Echos du 2e "BRussels International Film Festival" ("BRIFF")

écrit par YvesCalbert
le 22/06/2019
Echos du 2e "BRussels International Film Festival" ("BRIFF")

Ce dernier jeudi 20 juin, la file était bien longue pour accéder au tapis rouge de l’ « UGC-De Brouckère », à l’occasion de la Soirée d’Ouverture du 2e
« BRIFF », avec la projection de « It must be Heaven » (« C’est çà le Paradis »/Elia Suleiman/Fra.-Palestine/2019/97′), film lauréat, au « Festival de Cannes », du « Prix de la Critique Internationale », décerné par la « FIPRESCI » (« Fédération Internationale de la Presse Cinématographique ») et d’une « Mention spéciale du Jury ».

Ce samedi 22, à 18h30, au « Palace », l’occasion nous sera donnée de (re)voir « Girl » (Lukas Dhont/Bel.-P.B./2018/ 100′), un film belge au palmarès exceptionnel, dont l’obention :

- en 2018, de 4 Prix au« Festival de Cannes » (la « Caméra d’Or », le « Prix FIPRESCI » de la section « Un certain Regard » et le Prix « Queer Palm », décerné par le mouvement « Lesbien, Gay, Bisexuel et Transgenre » (« LGBT »), sans oublier le « Prix d’Interprétation » attribué à Victor Polster ; ainsi que l’ « Ensor du meilleur premier Film », reçu à Oostende.
- en 2019, de 4 « Magritte du Cinéma » (du « meilleur Film flamand » ; du « meilleur Scénario », pour Lukas Dhont et Angelo Tijssens ; du « meilleur Acteur », pour Victor Polster ; et du « meilleur Acteur dans un second Rôle », pour Ariel Worthalter), ainsi que du « Prix Lumières du meilleur Fim Francophone », reçu à Lyon.

Autres films projetés, du samedi 22 au samedi 29, à « Flagey », aux « Galeries », au « Palace » ou à l’ « UGC-De Brouckère », dans cette section
« Panorama belge », qui, succédant au « Be Film Festival », nous propose de (re)voir les meilleurs films belges de l’année écoulée :

« Seule à mon Mariage » (Marta Bergman/Bel.-Rou.-Fra./2018/120′) ;
« Hell Hole » (Bas Devos/Bel./2019/90′) ;
« Escapada » (Sarah Hirtt/Bel.-Lux./2018/89′) ;
« Mon Ket » (François Damien/Bel.-Fra./2018/90′) ;
« Pour vivre heureux » (Salima Sarah Glamine et Dimitri Linder/Bel.-Lux./2018/88′) ;
« Visions » (Pauline Bombaert/Bel.-Burkina Faso/2018/52′) ;
« Nos Batailles » (Guillaume Senez/Bel.-Fra./2018/98’/film primé, en 2018, à Hambourg et à Turin, ayant remporté, en 2019, 5 « Magritte du Cinéma » : du « meilleur Film » ; du « meilleur Réalisateur » ; de la « meilleure Actrice dans un second Rôle », pour Lucie Debay ; du « meilleur Espoir féminin », pour Lena Girard Voss ; et du « meilleur Montage », pour Julie Brenta).

Souhaitant fêter dignement le 50e anniversaire des premiers pas de l’homme sur la lune, une section « Espace » a été créée, nous proposant encore cinq films de ce samedi 22 à ce mercredi 26 :

- « First Man » (Damien Chazelle/USA-Jap./2018/141′) ;
- « Wall-E » (Andrew Stanton/USA/2008/98′) ;
- « Forbidden Planet » (Fred M. Wilcox/USA/2006/98′) ;
- « Gravity » (Alfonso Cuaron/USA-UK/2013/9′) ;
- « Apollo 13 » (Ron Howard/USA/1995/140’/film lauréat, en 1996, de deux « Oscars » (du « meilleur Montage » et du « meilleur Son », nommé pour sept autres « Oscars »).

Le réalisateur parisien Virgil Vernier écrivait : « Faire des films ne m’excite qu’à condition que j’invente quelque chose que je n’ai encore jamais vu, avec un nouveau langage… Ce qui me donne envie (d’en) faire, c’est essayer de saisir ce qu’il y a d’intemporel dans notre époque, ce qui peut communiquer avec l’archaïque, et donc avec le futur. Je cherche ce qui pourrait être compréhensible par une civilisation antique. »

Naviguant librement entre fiction et documentaire, il s’est engagé dans une exploration singulière du monde contemporain, enregistrant sur un mode pseudo-ethnologique les mythologies à l’œuvre dans les signes, les attitudes et les objets qui nous entourent.

L’un de ses six longs-métrages, ainsi que l’un de ses courts-métrages seront projetés, ce jeudi 27, au « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar ») :

- à 18h : « Mercuriales » (Fra./2014/104′) ;
- à 21h : « Andorre » (Fra./2013/20′).

Dans « Mercuriales », comme dans « Andorre », Virgil Vernier filme le présent comme un tas de ruines en puissance, une braise grisonnante, l’antiquité déjà… Pour en parler avec lui, rendez-vous à « Bozar », ce jeudi 27, à 18h, cette rencontre « live » étant animée par James Ferraro, le compositeur de ses deux derniers films, « Andorre » et « Mercuriales ».

A « Bozar », également, la section « Screen the Beat » nous proposera 4 longs-métrages :

- « Meu Amigo Fela » (Joel Zito Araujo/Brésil/2019/94′) ;
- « Copenhagen Dreams » (Max Kestner/Dan./2009/70′) ;
- « Haut les Filles » (François Armanet/Fra./2019/79′) ;
- « Matangy/Maya/M.I.A. » (Steve Loveridge/UK-USA/2018/96’/film lauréat, en 2018, du « Prix spécial du Jury » du « Sundance Film Festival »).

Au sein du « Village BRIFF », à l’extérieur, sur la Place De Brouckère, 5 projections gratuites, à 22h :

- « Gravity » (Alfonso Cuaron/USA-UK/2013/91′) ;
- « Wayne’s World » (Penelope Spheeris/USA/1992/94′) ;
- « La Chèvre » (Francis Veber/Fra.-Mex./1981/90′) ;
- « Groundhog Day » (Harold Ramis/USA/1993/101′) ;
- « La Classe américaine : Le grand Détournement » (M.ichel Hazanavicius et Dominique Mezerette/Fra./1993/70’/avec des extraits de 50 films, tournés entre 1952 et 1996, avec Henry Fonda, Dustin Hoffman, Robert Mitchum, Paul Newman, Robert Redford, John Wayne, Frank Sinatra, John Wayne, …).

Pour sa 4e édition, le « Festival Experience », prendra place, du mercredi 26 au dimanche 29, au sein du 2e « BRIFF », à l’ « UGC-De Brouckère » et au
« Palace », où une conférence sera organisée le mercredi 26, réunissant un pannel de professionnels, afin de discuter des enjeux et de l’avenir de cette technologie.

Par sessions d’une heure, nous pourrons bénéficier de cette « expérience » de la « Réalité Virtuelle », équipés de casques appropriés, qui nous permettront de découvrir cinq films en relief, à 360° : « Conscius Existence » (Marc Zimmermann, qui obtint, en 2018, un « Prix Lumière »), « I saw the Future » (François Vautier), « Notre-Dame », « Shennong » (Mi Li et Wang Zheng) et « The Atomic Tree » (Adam Loften et Emmanuel Vaughan-Lee).

Le « BRIFF » accueillera, aussi, un « Forum de Co-Production », les lundi 24 et mardi 25, ainsi qu’un « Industry Day », en ce même mardi 25, proposant des rencontres et débats ayant pour but de créer de la mise en réseau efficace et ciblée entre professionnels belges.

Sur le plan musical, au sein du « Village BRIFF », les festivaliers pourront vibrer aux sons du groupe « Les Juliens », le mardi 25, à 20h30, et du duo féminin « Blondy Brownie », le samedi 29, à 23h, en Clôture de cette 2e édition du« Brussels International Film Festival ».

Nous reviendrons sur cette Soirée de Clôture, qui sera relevée par la présence de Claude Lelouch, dont le dernier film « Les plus belles Années d’une Vie » (Fra./2019/97′) est programmé ce samedi 29, à 20h, à l’ « UGC-De Brouckère ».

Prix d’entrée par séance: 8€75. Clôture : 12€. « Pass BRIFF » : 40€. Site web: http://www.briff.be.

Yves Calbert.

  • Echos du 2e "BRussels International Film Festival" ("BRIFF")
  • "Girl" (Lukas Dhont, avec Victor Polster)
  • "Nos Batailles" (Guillaume Senez)
  • "Apollo 13" (Ron Howard)
  • Virgil Vernier (c) "Univers Cine"
  • "Mercuriales" (Virgil Vernier)
  • "Matangy/Maya/M.I.A." (Steve Loveridge)
  • "La Classe americaine : Le grand Detournement" (Michel Hazanavicius et Dominique Mezerette)
  • Echos du 2e "BRussels International Film Festival" ("BRIFF")
  • Soiree de Cloture : "Les plus belles Annees d une Vie" (Claude Lelouch)
  • Sur la Place De Brouckere, un peu de repos, au sein du "Village BRIFF"
  • Echos du 2e "BRussels International Film Festival" ("BRIFF")
207 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert