97ème "Salon de l'Auto", du 19 au 27 Janvier

La nouvelle "Kadjar" 2019 (c) "Renault" Au Salon, avec (c) "Suzuki" Pierre Lalmand, le Directeur du Salon (c) "Le Moniteur Automobile" En 2018, en visite du "Brussels Motor Show" En Juillet 2019, avec "Skoda" et Eddy Merck, pour le"Grand Depart" du Tour de France Couverture du "Journal Tintin" 44, de 1957 (c) Jean Graton/Graton Editeur 2018 En Juillet 2019, avec "Skoda" et Eddy Merck, pour le"Grand Depart" du Tour de France La Roadster "S1000R" (c) "Le Repaire des Motards"/"BMW" Une "Dream Car" 2018, la "McLaren P1 GTR" "La Schtroumpf Experience" "La Schtroumpf Experience" La nouvelle "Porsche 911" (c) "Le Dauphine Libere"

Plus que trois ans et le « Salon de l’Auto » de Bruxelles, ou « Brussels Motor Show », fêtera son 100ème anniversaire !

En attendant, sa 97ème édition, du samedi 19 au dimanche 27 janvier, à « Brussels Expo », au Heizel, nous promet de nombreuses nouveautés.

Forte de 110.000 m² assurant la promotion de l’automobile, du deux-roues motorisé, des véhicules utilitaires légers ainsi que des engins de nouvelle mobilité et de mobilité partagée, la manifestation bruxelloise se profile, une fois encore, comme un événement incontournable pour tout amateur de mobilité sur deux ou quatre roues.

Le Salon de Bruxelles offre deux particularités, celle d’être, tous pays confondus, le premier de l’année et celui qui réunit le plus de marques de voitures et de motos présentes sur le marché belge, avec, en premières mondiales, européennes ou belges, tous leurs nouveaux modèles. Et ce, à l’heure où bon nombre de Salons dédiés à l’automobile rencontrent les plus grandes difficultés à composer un contenu représentatif du marché…

… Et Pierre Lalmand, Directeur du Salon, de nous confier : « Le ‘Brussels Motor Show’ possède pour particularité de constituer un moment incontournable dans l’année commerciale des exposants. Pour bon nombre de marques automobiles, la période d’activité qui entoure le Salon représente jusqu’à 20% de leur chiffre d’affaires annuel. Commercialement parlant, le ‘Salon de Bruxelles’ donne, généralement, le ton de l’année qui s’annonce… »

« Avec de nouveaux exposants, en 2019, nous augmentons la surface nette d’exposition de 4,5 %, atteignant ainsi les 60.000 m², soit 2.300 m² supplémentaires… Il est important de noter que Bruxelles peut compter sur 4 éléments importants : sa neutralité (pas de constructeur national), son élément commercial, son positionnement de prix pour les exposants et sa périodicité annuelle, … et ce même si je pense que le « tout à l’auto » est révolu… Avant on disait ‘ma voiture c’est ma liberté’. Je crois que maintenant on peut dire ‘ma liberté, c’est mon agilité à résoudre ma mobilité’… »

A côté du succès commercial du Salon, figure le succès populaire d’un événement qui attire, chaque année, entre 4 et 5% de la population belge, un visiteur y passant, en moyenne, plus de cinq heures, en une journée, nombreux étant ceux qui y reviennent à plusieurs reprises, pour parcourir les différents stands, s’informer sur les qualités de certains véhicules, pouvant s’asseoir au volant, afin de rêver davantage à de nouvelles aventures, grâce à un nouvel achat, profitant des intéressantes conditions de ventes du Salon.

Evoquant de « nouvelles aventures », les passionnés de bandes dessinées et de courses automobiles, auront la chance de retrouver, dans le « Palais 3″, celles de « Michel Vaillant », créé, en 1957, par le Nantais Jean Graton (°1923). A noter que son fils, Philippe, né à Uccle, en 1961, repreneur des scénarios, dès 1994, sera bien présent au Salon pour des séances de dédicaces, notamment du luxueux ouvrage hors collection « Jean Graton et Michel Vaillant, l’Aventure automobile » (Xavier Chimits et Philippe Graton/« Graton Editeur »/320 p./59€), présentant l’oeuvre de Jean Graton, mise en rapport avec l’âge d’or du sport automobile.

Philippe Graton sera présent de 14h à 18h, les samedis 19 et 20 janvier et les dimanches 26 et 27, ainsi que de 18h à 20h, les lundi 21 et vendredi 25, sans oublier, de 16h à 18h, le mercredi 25. A signaler, à l’initiative de la « Fondation Jean Graton », en collaboration avec les « Editions Moulinsart » l’édition récente, sur papier Magno Volume de 250 g/m2, à l’encre végétale sans solvant, d’un format de 70 x 50 cm , de 20 affiches vintage de couvertures de l’ancien hebdomadaire « Tintin, le Journal des Jeunes de 7 à 77 Ans », ce dernier âge expliquant, en clin d’oeil, le prix d'une affiche : 77€.

Ne pouvant manquer de saluer un événement planétaire exceptionnel, à Bruxelles, le « Brussels Motor Show », nous conviera, aussi, à une actualité concernant le secteur des deux roues, pour une fois … non motorisées. En effet, en invité d’honneur le Salon assurera la promotion du « Grand Départ » du Tour de France 2019, qui sera organisé, dans notre Capitale, du lundi 1er au dimanche 7 juillet 2019.

Au « Palais 3 », sur un espace de 200 m², se côtoieront diverses animations autour du vélo, ainsi que des informations relatives à ce « Grand Départ » et aux multiples activités qui l’entoureront. Ce « Palais », constituant l’un des lieux d’accès à l’ensemble du Salon, sera donc le premier que les visiteurs, arrivant en Métro (150.000 utilisateurs des transports en commun étant attendus), découvriront, … certains avec l’espoir d’obtenir une dédicace du meilleur coureur cycliste de tous les temps, le Bruxellois Eddy Merckx, quadruple champion du Monde sur route, trois fois comme professionnel et une fois comme amateur, ancien recordman du Monde de l’heure sur piste, à Mexico City, lauréat, entre autres, de sept Milan-San Remo, cinq Tours de France, cinq « Giro d’Italia », cinq Liège-Bastogne-Liège, trois Paris-Roubaix, une « Vuelta d’Espana », …

Du vélo, passons aux deux roues à moteur, le Salon dédiant les « Palais 8 et 9 » à la moto, le « Biker’s Corner » nous attendant au « Palais 9 », tandis que les voitures et véhicules utilitaires légers occuperont sept « Palais », dont le « Palais 1″, entièrement consacré aux « Dream Cars », qui seront présentes, pour la toute première fois, durant l’intégralité du Salon.

Si nous avons visité le Salon en 2018, nous aurons le plaisir de retrouver, en 2019, la même implantation, sachant que la section « We are Mobility », comme l’an dernier, y trouvera place, au sein du « Palais 10 », durant quatre jours, du samedi 19 au lundi 21 janvier, nous proposant les (nouvelles) solutions de mobilité, notamment pour nos adolescents qui, aussi bien que nous, pourront les essayer sur la, désormais traditionnelle, piste d’essais…

Quant au « Palais 12 », il sera réservé aux carrossiers et autres spécialistes de l’aménagement des véhicules utilitaires, alors qu’un spectacle d’animation acrobatique, le « Crazy Show », y sera présenté, quotidiennement, à plusieurs reprises, le « pitstop bar » nous y accueillant, histoire de nous remettre de nos émotions, consécutives à ce spectacle gratuit, ou d’échanger, quant aux modèles de véhicules dont nous rêvons…

Enfin, n’oublions pas que notre billet d’entrée au Salon, nous offre l’accès, à prix préférentiel, au « Palais 2 », pour que nos enfants (… et nous mêmes) puissions profiter de l’exposition « La Schtroumpf Expérience », qui prendra également fin le dimanche 27 janvier . Nous pourrons ainsi plonger dans l’univers magique des « Schtroumpfs » (promus Ambassadeurs de l’ « UNICEF »), parcourant 1.500 m2, avec l’appui de la technologie multimédia de
« Mapping Vidéo », de la réalité virtuelle 3D et d’hollogrammes.

Devenant nous-mêmes de petits lutins bleus, nous prendrons plaisir à découvrir cette expo, organisée à l’occasion du 60ème anniversaire de leur création, en 1958, par le Bruxellois « Peyo » (Pierre Culliford/1928-1992), au sein de la 9ème aventure médiévale de « Johan et Pirlouit », « La Flûte à six Trous », publiée dans le N° 1047, au début de la planche 37, du « Journal de Spirou », et éditée en albums par les « Editions Dupuis », sous le titre « La Flûte à six Schtroumpfs » (1960/64 pages)…

Au-delà de la BD et des dessins animés, « La Schtroumpf Expérience » s’appuie sur les 17 objectifs de « Développement Durable », pour 2030, les
« Schtroumpfs » promus, en 2017, par l’ « Organisation des Nations Unies », dans le cadre de la campagne « Small Smurfs, Big Goals » (« Petits Schtroumpfs, grands objectifs »).

La « Schtroumpf Expérience » allie un véritable moment de loisir, destiné aux enfants, avec, à leur attention, un réel apport pédagogique, s’appuyant sur les « Schtroumpfs », un authentique patrimoine belge, que Véronique Culliford, fille de « Peyo », décrit comme « incarnant des valeurs universelles, soucieux de leur environnement, vivant, en communauté, dans un village où tout le monde s’entraide. Quel beau rêve que de penser un tel monde, d’égalité, de joie et de solidarité, pour nos enfants »…

Ouverture au public du 97ème « Brussels Motor Show« : du samedi 19 au dimanche 27 janvier, de 10h30 à 19h, deux « nocturnes » étant prévues, jusqu’à 22h, les lundi 21 et vendredi 25 janvier . Prix d’accès : 15€, incluant, du mardi 22 au jeudi 24 janvier, l’entrée à le section « Dream Cars » (en étant muni d’un ticket d’admission « Bonus Pack » préalablement acheté sur la plateforme « on line »). Sites web : ww.autosalon.be et www.moniteurautomobile.be.

« Last but not least », le « Brussels Motor Show », incluant l’accès au « Palais 1 », consacré aux « Dream Cars », sera accessible au public dès le vendredi 18 janvier, à 13h, muni d’un billet d’entrée « Avant-Première ».

N’oublions pas, non plus, que l’ « Autoworld », au « Cinquantenaire » accueille, jusqu’à ce même dimanche 27 janvier, l’exposition consacrée au 70ème anniversaire de « Porsche ».

Yves Calbert.