Mots-valises : Wallifornie et Wallistan

Le Minaret. Restaurant a Boussu. Avec de la Jupiler bien wallonne. Melchior Wathelet, ex-ministre des affaires walliforniennes.

Wallifornie et Wallistan. Deux mots-valises bien wallons.

Pas de quoi éclater de rire, mais on ne peut leur nier une certaine fantaisie, un second degré politique bien tranché.

La Wallifornie est le nom qui fut donné à un plan du ministre Melchior Wathelet (senior) dans les années 80.
C’est en considérant un certain parallélisme entre la nature du développement du Brabant wallon, et notamment de Louvain-La-Neuve, avec la Californie de la Silicon Valley, que ce néologisme fut imaginé.
Tout le Brabant Wallon méritait d’ailleurs le nom de petite Californie par son développement dans un secteur bien précis, et son niveau de bien-être.
Le projet de Wallifornie devait bien entendu s’étendre à toute la Wallonie. D’abord en direction de Liège, et le ministre Verviétois ne manquait pas d’éléments objectifs dans son appréciation.
Quant à dire qu’il fallait appeler Los Angeliège la cité ardente, appelée à devenir la capitale de la Wallifornie, le pas fut franchi.
Et là, l 'humour était patent, pour avoir poussé le bouchon vraiment trop loin…

Le Wallistan. Tout le monde comprend.
C’est la Wallonie qui acquiert les caractéristiques et la culture d’un état musulman, ou islamique, ou islamiste selon les utilisateurs.
Le paradoxe est que si on entend et lit souvent ce vocable, il n’a sa place nulle part sur internet. Sauf…
Sauf, mais nous n'avons pas pour le situer dans son contexte, à la suite d’une démarche de Richard Miller. Et là, Wallistan se trouve dans un le texte d’un document flamand que nous traduisons : ce que les Wallons appellent le Wallistan.
L’autre citation de « Wallistan », il faut la débusquer dans Le Solitaire ardennais (revue d'une association de chasseurs). Il s’agit d’un commentaire critique dans un forum sur l’arrêté du 24 mars 2016 fixant les dates de l'ouverture, de la clôture et de la suspension de la chasse, du 1er juillet 2016 au 30 juin 2021.
« La chasse au vol du chat haret mais aussi du renard ? C'est pratiqué ? Par qui ? Pour le renard cela se pratique dans des contrées de l'Asie centrale (beaucoup de "stan"). C'est à cheval et avec un aigle !
Je veux bien que la steppe centrale du Wallistan est assez proche de celle de la Mongolie extérieure, que Charleroi est assez semblable à Oulang Bator, mais je ne connais personne qui y pratique la chasse au vol du renard ! A moins qu'un titré quelconque, membre de la Royale ? Cela doit faire un fameux trio, un destrier, un âne et un aigle ! Je vous laisse deviner que fait l'âne là-dedans ! »

Nul doute que l’intention de l’acerbe signataire Alain était de donner une touche d’humour en ayant recours à ce mot-valise, en développant la notion d’ailleurs avec des mots choisis.

René Dislaire © Houffalize, le 19 mars 2018

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================

Présentation. Les mots-valises Wallifornie et Wallistan, made in Wallonie, ne sont pas dénués d’un certain humour. On en a causé ou on en cause toujours, mais peu de littérature. Voici de quoi combler la lacune.