Au "Caméo", un "Classique du Mardi", "Un Taxi pour Tobrouk", ce Mardi 26 Mars

écrit par YvesCalbert
le 25/03/2019
Au "Caméo", un "Classique du Mardi", "Un Taxi pour Tobrouk", ce Mardi 26 Mars

Ce mardi 26 mars, à 12h et 20h, au "Caméo", dans le cadre des "Classiques du Mardi", du "Service Cinéma" de la Province de Namur, projection d' "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patellière/Fra.- Esp.-RDA/1961/89'/film ayant obtenu, en 1961, le "Grand-Prix du Cinéma  français"/avec Charles Aznavour et Lino Ventura).

Synopsis : "En octobre 1942, à Tobrouk, port de la côte libyenne et théâtre de nombreuses batailles pendant la seconde guerre mondiale, un commando français fait sauter des dépôts d'essence allemands. Quatre soldats parviennent à s'enfuir et se retrouvent bientôt perdus en plein désert. Après une journée de marche harassante, ils repèrent une auto-mitrailleuse allemande et ses cinq occupants. Un seul échappe à la mort et est fait prisonnier. C'est le début d'une aventure étonnante où, face au danger, chacun découvrira la solidarité..." 

Pour "Première", Thierry Cheze écrit : " ' Un Taxi pour Tobrouk' a beau être un plaidoyer antimilitariste, il a subi de plein fouet les conflits coloniaux alors en cours en Afrique du Nord et en particulier la guerre d’Algérie. Aucune compagnie d’assurance n’étant prête à accompagner un tournage dans cette région de la planète, celui de Denys de la Patellière a dû être délocalisé au sud-est de l’Espagne, dans une région désertique proche d’Almeria, lieu qui deviendra le royaume du western spaghetti et où David Lean posa ses caméras l’année suivante pour  'Lawrence d’Arabie' (UK/1962/227', ndlr).

"En adaptant le roman de René Havard (1923-1987, ndlr), Denys de la Patellière évite tous les clichés anti-Allemands en hausse dans le cinéma français depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, (cette) œuvre (étant) en partie inspirée par une histoire vraie, celle vécue par deux soldats, l'un allemand et l'autre danois, ennemis s’associant pour survivre, en 1943, au cœur du Groenland, où ils s’étaient égarés."

"À bien des égards, 'Un taxi pour Tobrouk' est un film de scénariste, et surtout de dialoguiste., ... les répliques (étant) passées à la postérité. Plus qu’à Denys de la Patellière, ce film doit en effet sa postérité à Michel Audiard (1920-1985, ndlr) qui collaborait alors avec le cinéaste pour la cinquième fois..." 

"(Avec, en France,) 4.946.000 spectateurs, (ce long-métragre était, en 1961) le plus gros succès français et le numéro 4 du box-office ... devant "Spartacus" (Stanley Kubrick/USA/1961/198'/avec Kirk Douglas/ndlr)et "Don Camillo Monseigneur" (Carmine  Gallone/Ita./1961/118'/avec Fernand Contandin, dit Fernandel/ ndlr)."

Avis critique, pour"Télérama", de Guillemette Odicino : "Ce film de guerre dans le désert est un beau moment de virilité antimilitariste, en grande partie grâce à Michel Audiard" (qui remporta, 21 ans plus tard, en 1982, le "César du meilleur Scénario original ou Adaptation", pour les dialogues qu' il écrivit pour 'Garde à Vue' - Claude Miller/Fra./1981/84'/film lauréat de trois autres 'César' - ndlr)."A noter que Denys de La Patellière (1921-2013), fait"Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres", reçut, en 2009, quatre ans avant son décès, le"Prix du Patrimoine de l'Académie de Saintonge", pour l'ensemble de son oeuvre.

De son côté, Lino Ventura (1919-1987), fondateur, en 1966, de l'association carritative "Perce Neige", présida, en 1977, la 2ème "Cérémonie des César", un hommage lui étant rendu, onze ans plus tard, en 1988, lors de la 13ème Cérémonie, son nom étant donné, en 2003, à une salle de cinéma de Parmes, sa ville natale ; en 1999, à une place, dans le 9ème arrondissement de Paris ; et en 1989, à un lycée professionnel, à Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne.

Quant au chanteur-compositeur-acteur Charles Aznavour (1924-2018), né sous le nom arménien de Shahnourh Varinag Aznavourian, doit-on encore le présenter, lui qui fut, dès 1995, Ambassadeur itinérant de l'Arménie, auprès de l' "UNESCO", ayant fondé, en France, en 1989, l'association carricative "Aznavour pour l'Arménie", devenant, en 2009, en Suisse, Ambassadeur de l'Arménie, et au Canada, "Docteur Honoris Causa de l'Université de Montréal".

Pour ses nombreuses actions, notons qu'il est, vraissemblablement, le seul artiste a avoir été décoré dans quatre pays, en France, en 2003, comme "Commandeur de la Légion d'Honneur", en Arménie, en 2004, comme "Héros national de l'Arménie", au Canada, en 2008, comme "Officier honoraire de l'Ordre du Canada", et en Belgique, en 2015, comme "Commandeur de l'Ordre de la Couronne".

L' "Académie des César", suite à son décès, le 1er octobre 2018, écrivit  :"Charles Aznavour était cette légende de la chanson française, au succès phénoménal : 100 millions de disques vendus, un répertoire de plus de 1200 chansons, interprétées dans 7 langues différentes... Artiste absolu, ... véritable mythe de la scène internationale, ... il était acclamé, adulé, admiré partout à travers le monde."

"C’est dans ''La Tête contre les murs' de Georges Franju (Fra./1958/92'/film lauréat, en 1960, du "Grand-Prix de l'Académie du Cinéma", ndlr) qu’il imposa son talent de comédien, récompensé par l’ 'Etoile de Cristal du meilleur Acteur', en 1960 (les "César" n'étant créés qu'en 1976, ndlr)".Ses qualités d'acteur étant reconnues, il tourna ensuite pour François Truffaut (1932-1984), Orson Welles (1915-1985), Jean Cocteau (1889-1963), André Cayatte (1909-1989, ce cinéaste lui offrant un rôle dans "Le Passage du Rhin"/Fra.-Ita.-RFA/1960/125'/film lauréat, en 1960, du"Lion d'Or" de la "Mostra de Venise"), Henri Verneuil (1920-2002), Pierre Granier-Deferre (1927-2007), Claude Chabrol (1930-2010), Claude Lelouch (Charles Aznavour interprétant son propre rôle, aux côtés d'Evelyne Bouix, qui était Edith Piaf - 1915-1963 -, dans "Edith et Marcel"/Fra./1983/162'),Volker Schlöndorff (qui lui offrit un rôle dans son film "Le Tambour"/RFA-Fra.-Pol./1979/162'/film lauréat, en 1979, de la "Palme d'Or" du "Festival de Cannes", et, en 1980, de l' "Oscar du meilleur Film étranger" ), ...

Notons encore que pour "Un Taxi pour Tobrouk", Charles Aznavour écrivit "La Marche des Anges", sur une musique composée par Georges Garvarentz (1932-1993), qui composa pour lui la musique de tubes tels "La plus belle pour aller danser", pour Sylvie Vartan, ou encore "Retiens la Nuit", pour Johnny Hallyday (né Jean-Philippe Smet/1943-2017).

Yves Calbert.

  • Au "Caméo", un "Classique du Mardi", "Un Taxi pour Tobrouk", ce Mardi 26 Mars
  • "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patelliere)
  • "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patelliere)
  • "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patelliere)
  • "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patelliere)
  • "Un Taxi pour Tobrouk" (Denys de La Patelliere)
  • Denys de La Patelliere, realisateur d "Un taxi pour Tobrouk" (c) "Premiere"
  •  Charles Aznavour, un artiste absolu, veritable mythe de la scene internationale (c) "AlloCine"
285 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert