Inauguration de la gravure sur pierre des Disciples de Faustine

Faustine-6461 Faustine-6454 Faustine-6464 Faustine-6440 Faustine-6441 Faustine-6442 Faustine-6444 Faustine-6445 Faustine-6446 Faustine-6447 Faustine-6448 Faustine-6449 Faustine-6450 Faustine-6451 Faustine-6452 Faustine-6453 Faustine-6455 Faustine-6456 Faustine-6457 Faustine-6458 Faustine-6459 Faustine-6460 Faustine-6462 Faustine-6463 Faustine-6465 Faustine-6466 Faustine-6467 Faustine-6468 Faustine-6469 Faustine-6470 Faustine-6471 Faustine-6472 Faustine-6473 Faustine-6443 Faustine Faustine-video Faustine-video Faustine-video Faustine-video Faustine-video Faustine-video

Le Grand Maître, Pascal Georis et le Chancelier et les membres de la Confrérie des Disciples de Faustine avaient l'honneur de nous inviter à l'inauguration officielle de la gravure sur pierre représentant notre "Légende de Faustine" dans le cadre des 10 ans de la confrérie.
La cérémonie a eu lieu le 17 juin 2018 à 11h30 à la salle de Goronne (Vielsalm) car le chemin allant à la carrière de Faustine était impraticable suite aux intempéries des derniers jours.
L’Ordre des Disciples de Faustine naquit un jour du mois de décembre 2007, après qu’un groupe d’amis découvrit la légende des disciples de Faustine (ainsi que son Eau et sa Tartine).
L’Ordre perpétue la légende de Faustine et assure la représentation du village de Goronne, vieux de 1200 ans, situé sur les sommets de la Salm, entre Lierneux et Vielsalm.
• Lien vers notre reportage vidéo

Mise en place d'une plaque à la carrière en carrière
Pour les 10 ans de la Confrérie, les Disciples de Faustine fêtent le jour par la mise en place d’une plaque gravée avec le blason et la légende de Faustine à l’entrée de la carrière "Al ‘RAWIR" de Goronne. Le but recherché pour l’avenir est de faire connaitre Goronne et ces alentours, en mettant en place dans la revue des circuits pédestres de Vielsalm, sur le parcourt existant, un fléchage complémentaire donnant la direction de la carrière situé a environ 400 mètres du circuit initial et revenant sur le village.

Origine
En 1633, Jean de Goronne vit sur le ban de Waimes avec sa petite fille Faustine. Vendeur de remèdes considérés comme douteux, il est accusé de sorcellerie, jugé et brûlé en 1679, sous les yeux de sa petite fille Faustine.
Faustine est bannie du ban et erre dans la région jusqu’à trouver refuge « à l’ râwîre », carrière située sur le territoire de Goronne. Fouinant dans le village à la recherche de nourriture, Faustine chaparde des oeufs, trouve du pain rassis et cueille des mûres. Faustine concocte une tartine et une boisson qu’elle agrémente des potions de son père et des mûres cueillies sur son chemin.
Pour lier connaissance avec les villageois, Faustine descend au bourg et leur propose son eau et sa tartine. Femmes et Hommes constatent que, curieusement, ils oublient leurs tracas quotidiens quand Faustine leur offre ses mets délicieux.
Faustine devient alors très populaire et pour la remercier, l’ensemble des habitants vante par monts et par vaux les vertus de ces réalisations savoureuses, en criant : "En avant pour Faustine, son eau et sa tartine".
La légende des Disciples de Faustine est née.

L’eau de Faustine
Il s'agit d'une liqueur et d'un alcool de mûres, fabriqués exclusivement pour l’Ordre selon une recette artisanale secrètement gardée.

La Tartine de Faustine
Le traditionnel "Pain Perdu", amélioré par Faustine pour les Villageois.

Lien archive
• La confrérie à Regné en fête. Marché artisanal et brocante. 13 juillet 2008
• Création de la confrérie juillet 2008
• 10ème anniversaire des Disciples de Faustine. Inauguration de la gravure sur pierre des Disciples de Faustine. 17 juin 2018
• Lien vers notre reportage vidéo. 10ème anniversaire

Discours du Grand Maître
Nous vous accueillons aujourd'hui 17 Juin avec grand plaisir et vous remercions de partager notre bonheur avec vous.
L'inauguration d'une gravure sur pierre de notre héroïne Faustine, œuvrée par un amis, marquera notre 10 ème anniversaire.
Il nous a cependant été impossible de vous recevoir à la carrière où sera scellé la pierre, le chemin d'accès étant trop endommagé par les intempéries de ces dernier jours.

Qui sommes-nous?
Des amis et connaissances dont l'objectif était de promouvoir le village de Goronne à travers sa gastronomie et de son terroir.
Nous voulions faire revivre une légende du 17 ème siècle dont l'histoire a été retrouvée dans d'anciens documents.
Quelques soirées de recherches, de procédures administratives et de réunions plus tard contact, début 2008, notre Confrérie voyait le jour! Nous étions 18.
Le choix de la tenue des Disciples coulait de source:
Qui de mieux que les écrivains de rue de l’époque pouvaient transmettre cette histoire ?
Ils portaient une cape noire, un tricorne de feutre et une chemise blanche agrémentée d’un nœud ou d’une lavallière pour les plus connu.

Le tricorne avait deux fonctions:
La première, comme tout couvre-chef, était évidemment de les protéger des intempéries et autres aléas de la météo, la seconde, était d'y insérer la plume cela évitais les taches d’encre sur les vêtements, le chapeau en feutre servant de buvard.
L'ajout du liseré représente la couleur de la mûre et il orne aussi le le pourtour de notre cape.
Le choix de notre Mascotte, NIC-NAC était tout aussi évident, l’âne étant le moyen de locomotion de ces écrivains du 17 éme.

Mais quel est cette légende !
Faustine est née en 1666 sur le ban de Waimes, près de Malmédy, elle y vit heureuse avec son père, Jean de Goronne. Rebouteux, guérisseur, Jean de Goronne est incontestablement un des maîtres en la matière. Treize ans se passent, Faustine est une jolie adolescente qui aime la vie. Elle chante, danse et accompagne son père lors de ses visites. Mais nous sommes en 1679 et la chasse aux sorcières bat son plein.
Le pauvre Jean de Goronne est pris pour l’un d’entre eux, il est arrêté, jugé, condamné et brûlé sous les yeux de sa fille, Faustine.
Faustine est alors bannie du ban de Waimes. Pensant et réfléchissant à la provenance et aux origines de son père, elle part vers Goronne.
Arrivée dans le village, Faustine constate que Jean de Goronne n’y a jamais vécu et ainsi qu’aucun membre de sa famille;
Elle trouve alors refuge à « l’ râwîre », carrière située sur le dessus du village.
Pour se nourrir, Faustine fouine la nuit dans le village, elle y chaparde des œufs, trouve du pain rassis, cueille des mûres le long des chemins et emporte de l’eau. Faustine, avec les œufs et le pain, concocte une tartine ; avec l’eau et les mûres, une boisson, elle les agrémente des herbes, des épices et des potions de son père.
Quatre années se passent ; A l’aube de ses 18 ans ; Faustine descend alors au bourg.
Arrivée aux abords des premières maisons, elle se demande comment les habitants vont la recevoir, vont l’accueillir.
Pour lier connaissance Faustine offre aux villageois les tartines et l’eau agrémentée des potions de jean.
Après avoir mangé sa tartine et bu son eau, de mûres, les hommes et les femmes constatent que, curieusement, ils en oublient leurs tracas quotidiens.
Faustine devient alors très populaire et pour la remercier, l’ensemble des habitants s’en vont vanter par monts et par vaux les vertus de ces mets, en criant :
"En Avant pour Faustine, Son eau et sa tartine"