Aquarelles de l' "ENAM", à la "Galerie du Beffroi", à Namur, jusqu'au I3 Août

(c) Bernadette Galle, ancienne eleve de feu l artiste namurois Luc Perrot (1922-1985)/"ENAM" (c) Ming-Xin Wen/"ENAM" (c) Monique Simonet/"ENAM" (c) Sarah Talbi/"ENAM" Sarah Talbi au Travail (c) "ENAM" (c) Ming-Xin Wen/"ENAM" (c) Marie-Francoise Ingels/"ENAM" (c) Cao Bei-An/"ENAM" (c) Hel Haddad Amid/"ENAM" (c) Agnes Vanoverschelde, pour qui "dessiner, peindre, c est d abord Voir, Regarder"/"ENAM" Babette Delire-Mattard au Travail (c) "ENAM" (c) Annick Malotaux, auteure de decors pour le "Musee des Sciences Naturelles" et le "Planetarium"/"ENAM" (c) Monique Simonet/"ENAM"

Jusqu’au 13 août, à la « Galerie du Beffroi », en partenariat avec la Ville de Namur, l’ « ENAM » (« Ecole d’Aquarelle Namuroise ») présente près de 200 travaux réalisés, par ses stagiaires et ses professeurs, durant l’année scolaire 2018-2019.

Cette exposition invite les amateurs d’art à une promenade au pays du beau, à une évasion dans les rêves des artistes, dans leur recherche d’atmosphère, les études du mouvement ou du portrait. « L’eau c’est la vie et les couleurs en sont les habits ».

A ceux d’entre nous qui ont des doutes quant à nos capacités artistiques, nous vous présentons Sarah Talbi, avec l’une de ses oeuvres, réalisée dans sa différence, comme illustré ci-dessous… Une approche exceptionnelle de l’aquarelle par cette jeune-fille, qui participe régulièrement à des stages donnés par plusieurs professeurs de l’ « ENAM ».

Ci dessus, Sarah Talbi, au travail, et l’une de ses oeuvres, réalisées dans sa différence, comme illustré ci-dessus… Une approche exceptionnelle de l’aquarelle par cette jeune-fille, qui participe régulièrement à des stages donnés par plusieurs professeurs.

Avant cela, dès aujourd’hui, n’hésitons pas à assister à l’une ou l’autre démonstrations de cette technique picturale, particulièrement prisée par les peintres amateurs et autres passionnés du pinceau.

Sans bourse délier, tout en visitant l’exposition, l’ « ENAM », qui a vu le jour en 1990, dans la foulée du 1er « Salon de l’Aquarelle de Belgique » et qui, aujourd’hui, nous offre donc l’occasion d’approcher, par nous mêmes, la réalisation d’aquarelles, des portraits aux paysages, en passant par les fleurs, les chats, les chiens, les chevaux,…, que ce soit dans notre région ou lors de nos séjours à l’étranger…

… Et si ces démonstrations nous en donnent l’envie, n’hésitons pas à nous inscrire aux cours de cette école, où nous sommes attendus par une douzaine de professeurs, en n’oubliant pas que dans notre monde actuel, tellement marqué par la violence, nous pourrons y laisser notre stress au vestiaire, profitant de la large place offerte au rêve, à la créativité, à la relation, à la convivialité, au plaisir d’apprendre à peindre ce que l’on aime.

Chaque semaine, quelques 350 élèves de l’ « ENAM » suivent, l’un ou l’autre des 18 cours organisés par14 professeurs de cette association, à Jambes-Namur, au “Clos de Velaine”, sis au N° 04, de la rue Victor Nonet, des stages étant organisés durant les vacances scolaires, incluant les mois ensoleillés de l’été, nos enfants n’étant pas oubliés, des stages leur étant spécialement destinés, des sujets très variés étant abordés, appuyés par la technique du dessin et de l’aquarelle.

Sachez, aussi, que des élèves peuvent, par la force de l’expérience et du talent, se mettre, un jour, à enseigner, comme Babette Delire-Mattard, médaille d’or internationale à l’ « Académie européenne des Arts », pour la réalisation de deux marines, àHonfleur et un « Prix du Public« , lors d’une exposition d’ensemble des « Artistes Gembloutois », pour la réalisation d’un bord de Sambre, à Namur, en n’oubliant pas que partager, ainsi, ses compétences, permet à tout professeur de progresser lui-même, tant sur le plan artistique que sur le plan humain, notamment en travaillant avec des personnes porteuses d’un handicap, comme Sarah Talbi.

Cette sympathique professeure n’hésite pas à nous confier : « Je suis persuadée que le dessin et l’aquarelle sont l’écriture de l’âme et je prends un réel plaisir à voir se former harmonieusement, sur une toile blanche, un sujet choisi et ce plaisir-là, tout comme mon enthousiasme, je serai très heureuse de le partager. » Quant à sa collègue, Monique, elle écrit : « La passion des couleurs, l’imagination et le plaisir de transmettre, voilà ce qui m’anime. » « Une bonne peinture se construit dans l ‘émotion et le plaisir et non dans l’obligation stérile », nous dit, quant à lui, Sébastien Palatte.

« Celui qui n’apprend pas à bien voir, n’apprendra jamais à bien peindre… Le point de départ, l’infrastructure de base, c’est le dessin», extrait de
« Aquarelle » (c) Xavier Swolfs.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitons pas à écrire à renseignements@eanam.be ou à téléphoner au 0474/83.64.27 (Marc Massinon) et au 0486/76.02.23 (Micheline Gillard).

Entrée libre, de 11h. à 18h., du mardi au dimanche.

Yves Calbert, avec des illustrations des Professeurs de l’ « ENAM ».