In memoriam Montserrat Caballé

Montserrat Caballe, "la superba". Fan du Barca...

Exercice en hommage à Montserrat Caballé

Le majordome avait soigneusement dressé la table et alimenté la cheminée de bois sec qui crépitait tandis qu’il en émanait comme de folles lucioles.
Monseigneur Gregorio Alvaro Dabo, évêque de Jaca, allait prendre son repas du soir seul, comme chaque jour où l’Église fait mémoire du martyre d’un saint. Ce qui n’exemptait pas la réfection* d'une bonne chère et d’un pointilleux protocole.
Sœur Francisca Obrega était dépêchée pour le service. Elle présenta à son Excellence un plat de marée persillée.
- Y aura-t-il au menu du gibier comme il se fait les mercredis, prononça-t-il en portant avec componction à ses lèvres un verre de Ribera del Duero ? Je ne sens point l’odeur du fumet vous accompagner des cuisines.
- Hélas non, Monseigneur, la chasse a été vaine.
- Mandez-moi donc le chasseur, je vous prie.

Tandis que l’évêque décortiquait un gargantuesque crustacé de ses doigts velus s’approcha respectueusement un factotum sans livrée. Le prélat ne leva pas les yeux.
Le chasseur exprima alors avec un accent français du nord de la Catalogne, qui seyait si bien à l’aveu d’un acte de déshonneur:
- Je prie Monseigneur pour son indulgence. À l’instant où je le tenais en joue, mon cerf a cavalé.

René Dislaire © Houffalize, le 7 octobre 2018

Présentation. Exercice en hommage à la cantatrice soprano espagnole Montserrat Caballé. Au lendemain de son décès.
À la manière d'une scène de tragédie.

* Réfection: repas, terme encore en usage dans certains monastères (penser à réfectoire)

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur
* Cliquer ici