Floraliën Gent 2020, un vent de renouveau et de fraîcheur

Urban green op plein van Kina-2©Karin Borghouts Sint-Pieters-3©Karin Borghouts Floralienhal©Karin Borghouts Floralienhal©Karin Borghouts Floralienhal©Karin Borghouts Bromelia©Karin Borghouts

Du 1er au 10 mai 2020 inclus, la ville de Gand sera placée sous le signe de Floraliën 2020. Le lieu emblématique du Palais de Floraliën, situé dans le Parc de la Citadelle, sera pendant 10 jours le théâtre des plus belles créations de grands fleuristes nationaux et internationaux, horticulteurs, architectes paysagistes et artistes.

• Au cœur de la ville, en un même endroit : l’ICC, le Palais de Floraliën et le Kuipke.
• Le thème de 2020 : « Mon Paradis, un jardin terrestre »
• Période : 10 jours de floraison, du 1er au 10 mai 2020
• Un nouveau groupe enthousiaste de l’organisation qui souhaite la soutenir
• Image de campagne : Wim Opbrouck prend la pose pour une nouvelle édition des Floralies gantoises

Point central dans la ville et avec elle.
Les villes ont de moins en moins de place pour des espaces verts. Floraliën veut, pendant 10 jours, offrir un spectacle dynamique, vert et fleuri réalisé par le secteur de l’horticulture local et international assorti d’émerveillement, d'ateliers, de salles vertes et conceptuelles et de boutiques éphémères. À l’occasion de Floraliën Gent 2020, les visiteurs pourront découvrir les derniers développements dans les domaines de la tendance, de la durabilité, de la recherche et de l’innovation.
Le festival des fleurs et des plantes se déroulera dans les bâtiments devenus familiers de l’ICC, du Palais de Floraliën et du Kuipke (vélodrome). En choisissant le Palais de Floraliën, nous voulons nous concentrer avant toute chose sur les notions d’authenticité et d’essence, sur l’expérience écologique ainsi que sur une reconnaissance claire du secteur professionnel.
Floraliën Gent collaborera en vue de la prochaine édition avec des organisations gantoises comme Community Gent, vzw Jacobus, Liberales, Historische Huizen, Huis van Alijn, les voisins du S.M.A.K., la Cathédrale Saint-Bavon, le Krook, OMG Van Eyck Was Here, le jardins de Beervelde et la Province de Flandre orientale (pour l’année Van Eyck).
L’objectif ? Rédiger une seule histoire gantoise sur les espaces verts dans la ville, les fleurs et les plantes.
Les organisations intègreront l’histoire qui se cache derrière les fleurs et les plantes dans leur programmation.

Mon paradis, un jardin terrestre ! – le thème.
Dans notre société moderne dominée par le rationalisme, les grandes avancées de nature technologique, les moyens de communication rapides et l’individualisation, les gens sont de plus en plus en quête de silence et de paix, en quête d’eux-mêmes et de leur paradis personnel. Ce paradis personnel se niche ailleurs pour chaque personne. Certains le trouvent dans un salon vert, dans le vert urbain, dans des parcs ou des réserves naturelles. D’autres se sentent bien près de chez eux, en appliquant peut-être la formule « produits sains de mon propre jardin ». Enfin, il y a celles et ceux qui aiment simplement se promener dans un environnement vert.
Parmi les points de départ de Mon Paradis, un jardin terrestre figurent en effet l’Agneau mystique des frères Van Eyck ainsi qu’une représentation du jardin de Mgr Triest. Sur cette dernière apparaissent un jardin utilitaire et un jardin d'agrément ornés de plantes indigènes et exotiques, tel cet arbre à agrumes, symbole de l'Italie, faisant partie du jardin d'agrément. Nous contribuons ainsi l’esquisse d’une image sur la migration des fleurs et des plantes, le passé et le présent de Gand, une ville située à l'intersection de la Lys et de l’Escaut, une ville verte, vivable et réalisable.

#OMG Van Eyck was here!
En 2020, Gand rend hommage à Van Eyck, le maître flamand inextricablement lié à la ville par l'Agneau mystique. Floraliën Gent 2020 est partenaire du programme de l'année Van Eyck.
Wim Opbrouck complète l’image de campagne
Pour illustrer la nouvelle approche, fraîche et quelque peu espiègle de cette nouvelle édition, nous avons fait appel à Wim Opbrouck qui, par le passé, a également clairement marqué de son empreinte la vie dans notre ville et reste un symbole très actif de la passion pour notre ville. Il continue de dire que son cœur s’y est perdu. Cet amour pour Gand est également le symbole de l’image de campagne du Paradis, un jardin terrestre : Wim Opbrouck, un ange vêtu de blanc, aux ailes fleuries.

Plus haut, plus vite, plus loin.
En tant qu’organisation, nous visons également haut. « Toute la ville doit sentir le cœur battant de Floraliën en 2020 », explique Frederik Matthys, le nouveau président de Floraliën. « Nous devons concrétiser notre rôle de représentant sectoriel mais aussi celui d’organisateur de cette magnifique exposition. »
C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour la clarté, la simplicité, une grande mobilité et misons sur une accessibilité efficace avec les transports en commun. Nous laissons également de la place à l’art, au design et à la créativité. Quiconque accorde aux fleurs et plantes une position centrale dans un contexte social (dans un sport comme le cyclisme par ex.) peut se lier a Floraliën.
Nous allons également plus loin et visons les nouveaux groupes cibles plus jeunes. C’est la raison pour laquelle les prix seront également inférieurs : Floraliën est ouvert à tous.

Pour plus d’informations : www.gentsefloralien.be