Philippe Berthet, chez "Huberty & Breyne", à la "BRAFA", jusqu'au 04 février

écrit par YvesCalbert
le 31/01/2018
Philippe Berthet, chez "Huberty & Breyne", à la "BRAFA", jusqu'au 04 février

Dans le cadre de la "BRAFA", jusqu'au 04 février, sur le stand de la Galerie "Huberty & Breyne", nous pouvons découvrir les oeuvres récentes, accessibles à la vente, de François Avril, Philippe Berthet, Christophe Chabouté, Dominique Corbasson, Philippe Geluck, Jean-Claude Götting, Miles Hyman, Paul Laurenzi, Olivier Ledroit et Jacques de Loustal.

Tous les amoureux de la danse, en général, et du tango, en particulier, auront l'attention attirée par les peintures de Philippe Berthet, réalisées spécialement à l'attention de sa présence sur le stand d' "Huberty & Breyne", ses oeuvres lui ayant demandé trois mois de travail.

Philippe Berthet nous confie que ses trois acryliques sur toiles exposées sont le début d'une série d'une trentaine d'oeuvres qu'il compte réaliser sur le thème du tango, voir de la danse, en général.

Artiste franco-belge, il est né à Thorigny-sur-Marne, en Seine et Marne. S'installant en Belgique, Philippe Berthet termine ses humanités, à Bruxelles, au "Lycée français", avant de poursuivre ses études, pendant trois ans, à l' "Institut St.-Luc", où il s'initie à la bande dessinée.

Aux Editions "Dupuis", il signe, entre autres, en 1983, "Couleur Café", avec Antoine Andrieu, pour le scénario, et, entre 1985 et 1990, avec José-Louis Bocquet et François Rivière, trois volumes d'une série intitulée "Le Privé d'Hollywood". Passé chez "Dargaud", avec des scénarios du Marseillais "Yann" (Yann Lepennetier), il dessine les dix albums, répartis en quatre cycles, de leur série "Pin-Up".

Chez ce même éditeur, il nous entraîne dans le Cuba de la fin des années '50, quelques mois avant la révolution castriste, au sein de polars en bandes desinées "one shots", rassemblés au sein d'une collection intitulée "Ligne Noire", qu'il réalise avec différents scénaristes, son premier titre, "Perico" (signifiant "cocaïne", dans l'argot cubain), signé en compagnie de Régis Hautière, se déclinant en deux tomes, la qualité de son travail lui valant de recevoir, en 2017, les "Grands-Prix Diagonale BD" et "Saint-Michel". Présent à la "BRAFA", nous pourrons, également, le retrouver sur le stand de "Dargaud", à la "Foire du Livre".

Mais revenons à la peinture, pour souligner que son thème actuel du "Tango" a été précédé d'une autre série, "Only You", consacrée aux femmes, attractives, séduisantes, réalisée en 2016 et présentée, en avril 2017, par la Galerie "Huberty & Breyne", sise au "Sablon", au N° 8/A, de la rue Bodenbroek.

Ouverture de la "BRAFA", jusqu'au dimanche 04 février : de 11h à 19h, avec une ouverture tardive, jusqu'à 22h, ce jeudi 1er février. Prix d'entrée : 25€ (15€, pour les membres d'un groupe de minimum 10 personnes / 10€, de 16 à 26 ans / 0€, jusqu'à 15 ans inclus). Catalogue (576 pages) : 10€ (prix combiné avec une entrée : 30€, avec deux entrées : 55€).
Site : www.brafa.art.

Yves Calbert.

  • Philippe Berthet, chez "Huberty & Breyne", à la "BRAFA", jusqu'au 04 février
  • "Tango Canyengue" (52,5 x 32,5 cm) (c) Philippe Berthet 2018
  •  "Tango Argentino" (41 x 26,5 cm) (c) Philippe Berthet 2018
  •   "Tango Liso" (41 x 26.5 cm) (c) Philippe Berthet 2018
  • "Only You" (c) Philippe Berthet 2017
  • "Perico" (c) Philippe Berthet/"Dargaud"
  • Philippe Berthet, chez "Huberty & Breyne", à la "BRAFA", jusqu'au 04 février
395 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert