Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège

écrit par YvesCalbert
le 24/12/2017
Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège

Nous voici à la 31ème édition du “Village de Noël” de Liège, le plus grand et le plus ancien événement du genre, en Belgique, qui, fidèle à la longue tradition germanique des “Marchés de Noël”, recrée, au coeur de la Ville, l’esprit si particulier, plein de magie et de féérie de la Fête de Noël. Fidèle à son caractère latin, il nous présente ses nombreux chalets de bouche, innovant par son ambiance festive et conviviale, qui en fait sa spécificité principale, en le démarquant de ses confrères germaniques et alsaciens.

Mais ce qui caractérise le Village de Noël de Liège, c’est qu’il possède un véritable cœur, qui bat au sein de ses artères, places, rues et venelles, avec son esprit typiquement liègeois, celui de clocher, celui d’un véritable village, où la gouaille des habitants (les exposants…) le dispute à la féérie des produits s’étalant à la devanture des chalets de bois. Son organisation aussi, autour d’un Conseil Villageois composé d’un Mayeûr (« Maire »), d’échevins et de conseillers, chargés de l’animation folklorique de la vie du Village, développant une série d’activités folkloriques typiquement liégeoises, pouvant, aussi, honorer ceux qui doivent l’être…

… Ainsi, cette année, la place située entre la “Grande Roue”, haute de 30 mètres, et le podium du Village, a reçu une plaque de place urbaine, avec l’indication “Coûr Jean-Denys Boussart, Mayeûr dè Viyèdje dé Noyé (1989-2017)”, à la mémoire de celui qui fut le Maire du Village depuis la fondation de son Conseil, il y a 28 ans, “28 années présidées par Jean-Denys Boussart , qui nous a fait une dernière clignette en mai dernier, sans tambours ni trompettes. Mais la vie continue et les échevins du village m’ont confié la succession de Jean-Denys, avec qui depuis plus de 20 ans j’ai oeuvré à l’organisation des chapitres des samedis et dimanches. Successeur, oui, remplaçant, non. Il avait sa spécificité, sa gouaille, sa bonté, ses impertinences. Pour ma part, j’essaierai d’être le mayeûr de tous, à l’écoute des uns et des autres, avec mes qualités et mes défauts.” écrivit le deuxième Maire du Village, Maurice Wilkin… “Le Maire est mort, vive le Maire”, … mais nul n’oubliera les funérailles émouvantes de Jean-Denys Boussart (1940-2017), Président honoraire de la Fédération des Groupes folkloriques wallons, auquelles assitaient de très nombreux Liégeois.

… Mais que ce départ ne nous empêche pas de fêter dignement Noël, découvrant ou retrouvant, la piste de luges, sise sur la dalle St.-Lambert (5€ l’utilisation, avec un nombre de descentes “à discrétion”), jouxtant le Châlet-Restaurant “Au Pied des Pistes”, ouvert par la Sation savoyarde de Châtel, qui fête, cette année, ses 70 ans d’exploitation touristique, permettant aux visiteurs du “Village de Noël” de goûter à d’onctueuses fondues savoyardes ou à d’excellentes raclettes garnies, arrosées de bons vins du pays, “Apremont” , “Roussette”, ou autres…

En concurence alpine, d’autres fondues, valaisanes cette fois, nous sont propsées, pour la 13ème année consécutive, par Gruyères, nous accueillant dans la chaleur réconfortante de leur chalet gruérien, spécialement décoré à l’ancienne, où des vacherins et des desserts à la meringue nous sont également proposés.

Face à ce chalet représentant la Suisse romande, nous trouvons retrouvons dans nos Ardennes, dans un chalet conçu par Gilles Falisse et édifé en rondins de bois, nous proposant ses bonnes trappistes de Chimay, ses fromages … à la trapiste, et même, ses tartiflettes au fromage de Chimay, idéal pour passer, au cœur du Village, un doux moment de convivialité et de gastronomie !

Autre enseigne réputée, bien liégeoise celle-ci, sise à 300 m de son stand du “Village de Noël”, la “Maison du Peket”, nous servant ses « pekets », de toutes les couleurs et saveurs, flambés ou non, des toasts à la rillette étant offerts à leurs convives.

Abandonons notre peket liégeois, pour gagner le Brésil, afin de déguster, au chalet du “Cafe Brasil” , une “Cachaça” chaude au gingembre, voire une rafraîchissante “caïperinha“, ou restons en Europe, avec une « slivovitch » ou d’autres apéros ou digestifs croates, servis au chalet dédié au dernier pays devenu membre de l’ “Union Européenne”, du “gewurztstraminer” et d’autres vins blancs alsaciens, de nombreux vins chauds (blancs ou rouges, éventuellement relevés par un alcool de notre choix), un délicieux “Monbazillac”, pouvant être consommé chaud, … et qui évoque un vin doux pense, à Noël, au foie gras, tel celui proposé par les chalets d’ “Upignac“, situés en face de leur restaurant.

A l’autre extémité du “Village de Noël”, nous trouvons un chalet nous proposant ses délicieuses ravioles au foie gras, au poisson ou autres. Deux chaletss plus loin, des huîtres et du saumon fumé, pouvant être accompagnés d’un verre de vodka, n’attendent que notre passage. Retour au fromage, près du chalet de Chimay, nous pouvons déguster un demi-camembert chaud aux lardons, onctueux à souhait, d’autres spécialités culinaires étant, également, disponibles …

… Mais qui pense à Noël, pense, évidemment aux sentons de Provence, sans oublier, bien sûr, pour décorer le traditionnel sapin, les boules de Noël en verre, qui, ici – nous venant de Pologne, terre d’origine de cet artisanat -, sont soufflées à la bouche, étamées et peintes à la main… Parmi leurs nouveautés, en vente dans leur chalet, les géants de Dinant, le diable du Doudou de Mons, la pointe des géants d’Ath et le coeur du “Village de Noël”… Un Village ou d’autres chalets proposent des bijoux, comme ceux nous venant d’Indonésie et de Thaîlande, proposés par Murielle et Roland Labye, dont le magasin se trouvent à … De Panne…

… Quand aux visiteurs qui souhaient patiner, ils doivent se rendre à la Place Cathédrale, la patinoire étant entourée de chalets nous proposant leurs spécialités gustatives…

Parmi les personnalités du “Village de Noël”, par ailleurs membre de son Conseil Villageois, notons Michel Azaïs, “di s’ vraiy no Michel Pire, c’ est on tchanteu e walon (ey e francès) do Payis d’ Lidje” (“de son vrai nom Michel Pire, c’est un chanteur en wallon (et en français) du Pays de Liège, le barde du Village, et , le « Scrieu public », l’écrivain wallon du Village, Paul-Henri Thomsin, le nouvel eschevin es-lettres du Conseil Villageois, qui, perpétuant la tradition de l’écrivain public, se met, gracieusement, chaque samedi, dès 14 h, dans le chalet du “Sapin Ardent”, à la disposition de tous ceux qui veulent écrire en wallon liégeois, qui une carte de vœux, qui un message ou une lettre…, sans oublier que ce dernier vient de publier le quatorzième exemplaire de “Li Walon ava lès Vôes”, reprenant les citations wallonnes les plus savoureuses et encore utilisées dans certaines chaumières du Pays de Liège…

Ayant évoqué le « Sapin Ardent », soulignons qu’il s’agit d’une opération venant de prenre son nouveau nom :de “Noël Ardent”, une tradition lancée, voici trente ans, par Georges Riga, qui accueillait, jusqu’à ce dimanche 24, les dons des visiteurs, au bénéfice de tous ceux qui sont dans le besoin, vêtements chauds, jouets, nourriture, …, étant redistribués aux personnes dans le besoin, via les “Restos du Cœur” et l’asbl “Assistance à l’Enfance”…

… Et pour conserver un souvenir de notre visite, une grande nouveauté : prendre en photo et insérer celle-ci dans une carte de vœux du “Village de Noël”, pouvant non seulement l’imprimer directement, mais aussi la recevoir reçoivent, par e-mail, pour la partager sur les réseaux sociaux, et ce grâce à plusieurs bornes réparties sur les deux sites du “Village de Noël”, sachant que pour tout envoi postal éventuel, deux timbres poste spéciaux on été, disponible au bureau de poste du “Village de Noël”, sis à proximité du Perron…

Enfin, outre l’accès par trains ou par autobus, pour la seconde année, une navette fluviale, au départ de Coronmeuse (Quai de Wallonie) et du Pont de Fragnée, avec plusieurs arrêts, pour arriver devant la Grand’ Poste de Liège, à proximité du “Village de Noël” (prix par personne, pour une journée : 5€/uniquement le samedi et le dimanche, toutes les heures, de 11 à 19h/site web : www.navettefluviale.be).

Alors, à Liège, si vous n’avez jamais visité le “Village de Noël” (inutile de convaincre ceux qui sont déjà venus, … ils reviennent automatiquement d’année en année), n’hésitez pas, pour une semaine encore, de venir découvrir un véritable Village, avec ses quartiers, ses rires joyeux et ses “querelles gauloises” entre ses « citoyens » (comprenez, ses exposants), sa crèche animée par “Tchantchès” et autres marionnettes liégeoises, sa Mairie, ses pekets de toutes les couleurs, flambés ou non, et, surtout, … sa bonne humeur, son ambiance chaude, au cœur de l’hiver, chaleureuse en diable, conviviale, en un mot : unique ! …

… Et n’oublions pas la bonne parole de feu l’ancien Maire du Village, Jean-Denys Boussart : “Tos les d’jous Noyé” (“Tous les Jours Noël“), … même jusqu’au 30 décembre inclus, ce qui est bien vrai à “Lidje” (Liège)…

Jusqu’au samedi 30, l’entrée des deux sites (places Cathédrale, avec la patinoire, et St.-Lambert, près de la gare ferroviaire de Liège Palais) est évidemment libre, tous les jours de 11 à 20h (voire, selon affluence, jusqu’à 22h, du dimanche au mercredi, et jusqu’à 24h, du jeudi au samedi), des horaires spéciaux étant prévus le dimanche 24, de 11 à 18h, et le lundi 25, de 13 à 20h (voire jusqu’à 22h, au plus tard). Site web : www.villagedenoel.be.

Et pour joindre l’utile à l’agréable, soulignons quelques expositions à découvrir à Liège, telles, dans le cadre d’ “Europalia Indonesia”, au “Musée de la Boverie”, “Archipel, les Royaumes de la Mer” (www.europalia.eu/fr/ article/les-royaumes-de-la-mer_1042.html), ainsi qu’au “Grand Curtius”, les “Dances d’Indonésie”, vues par trois grands reporters-photographes de l’ “Agence Magnum”, et une petite exposition didactique sur “La Route des Epices de l’Indonésie à nos Assiettes” (www.lesmuseesdeliege.be/category/grandcurtius/expos-curtius/). Par ailleurs, notons, davantage pour les jeunes, dans la vaste salle d’exposition de la gare ferroviaire des Guillemins, “J’aurai 20 Ans en 2030” (www.europaexpo.be), sans oublier, pour tous, devant cette même gare, sous un chapiteau, d’une superficie de 1.000 m2, le retour, après un an d’absence du “Festival de Sculptures de Glace” (lire l’article de nos collègues : www.lavenir.net/cnt/dmf20171116_01085619/le-festival-de-sculptures-de-gl...)… Que de raisons de nous rendre à Liège, entre les samedis 24 et 30 décembre, pour terminer en beauté l’année 2017, les expositions se poursuivant en janvier (cfr. les sites web cités, pour plus d’informations).

Yves Calbert.

  • Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège
  • Autour du Perron (c) "Visitez Liege"
  • Jean-Denys Boussart et "Tchantches"(c) "La Libre"
  • Aurevoir Jean-Denys (c) "La Meuse"
  • Les Joies de la Luge (c) "Proxi-Liege"
  • Chatel, en Savoie, 70 Ans d Exploitation touristique
  • La Fondue valaisane/Chalet de Gruyeres
  • De la Savoie au Valais, a Gruyeres
  • Chalet ardennais (c) Gilles Falisse
  • Formages et trappistes de Chimay
  • (c) "Maison du Peket"
  • A 300 m du "Village de Noel" (c) "Maison du Peket"
  • La "cachaca", le rhum bresilien
  • Face a son Restaurant liegeois, "Upignac"
  • "Boule" polonaise
  • Bijoux d Asie chez les Labye, venus de La Panne
  • Sur la Place Cathedrale (c) "La Meuse"
  • Michel Azais (c) "All Events In"
  • Paul-Henri Thomsin (c) "La Meuse"
  • Chale "100 % Liegeois" (c) "Home"
  • La Nuit tombee (c) "Focus on Belgium"
  • L'une des huit Bornes photographiques
  • Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège
  • Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège
  • Jusqu’au 30 Décembre, 31ème “Village de Noël”, à Liège
  •  "Archipel, les Royaumes de la Mer" (c) "Caracas"/"Europalia"
773 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert