Cinéma : à Namur, un "Classique du Mardi", au "Caméo

"Touchez pas au Grisbi" (Jacques Decker) "Touchez pas au Grisbi" (Jacques Decker) "Touchez pas au Grisbi" (Jacques Decker) "Touchez pas au Grisbi" (Jacques Decker) Affiche des 43emes "Cesar", en 2018, avec Jeanne Moreau

Dans le cadre des "Classiques du Mardi", du "Service Cinéma" de la Province de Namur, ce mardi 12 mars, à 12h et à 20h, projection de "Touchez pas au Grisbi" (Jacques Becker/Fra.-Ita./1953/94'), avec, à l'écran, trois immenses acteurs du cinéma français, Jeanne Moreau (1928-2017), Jean Gabin (1904-1976) & Lino Ventura (1919-1987).

Synopsis : "Max-le-menteur et Riton viennent de réussir le coup de leur vie : voler 50 millions de francs en lingots d'or à Orly. Avec ce "grisbi", les deux gangsters comptent bien profiter d'une retraite paisible. Mais Riton ne peut s'empêcher de parler du magot à sa maîtresse Josy. L'entraîneuse transmet la précieuse information à Angelo, un trafiquant de drogue avec lequel elle trompe Riton..."

"La modernité du propos et la fluidité de la mise en scène sont encore incontournables, au même titre que la performance magistrale de Jean Gabin" ("Les Grignoux" ), ce dernier remportant, à la "Mostra de Venise", en 1954, pour son incarnation de "Max-le-Menteur", la "Coupe Volpi pour la meilleure Interprétation masculine"."...

L’histoire tire son originalité et son succès phénoménal du regard qu’il porte sur ces truands sur le retour, regard que Jacques Becker a su capter magistralement. Nul lyrisme de la pègre ne vient occulter la brutalité de ces hommes, prêts à tout pour quelques kilos d’or. Délaissant l’action au profit de l’étude de caractère, le cinéaste s’attarde sur les rapports conflictuels, sur l’amitié indéfectible entre Max et Riton ainsi que leur incapacité à nouer des relations amoureuses durables…" ("Les Grignoux" )

Voici qui nos offre une belle occasion de revoir Jean Gabin, voire pour les plus jeunes, de découvrir son talent, lui qui, fait Officier de la Légion d'Honneur et ce l'Ordre national du Mérite, en 1976, fut le lauréat de deux "Ours d'Argent", à la "Berlinale", pour "Archimède le Clochard" (Gilles Grangler/Fra./ 1959 /79'), en 1959, et "Le Chat" (Pierre Granier-Deferre/Fra.-Ita./1971/86'), en 1971, ainsi que le "David di Donatello du meilleur Acteur étranger", en 1959, pour "Les grandes Familles" (Denys de la Patellière/Fra./1958/92'), un "César d'Honneur" lui étant attribué, à titre posthume, en 1987.

Jeanne Moreau, de son côté, faite "Grand Officier de l'Ordre national du Mérite", en 2012, reçut, en 1998, un "Oscar d'Honneur pour l'ensemble de sa Carrière", un "César d'Honneur", en 1995, et un "Super Césard'Honneur", en 2008, son visage illustrant, en 2018, l'affiche officielle de la"Cérémonie des Césars".De son côté, Lino Ventura, fondateur, en 1966, de l'association caritative "Perce-Neige", remplaça Jean Gabin, décédé trois mois plus tôt, comme Président de la 2ème "Cérémonie des César", en 1977, un hommage lui étant rendu, lors de la 13ème "Cérémonie des Oscars", quatre mois après son décès, en 1988.

Quant au réalisateur, Jacques Becker (1906-1960), époux de l'actrice Françoise Fabian (°1933), il fut le lauréat, du"César du meilleur Film publicitaire", en 1986, ventant les mérites de la "Citroën Visa GTI", tournée sur le porte-avions "Clemenceau", à l'origine du titre de ce court-métrage : "Le Clemenceau".

Yves Calbert.