Haïkus d’humour. Le métro de Paris

écrit par ReneDislaire
le 19/03/2018
metro de paris

Haïkus d’humour. Le métro de Paris. Jeux de mots

À la Madeleine
Johnny dans les oreilles
Elle lit Proust
*
Enfer et Dame Nation !
*
Place Blanche
Des souris blanches
À l'Opéra des petits rats
*
Palais de Justice
L’odeur du métro
Les pro Deo
*
Arrêté dans le métro
Bikôz il chantait faux
Délit de fa dièse
*
Elle brode des points de croix
En musant
J’suis l’point sonneur
*
La plus poétique
N’est pas en prose :
Station Anvers
*
Je l’ai vue
par temps froid saisie
- Dupleix [contr.]
*
Je suis le troll
D'la place Dauphine,
Patate
*
Un inconnu
Vous offre des fleurs
Des anémones, donc c'est Giscard
*
Il est au Louvre
Il prend l’Étoile
Sans se faire voir
*
Y a une station Invalides
Et pourquoi pas
Femmes enceintes ?
*
Des cris. Et des odeurs
Devinez qui
Change un bébé
*
Ses outils sont guitare et sébile
Le métro mène à tout
À condition d’en sortir

René Dislaire © Houffalize, le 19 mars 2019

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================

Présentation. Tercets en vrac. Haïkus d’humour et de compète. Le métro de Paris. Les stations ont un nom, les usagers non. Avec une galerie de graffitis de l’auteur dans les illustrations.

  • metro de paris
  • metro de paris (En France, Anvers se prononce "en vers", ou "en verre", c'est comme on veut)
  • metro de paris (en vers et en prose...)
  • metro de paris, Pastilles Javel
  • metro de paris, station Jean Valhardy
  • Ma yodleuse tyrolienne, maillot de bain et tout ce qu'on veut... Leuze, ville de Belgique.
  • Sans Paroles
  • Connu
  • C'est leglise de Vise qui est representee (et moi je ne peux pas mettre d'accent aigu sur les "e"
  • Procol Harum, A Whiter Shade of Pale
  • Elisee Reclus, grand voyageur.
  • Corentin, BD belge
  • sans commentaire.
  • Sans commentaire
  • Allez-y à pied
366 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire