11ième « La Semo », à Enghien, du 06 au 08 Juillet

(c) "La Semo" (c) "La Semo" Samuel Chappel (c) "RTBF" (c) "Elle" Nacer Chadli, Romelu Lukaku & Thomas Meunier (c) Filippo Monteforte /"AFP" "Coeur de Pirate" (c) "HuffPost Quebec" (c) "La Semo" Un Festival familial (c) "La Semo" Seance de Grimages (c) "La Semo" Les Enfants a l'Honneur (c) "LaSemo" Detente au "Spa du Miroir" (c) "La Semo"

Lancé en 2008, sur l’île de l’Oneux, à Hotton, en Province du Luxembourg, avant d’être puis déplacé, en 2013, dans le Parc d’Enghien, « La Semo » (“La Graine”, en esperanto) bat tous les records en matière de gestion durable.

Ainsi comme le dit Samuel Chappel, le fondateur de cet événement annuel, pionnier de la cause verte : « Les labels qui nous ont été octroyés (« ISO 20121 » & « Green Key », ndlr) ne sont que la juste reconnaissance d’un travail de fond que nous menons depuis toujours… Si l’on peut se targuer d’être à la pointe en matière durable, c’est parce qu’on a construit, dès le départ, ce festival autour de ce critère central, qui est notre élément fondateur. Initialement, notre envie était de montrer qu’il est possible de s’amuser autrement, en suscitaant, ainsi, des changements de comportement, aussi bien chez nos festivaliers que chez les artistes que nous invitons…. Mais bon, ne soyons pas moralisateurs, vu que notre événement se doit de rester, avant tout, festif… »

… Et Samuel Chappel d’insister sur le fait que “l’inclusion sociale, c’est, aussi, du durable, vu que chez nous l’accessibilité est garantie aux personnes à mobilité réduite, certains concerts étant même doublés en langage des signes, ‘La Semo’ étant reconnue comme étant le Festival ‘outdoor’ le plus accessible en ‘Fédération Wallonie-Bruxelles’… Et n’oublions pas qu’il est recommandé, non pas de de 7 à 77 ans, mais bien d’un mois à 90 ans, ce que les 27.000 visiteurs de 2017 ont pu vérifier… »

Cette année, dans la chaude ambiance de ces vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet, nous pourrons découvrir trois nouveaux lieux :

- une « boîte de nuit… de jour », pour les plus fêtards des festivaliers qui pourront se déhancher à souhait ;
- un « troquet », au fond des bois, un bar décalé, réservé aux adultes, ne manquant pas d’humour et de piquant ;
- au « milieu des arbres », une balade musicale, à l’écoute d’ensembles de musique classique.

Pour le reste, comme chaque année, nous pourrons profiter d’un programme artistique, culinaire, familial, musical, théâtral et, tout simplement, de bien être, avec des artistes de rues, du burlesque, du cinéma, des circassiens, des conteurs, … voir même, actualité sportive exige, , dans un lieu dénommé
« La Butte », un écran géant de 8m2, pour les fans du foot, qui pourront vibrer,,ce vendredi 6, aux exploits tant attendus de nos « Diables Rouges » opposés, en quart de finale de la « Coupe du Monde », aux dignes descendants de Pelé : Brésil – Belgique, une bien belle affiche…

Au « Pays des Merveilles », ou à l’ « Amusoir », les bambins sont rois et les animations sont légions. Ainsi, nos enfants pourront s’adonner aux jeux en bois ou de société, construire des cabanes, dans les sous-bois, utiliser les balançoires et toboggans de leur plaine de jeux, ou s’essayer au « parcours Hébert », voire se reposer dans un tipi ou une yourte, à moins que de se laisser grimer ou de recevoir un ballon sculpté par un membre de l’équipe de
« Kot-é-Clown« , des courts-métrages d’animation étant prévus à leur attention, au « Cinématographe », toutes les heures impaires, leurs parents pouvant bénéficier d’une sélection de « films courts mais trash« , une garderie pouvant accueillir les plus petits, le temps d’une projection ou d’un concert...

… Et parmi ces concerts, soulignons la venue, sur la « Scène du Château », le samedi 7, à 22h30, de la chanteuse canadienne « Coeur de Pirate » (née Béatrice Martin), incontournable sur les ondes avec son nouvel album…

Pour récupérer des concerts, pour garantir notre bien-être, notons aussi que ces samedi 7 et dimanche 8, de 12h à 20h, nous pourrons nous faire chouchouter au « Spa du Miroir », avec, au programme de ce moment d’exception : bain norvégien, jacuzzi, sauna, transats, … Un conseil, donc : ne pas oublier nos maillots de bains ! …

Dans ce même esprit de relaxation, la « Zone Zen »nous propose un programme 100% zen, dans une yourteou sur un hamac, avec la possibilité dé bénéficier d’un massage bienvenu.

… Et en cas de « petite faim », les trente « foodtrucks » de la « Caravane des Saveurs » nous proposent de la nourriture de qualité, avec de l’artisanal, du bio, de l’équitable, du vegan, du végétarien, … le tout servi dans une vaisselle biodégradable…

Mais, tout en profitant au mieux de tout ce que « La Semo » nous propose dans le Parc d’Enghien, n’oublions pas que cet attachant Festival est le seul, en Belgique, à posséder un bilan carbone positif, Samuel Chappel nous informant que « La Semo » compense la totalité de ses émissions de CO2, par la plantation d’arbres à Madagascar et en Belgique…

Ainsi, situé en plein coeur du Festival, le « Village Associatif » regroupe une vingtaine d’associations et groupes de citoyens engagés qui s’activent pour partager leurs initiatives pour un monde plus juste, plus solidaire et respectueux de l’environnement…

Tout en profitant au mieux de tout ce que « La Semo » nous propose dans le Parc d’Enghien, n’oublions pas que cet attachant Festival est le seul, en Belgique, à posséder un bilan carbone positif, Samuel Chappel nous informant que « La Semo » compense la totalité de ses émissions de CO2, par la plantation d’arbres à Madagascar et en Belgique…

… Et pour le bien être de chacun, des éviers seront disponibles un peu partout dans le Parc d’Enghien, de l’eau étant disponible, gratuitement, dans les différents bars…

Prix d’Entrée : 88€, le Pass de trois jours 88€ (32€, de 3 à 16 ans inclus / 0€, jusqu’à 2 ans inclus) et 45€, le Pass d’un jour (19€, de 3 à 16 ans inclus / 0€, jusqu’à 2 ans inclus). Site web, avec le programme complet des concerts et autres activités : www.lasemo.be.

Yves Calbert.

.