Echos de la Cérémonie des « Magritte du Cinéma », ce Samedi 03 Février

écrit par YvesCalbert
le 01/02/2018
Echos de la Cérémonie des « Magritte du Cinéma », ce Samedi 03 Février

Un mois avant l’octroi, à Paris et à Hollywood, des « César » et des « Oscars », Bruxelles procède, le samedi 03 février à la remise des « Magritte du Cinéma », cette annuelle Cérémonie du Cinéma belge francophone se déroulant, pour la 8ème fois consécutive, au « Square », en plein coeur de la Capitale Européenne.

… Et comme le grand public ne peut être invité, la salle du « Square » étant réservée aux professionnels du Cinéma, chacun peut vivre, pour la 3ème fois, cette Cérémonie, dans l’une des plus jolies salles de Cinéma de notre Continent, celle du « Grand Eldorado », à l’ « UGC »-De Bouckère, où l’accueil est prévu dès 17h30, avec, à 18h, la projection de « By Bye Germany » (Sam Garbraski/All./2017/102′), suivie d’un cocktail, à 19h45 et, dès 20h45, de la retransmission, sur grand écran, de la 8ème Cérémonie des « Magritte du Cinéma ». Prix d’entrée, pour toute la soirée, incluant le cocktail et la projection du film « By By Germany » : 12€.

Et si vous ne pouvez vous déplacer, cette 8ème Cérémonie des « Magritte du Cinéma » sera, pour la premère fois retransmise par la « RTBF », tant en radio, sur « La 1ère », qu’en télévision, sur « La Deux« , ce samedi 03 février, dès 20h50, avec, en avant-programme, à 20h10, Cathy Immelen, présentant « Tellement Magritte ».

Synopsis de ce « Tellement Magritte » : « Présentée par Cathy Immelen, cette carte d’identité du cinéma belge, illustrée de sujets, vous éclairera sur la cérémonie des ‘Magritte du Cinéma’. Avec un best of des sept années précédentes, les portraits des nommés dans les catégories Meilleur film, Meilleure actrice, Meilleur acteur, du maître de cérémonie Fabrizio Rongione, la découverte du Magritte d’honneur, de la présidente de la 8e édition et un panorama du cinéma belge et des spécificités qui le rendent original. Elle captera les impressions des invités lors de la descente des marches et rendra compte de l’ambiance, à quelques minutes de l’événement« .

Notons que la « RTBF » nous offre, avant ce samedi 03 février, une superbe programmation mettant en valeur le Cinéma belge francophone. La voici, sur « La Trois » :

Ce dimanche 28 janvier :
– à 20h30 : « Une Chanson pour ma Mère » (Joël Franka//2013/95’/avec Sylvie Testud, Dave, Fabrizio Rongione & Patrick Timsit).

Ce mardi 30 janvier :
– à 21h10 : « Les Premiers, les Derniers » (Bouli Lanners/2016/97’/avec Albert Dupontel & Bouli Lanners/ce film étant le lauréat de cinq « Magritte », en 2017, ceux des « meilleurs Film » ; « Réalisateur » ; « Acteur dans un second Rôle », pour David Murgia ; « Décors« , pour Paul Rouschop ; « Costumes », pour Elise Ancion), ainsi qu’en 2016, du « Swann d’Or du meilleur Réalisateur », à Cabourg, et de deux « Prix » à la « Berlinale » (du « Jury oecuménique » et du « Label Europa Cinémas »).
– à 22h40 : l’émission « Tout Court » nous réserve un numéro spécial consacré aux « Magritte », nous proposant de revoir quatre courts-métrages belges, coproduits par la « RTBF » : « Le Plombier » (Méryl Fortunat-Rossi & Xavier Seron/2016/« Magritte du meilleur Court-Métrage de Fiction », en 2017) ; « L’Ours Noir » (Méryl Fortunat-Rossi & Xavier Seron/2015/15’/« Magritte du meilleur Court-Métrage de Fiction », en 2016) ; « Dernière Porte au Sud » (Sacha Feiner/« Magritte du meilleur Court-Métrage d’Animation », en 2016) ; « Le Zombie à Vélo » (Christophe Bourdon/ avec Astrid Whettnall, « Magritte de la meilleure Actrice » ex-eaquo, en 2017, pour son interprétation dans « La Route d’Istanbul », de Rachid Bouchareb/2016/92′).

Ce mercredi 31 janvier :
– à 21h10 : « Keeper » (Guillaume Senez/2015/95’/ce film obtenant le « Prix de la Critique » au « FIFF », à Namur, ainsi que de nombreux Prix en Europe, au Maroc et à Taïwan)
– à 23h : « Black » (Adil El Arbi & Bilall Fallah/2015/95’/lauréat de deux « Prix », « du Public », au « Festival International du Film de Flandre-Gent« et « Discovery », au « Festival International du Film de Toronto« ).

Ce jeudi 01 février :
– à 21h10 : « Deux Jours, une Nuit » (Jean-Pierre & Luc Dardenne/2014/ 95’/avec Marion Cotillard, « Prix de la meilleure Actrice » dans sept Festivals aux Etats-Unis, & Fabrizio Rongione, « Magritte du meilleur Acteur »/ce Film étant le lauréat, en 2015, des « Magritte » des « meilleur Film » & « Réalisateur« , ainsi que le « Prix spécial du Jury oecuménique », au « Festival de Cannes », le « Sydney Film Prize », en Australie, le« Prix du meilleur Film en co-Production », aux « Ensor », le « Prix Lumières du meilleur Film francophone », à Paris, & divers Prix, aux Etats-Unis).
– à 22h40 : « Saint Laurent » (Bertrand Bonello/2014/130’/avec Jérémie Renier, « Magritte du meilleur Acteur dans un second Rôle« ).
A souligner que l’ « Académie Delvaux » tient à souligner le travail de « Be TV », organisatrice des sept premières éditions des « Magritte du Cinéma » cette chaîne ayant manifesté une « volonté constante d’exigence esthétique, d’originalité artistique et de belgitude assumée« .

… Et puisque Fabrizio Rongione figure au générique de plusieurs des films cités ci-dessus, c’est avec plaisir que nous le retrouverons sur la scène des « Magritte du Cinéma », où il officiera comme « Maïtre de Cérémonie » pour la troisième fois, après ses prestations en 2013 et 2014.

Facétieux et percutant, Fabrizio Rongione déclarait, il y a peu : «C’est toujours un exercice difficile, car il y a plusieurs paramètres. Il y a la présentation mais aussi l’écriture, avec des codes à respecter dans ce genre de Cérémonie. Et l’un des codes principaux est de faire de l’humour, le plus possible. Ecrire de l’humour, des blagues, est un travail assez long pour trouver la bonne vanne, le bon rythme. C’est un show, un spectacle comme un autre avec des contraintes spécifiques. Lorsqu’un gagnant vient chercher son prix, on ne peut prévoir à l’avance son discours, forcément. On n’est donc pas à l’abri des temps morts. Et c’est justement parce qu’on ne peut anticiper que tout le reste de la cérémonie doit être écrit. Il n’y a quasiment pas de place pour l’improvisation, trop risquée parce qu’on est en direct. Et puis parce que le danger est de se mettre trop en avant. Toute la difficulté est là : assurer le show et ne pas trop en faire, car on est là avant tout pour servir le cinéma et les lauréats.»
Retrouvons le donc sur la scène du « Square », ce samedi 03 février, à 20h45, pour la présentation et l’animation de la 8ème Cérémonie des « Magritte du Cinéma ».

Site web : www.lesmagritteducinema.com.

Yves Calbert.

  • Echos de la Cérémonie des « Magritte du Cinéma », ce Samedi 03 Février
  • Fabrizio Rongione, le "Maitre de Ceremonie"
341 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert