Tours d’humour. Micro-citations, allusions, phatèmes…

écrit par ReneDislaire
le 06/03/2018
Le "j'ai fait un reve" de Martin Luther King.

Tours d’humour. Micro-citations, allusions, phatèmes…
Il s’agit d’expressions très brèves, qui n’auraient rien à faire là si ce n’était pour écarter le lecteur ou l’auditeur à l’improviste du sérieux ou du rébarbatif, pour le faire sursauter à un autre degré de perception.
Clichés, lapalissades, poncifs, banalités qui feront rire par leur porte-à-faux, leur absurdité, leur surréalisme.
Ces expressions doivent être glissées « négligemment mais pertinemment et avec modération».
Une contrainte : être compris.
La capacité d’un public n’est pas celle d’un autre.
Quelqu’un qui a un vocabulaire de 5.000 mots comprendra beaucoup moins de choses que celui qui en possède 10.000.
Les incollables sur les textes de Maître Gims le sont rarement sur ceux de Jean Sablon, et vice-versa.
Le cinéma de papa, notamment les dialogues d’Audiard, est truffé d’allusions aux évangiles qui ne font plus rire personne, par ignorance justement des textes sacrés aujourd’hui.
Des exemples.
Je m’voyais déjà…
Je vous ai compris…
Chauffe Marcel…
:
un large public va se voir bousculé par une allusion à Charles Aznavour, au général De Gaulle et à Jacques Brel.
Donne-lui tout de même à boire: glisser cette expression banale sera apprécié d’une une centenaire (nous en avons été témoin) tandis que des universitaires en guindaille n’y verront aucune référence poétique.
Je vous demande de vous arrêter : y voyez-vous le pondéré Balladur péter les plombs ?
Taisez-vous. À la fraction de seconde, qui vous vient à l’esprit : Georges Marchais en 1978 ou Alain Finkielkraut en 2013 ? Ou personne ?
Sans une certaine culture, un tel humour est moins accessible qu’un autre.
La main de Dieu
Idem pour C’est la main de Dieu, J’ai glissé, chef, On ne devrait jamais quitter Montauban, Juste un doigt... Idem pour Allo ? , un délicieux phatème (mot qui ne veut rien dire).
Tout ça ne nous rendra pas le Congo ne fera pas rire un public marseillais, pas plus qu’un Va te jeter aux Goudes ne provoquera l’hilarité des Bruxellois.

René Dislaire © Houffalize, le 6 mars 2018

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================

Présentation. "Allo ? Je vous ai compris. La main de Dieu. J'lui trouve un goût de pomme. Comme c’est bizarre. Au revoir. Ça c'est ben vrai ça !"
Micro-citations, allusions, phatèmes… Placées bien à propos, ces expressions peuvent déclencher le rire.

  • Le "j'ai fait un reve" de Martin Luther King.
  • Le "au revoir" de Giscard.
423 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire