La première piste cyclable solaire inaugurée au Pays-Bas

écrit par francois.detry
le 26/07/2018
La premiere piste cyclable solaire inauguree au Pays-Bas

Les Pays-Bas dévoilent la première piste cyclable solaire au monde. En 16 jours de service, la piste cyclable a produit 140 kilowatts par heure et l’énergie fournie pourrait alimenter trois foyers.
- La «SolarRoad» a été construite sur 70 m au nord d’Amsterdam.
Les Pays-Bas ont dévoilé mercredi la première piste cyclable solaire au monde, un projet révolutionnaire qui pourrait permettre selon ses concepteurs de recharger vélos et véhicules électriques sur l’ensemble du réseau routier néerlandais (140.000 km, 25.000 km de pistes cyclables).
Nommée « SolaRoad », la piste cyclable a été construite sur 70 m au nord d’Amsterdam grâce à plusieurs modules en béton de 2,5 mètres sur 3,5 mètres recouverts de panneaux solaires. Ceux-ci ont été recouverts de verre trempé, antidérapant afin d’éviter les accidents.
Les vélos et véhicules électriques pourraient un jour être capables de recharger leurs batteries depuis la route ou la piste cyclable, sans fil ou fiche électrique, assure Stefen De Wit, un scientifique ayant participé au projet.
En 16 jours de service, la piste cyclable a produit 140 kilowatts par heure, soit l’équivalent de 140 cycles de machines à laver. Pour l’instant, l’électricité générée est injectée dans le réseau électrique mais pourrait aussi être utilisée dans le futur pour éclairer la voie publique.
Concrètement, à la place du bitume, les ingénieurs de la Solaroad utilisent des panneaux solaires résistants aussi bien à la pluie, qu’à la neige ou encore au gel et aux passages, bien entendu, des vélos ou des passants. La lumière du soleil absorbée par des cellules solaires est alors transformée en électricité. L’énergie ainsi créée doit permettre d’alimenter jusqu’à trois foyers.
Les concepteurs espèrent étendre leur expérimentation à d’autres routes, pas uniquement cyclables et permettre, à terme, d’alimenter davantage de foyers, voire de fournir l’énergie suffisante pour faire fonctionner les feux tricolores, par exemple.

Une route solaire d’ici cinq ans
Le projet a pour l’instant coûté quelque trois millions d’euros, notamment en frais de recherche et développement, assure SolaRoad, refusant néanmoins d’indiquer quel est le prix au kilomètre.
Inaugurant la piste, le ministre néerlandais de l’Economie, Henk Kamp, a roulé à vélo sur les 70 mètres de piste cyclable, située sur un chemin qui accueille quelque 2.000 cyclistes par jour.
Le pays de près de 17 millions d’habitants, où le vélo est extrêmement populaire, espère tripler la part des énergies renouvelables dans sa consommation électrique d’ici à 2020 et être « énergiquement neutre » d’ici à 2050, a affirmé M. Kamp.
SolaRoad va être testé pendant deux ans. Le but du projet est de pouvoir installer d’ici à cinq ans une route solaire viable commercialement, alors que le nombre de voitures et vélos électriques ne cesse d’augmenter.
« Nous sommes confiants quant au fait que d’ici cinq ans, nous aurons un produit applicable à grande échelle », affirme M. De Wit.

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • La premiere piste cyclable solaire inauguree au Pays-Bas
  • La premiere piste cyclable solaire inauguree au Pays-Bas
  • La premiere piste cyclable solaire inauguree au Pays-Bas
320 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry