Exposition d’Art contemporain, à Namur, du 07 au 16 Décembre

"Cochon d Inde" (c) Nel-4512 "Pluie aimant la Terre" (c) Manu vb Tintore "Rechauffement" (c) Nel-4512 "Brin d'Herbe" (c) Manu vb Tintore Anne Barzin, elue Echevine de la Citadelle, Maxime Prevot, Bourgmestre, et Arnaud Gavroy (c) "La Nouvelle Gazette" Une Mise en Valeur souhaitee par l'Echevin de la Citadelle (c) "Le Soir Plus"

Du 07 au 16 décembre, pour terminer en beauté l'année artistique 2018, le "Comité Animation Citadelle", en collaboration avec la "Belgian Gallery", présentent, à la Citadelle de Namur, sur le site de "Terra Nova", les oeuvres des deux lauréats de la seconde édition du "Festival d'Art Contemporain", qui se déroula, en ce même lieu, du 28 septembre au 07 octobre.

Ce Festival, organisé une première fois, en 2017, sur trois jours, vu le succès, fut organisé sur dix jours, en 2018 rassemblant des peintures, photographies et sculptures d’artistes belges et étrangers de renom.

Dès le vendredi 07 décembre, nous pourrons admirer les oeuvres de deux artistes bruxellois, Nel-14512 (°Etterbeek/1986), lauréate du "Prix du Public" et de Manu vb Tintoré (°Bruxelles/1964), lauréat du "Prix du Jury", composé de conservateurs de musées, commissaires d’exposition, responsables de salles de ventes et collectionneurs d’œuvres d’art. La parité des genres a ainsi été assurée tant sur le plan humain (une femme et un homme), que sur le plan des arts (de la sculpure et de la peinture)...

Le travail de Nel-14512 tire sa force, depuis 2011, de l’inventive alternance d’une figuration aux notes de « pop’art » et d'une déconstruction de la langue française. Dès le premier coup d’œil, nous découvrons des créations qui se jouent des expressions et de leur représentation mentale pour osciller perpétuellement entre la symbolique d’un concept et sa représentation littérale.

Nel-14512 cultive un style figuratif, mais est profondément attachée au surréalisme dont elle est l'une des porte-paroles.

Mise en abîme, prédominance de l’idée sur le résultat, troubles de la perception, ..., ces obsessions chères aux surréalistes se retrouvent à l’œuvre chez cette jeune autodidacte, qui participa, du 20 janvier au 18 mai 2018 , en France, à Le Creusot, à l’exposition intitulée « De la suite dans les idées ».

Manu vb Tintoré, diplômé en Espagne, de l’ "Escola d’Art d’Olot" en 2000, est reconnu internationalement, participant à de nombreuses expositions, dans différents pays.

Abordant un équilibre de plus en plus fragile, il décrit son travail, lié à la redécouverte de l'empreinte de l'être humain, à son avenir et à sa relation avec l'environnement qui l'entoure, comme une méditation sur l'homme contemporain et ses limites.

Par ses oeuvres, Manu vb Tintoré tient à souligner le pouvoir que l'être humain est capable d'exercer sur l'espace, en dialoguant, d'égale à égale, avec la nature, présentant, ainsi, une réflexion de plus en plus nécessaire sur la relation entre l'homme et la nature.

Ouverture de l'Exposition : du vendredi 07 au dimanche 16 décembre, de 10h à 17h. Entrée gratuite.

A souligner que ce sera, aussi, le dernier événement proposé par Arnaud Gavroy, clôturant douze années à la tête de l'Echevinat de la Citadelle, pour qui - avec l'appui de son équipe, sous la coordination de Chrisine Laverdure, et l'apport financier de la Ville et de la Région - il permit les rénovations, superbement réussies des souterrains, de plusieurs murailles et  de différentes tours, lui offrant de nouveaux éclairages, en respect avec la nature, créant un intéressant espace muséal, intitulé "Centre du Visiteur".

Ceci, sans oublier toutes les organisations de son "Comité Animation Citadelle", qu'il préside efficacement, allant des "Médiévales"  à "Halloween", en passant par ses "4 Jours Photo" (du "Festival Nature-Namur" ), ses "Salons des Vignerons", ses Représentations théâtrales en plein air (chacune étant "sold out" en 2018 ), son "Parcours Grouchy" (à l'occasion du 200ème anniversaire de la Bataille de Waterloo), ses Ballades "Nature", "Gustatives" ou "aux Flambeaux", ..., ..., ...

Namur et sa Citadelle vous disent: "Merci Monsieur L'Echevin" !

Yves Calbert.