Oufalîche ki gna on pô do monde.
- F. Èt pokwè, Fifine ?
- N. Dji fi l’ va dîre, Nadète, c’èst cwand l’n’ovè curé i ricmande lès mwarts
- F. Èt pokwè Fifine ?
- N. Aveu leû prononciyâtion d’ètrandjîs a Oufalîche.
- Di kwè, leû prononciyâtion ?
- Avou lès djins d’Oufalîche ki lès novès curés n’ont djamês oyou leû noms:
Bièrmèsse po Bièrmé, Veureugueune po Vèrèguène come si c’èsteû dès Flaminds, Crins come dins « crins’ valèt ? » avou on ès a coron, o’l’ plèce di Crîne.
- Aha ! èt dja oyou on côp, min.me li vî Nonard Fudvoye, k’il a stou a stok.
Èt Fertonce, èt to cès djins la ki sont des viys familes d’Oufalîche.
« Votre nom est écrit dans les cieux », ki tè lès curés, mè nin o l’betchète di leû linwe !
(à suivre)

René Dislaire © Houffalize, le 27 octobre 2017)
Vocabulaire : mots moins courants ou fort différents du français)
Cwapî : cordonnier
Louker : voir, regarder (cfr anglais)
Pari : mot typique de Houffalize, phatème (mot pour ne rien dire, sinon qu’on parle – comme allô, bonjour, fait ‘co bon aujourd’hui )
pour meubler la conversation
Wère : guère. Souvent le « g » au début d’un mot en français est un « w » en wallon, qui correspond à un « w » germanique (wâfe, gaufre ; wespîre, guêpe ; wârder, garder ; wèzon, gazon…)
Vormint : vraiment (aussi un phatème)
Moutwè : peut-être(souvent suivi de bin)
Oyou : entendu (ouï en français)
Betchète, coron : extrémité, bout (betchète se dit pour quelque chose de petit et bien concret, ou est plus plaisant; coron se dit dans un cas plus éloigné, ou dans un langage plus relevé).

  • Houffalize. Eglise Ste-Catherine. Maitre-autel.(J. Pecourt, ph JM Lesage).
  • Houffalize. Ste Catherine. St Sebastien (J. Pecourt, ph JM Lesage).
582 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire