Saint Sébastien : Houffalize rencontre l’homoérotisme

Le dessus de l'autel de Houffalize: saint Roch, la Vierge, saint sebastien. Trois oeuvres de Delcourt. Ph. JM Lesage Le St-Sebastien de Pecourt, dont on peut avoir une lecture homoerotique. Ph. JM Lesage Haut Moyen-Age: le saint est au paradis, aureole, barbu, avec ses attributs. Glorieux, en rude militaire (mosaique) Comme un herisson: les fleches, fort nombreuses, imposent une lecture de Sebastien atteint par la peste. Renaissance: Sebastien presque nu, dont l'etoffe cache-sexe accentue la virilite. Renaissance: Sebastien presque nu, dont l'etoffe cache-sexe accentue la virilite. Sebastien nu

Voilà donc Jean Pécourt face à un volumineux bloc de chêne (vers 1690).
Dans sa tête il y a le saint Sébastien que lui ont commandé les religieux du prieuré ; il va prendre forme sous ses coups de ciseau.
Pécourt est un hagiographe très cultivé. (1)

Sébastien, le solide Gaulois
Il sait que Sébastien (vers 290) était un solide Gaulois, valeureux centurion archer, devenu romain et un familier des empereurs Dioclétien et Maximien.
Sébastien était chrétien ; l’époque était aux persécutions.
L’empereur se rendit compte de sa foi, et le condamna à la sagittation : le supplice d’un tir de flèches (2).
Au Moyen-Âge, Sébastien sera donc représenté en robuste soldat, souvent barbu, d’âge mur, en uniforme. Avec des flèches en main et un arc comme attributs (3).

Renaissance : Apollon
Lorsque l’art a évolué vers la Renaissance (4) Sébastien sera représenté sous une image inspirée du dieu grec Apollon. Scénographie simple mais combien spectaculaire que celle d’un beau jeune homme quasi nu attaché debout à un arbre, criblé de flèches !
Le seul saint sculpté en situation de son martyre !

La peste
La peste devient le spectre qui obsède et harcèle l’Europe. Pour les gens, la peste s’attrape « par les airs » et saint Sébastien, agressé par les flèches, va devenir un saint invoqué contre ce fléau.
Preuves, s’il en faut, de la terreur que ce mal répandait à Houffalize : la présence de saint Roch, l’alter ego antipesteux de Sébastien dans le chœur de Ste-Catherine, et la construction de la chapelle St-Roch, cinquante ans auparavant, au sommet de la côte éponyme (5).

Jean Pécourt entre modernité et modernisme
Revenons à la tendance artistico-culturelle dans l’Europe de Pécourt. Petit à petit, on a montré Sébastien sous des traits tendres, glabre, angélique. L’étoffe qui couvre ses parties génitales est perçu non comme un cache-sexe, mais une mise en valeur du pénis dissimulé. Les flèches ne sont plus considérées comme les projectiles d’armes, mais des symboles phalliques.
Les arts plastiques présentent des Saint-Sébastien sous une apparence Homoérotique (6) (7).
En un peu plus de mille ans, Sébastien est passé du statut de saint patron des archers, militaires et gens d’armes, à celui de protecteur antipesteux, et enfin de champion d’un homoérotisme bon teint dans un milieu où l’on va en prison pour homosexualité.
Tel est le contexte culturel et artistique dans la chrétienté d’Occident aux alentours de 1690 quand nous imaginons Jean Pécourt, grave dans son spartiate atelier clair-obscur en bord de l’Ourthe, ciseau et maillet dans ses mains calleuses, qui toise son bloc de chêne abattu à moins d’une lieue, qu'il destine à une vie bienheureuse.

René Dislaire © Houffalize, le 2 juin 2017

Renvois
(1) Hagiographie : science de l’étude des saints, de leur histoire.
(2) Sagittation. Mot rare, mais facile à retenir. Penser au signe zodiacal du Sagittaire.
(3) Les attributs sont des objets qui permettent de distinguer les saints, qui tous sont représentés avec une figure semblable : des clefs pour Pierre, une enclume pour Éloi, une roue pour Catherine, un chien portant un pain pour Roch…).
(4) Renaissance de l’Antiquité, aux XVe et XVIe siècles.
(5) Chapelle Saint-Roch : construction en 1644.
(6) Homoérotisme : attrait sensuel d’une personne du même sexe, à l’exclusion de toute tendance vers un acte sexuel.
(7) La littérature a suivi le pas, Shakespeare par exemple, qui dans toute l’Europe va lier aux ambiguïtés de l’homosexualité des personnages du nom de Sébastien.

Liens: Jean Pecourt, sculpteur houffalois du XVIIe siècle, son saint Sébastien...
Trois articles, chacun peut être lu indépendamment l'un de l'autre, ou dans cet ordre:
* 1. Saint Sébastien, autel de Ste-Catherine à Houffalize : Jean Pécourt - 2017
* 2. Le St-Sébastien de Jean Pécourt : Houffalize rencontre l’homoérotisme. Jean Pécourt - 2017
* 3. Houffalize. Un culte gay-friendly? - 2017

Du même auteur, sur Sainte-Catherine à Houffalize
La Ste-Catherine à Houffalize: histoire, légende et traditions
Expressions sur Ste-Catherine en wallon
Photos de la foire Ste-Catherine en 2007
Une histoire d’aigle, pas à Pathmos mais à Houffalize