« Taklamakan, les Voies chinoises de la Soie », à "Exploration du Monde", jusqu'au 30 Octobre

écrit par YvesCalbert
le 27/10/2017
« Taklamakan, les Voies chinoises de la Soie », à "Exploration du Monde", jusqu'au 30 Octobre

Pour deux sénces encore, à Charleroiet et à Remouchamps, avec « Exploration du Monde », et le film de Patrick Mathé, « Talakatam, les Voies chinoises de la Soie », voyageons dans les pas de Marco Polo, partant à la découverte des oasis de la « Route de la Soie » aux noms enchanteurs. Qui n’a rêvé d’errer dans le grand bazar de Kashgar où se croisent Ouighours, Kirghizes, Tadjiks et Kazakhs ? Qui n’a rêvé de contempler ses imposantes murailles de terre qui, pendant des siècles, abritèrent les plus grands trésors d’Asie Centrale ?

Au 2ème siècle avant notre ère, pour repousser les attaques incessantes des nomades turcs de la grande steppe du nord, un émissaire chinois, fut envoyé dans le « Grand Ouest », au-delà de la chaîne du Pamir, pour sceller une alliance avec une lointaine tribu, ennemie héréditaire des Turcs, son voyage, historiquement, étant à l’origine de la « Route de la Soie ».

Après avoir admiré l’ « Armée enterrée », qui à Xi’an, veille depuis plus de 2000 ans sur la tombe d’un Empereur mégalomane, nous accompagnerons Patrick Mathé d’oasis en oasis, pour partir à la découverte des vestiges de la Grande Muraille et de cités fantômes qui furent autrefois des sentinelles protégeant cette passionante « Route de la Soie ».

Comme à l’époque des caravaniers, nous traverserons les déserts du Gobi et du Taklamakan, où, autrefois, s’interpénétrèrent les cultures indiennes, chinoises et grecques, ce métissage culturel prendra toute sa dimension à Dunhuang, lorsque nous découvrirons, en plein désert, les grottes des « milles Bouddhas », constituant un exceptionnel musée de l’art bouddhique.

Au Xinjiang, avant de monter au Pamir, sur le toit du monde, nous irons à la rencontre des Ouighours, peuple turcophone dont nous partagerons le quotidien aux pieds des grandioses paysages des « Montagnes Célestes », refuge des derniers nomades Kazakhs, Tadjik, Ouzbek et Kirghiz, ce passionnant voyage nous permettant, aussi, d’être séduits par les musiques autochtones qui nous seront proposées.

A l’écoute de Patrick Mathé, à qui nous pourrons poser nos questions durant l’entracte ou après son intéressante conférence, nous en apprendrons davantage sur les caravansérails, villes mortes et sanctuaires bouddhiques présents sur la « Route de la Soie », au sein de paysages d’une rare beauté, tout en allant à la rencontre des populations locales.

Dernières séances programmées à Charleroi, au « Palais des Beaux-Arts », ce samedi 28, à 15h ; et à Remouchamps, au « Centre récréatif », ce lundi 30, à 20h15.

Yves Calbert, avec des photos et extraits de textes de Patrick Mahé.

  • « Taklamakan, les Voies chinoises de la Soie », à "Exploration du Monde", jusqu'au 30 Octobre
  • A l'Ecoute des Musiciens autochtones
  • La grande Muraille, à Jiayuguan
  • En plein Désert
  • « Taklamakan, les Voies chinoises de la Soie », à "Exploration du Monde", jusqu'au 30 Octobre
379 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert