GENÈVE, UNE PLACE FINANCIERE, par Joëlle Kuntz

écrit par VandenHende
le 15/11/2019
GENÈVE, UNE PLACE FINANCIERE, par Joëlle Kuntz

Histoire d'un défi (XIXe-XXIe siècle).

Genève doit à la France d’être devenue une place financière. Elle doit à l’Europe de l’être restée et à la Suisse de s’être renforcée comme telle. Elle doit au génie propre de ses opérateurs d’avoir tourné en avantages les circonstances aléatoires de l’histoire. Depuis les négociants-banquiers issus du refuge protestant jusqu’aux gestionnaires de fortune qui font le renom de la place, un savoir-faire économique s’est accumulé, transmis et renouvelé sans discontinuer. Petite de nos jours,- la plus petite des places financières internationales –, Genève compte parmi les plus anciennes, c’est-à-dire les plus résistantes.
Il manque des sources en suffisance pour retracer son parcours historique avec une fiabilité raisonnable. Ce livre contourne la difficulté par une approche pointilliste de quelques épisodes qui ont contribué à la formation de la place qu’on connaît aujourd’hui. Puissent ces pages éclairer les aspects saillants de l’aventure.
Joëlle Kuntz est une journaliste de politique internationale rapatriée temporairement dans les affaires suisses ou genevoises. Elle est notamment l’auteure d’une Histoire suisse en un clin d’oeil, (Zoé 2006), d’une tentative d’explication de la projection mondiale de Genève, Genève, histoire d’une vocation internationale, (Zoé 2010), d’un essai, La Suisse ou le génie de la dépendance (Zoé 2016), ou, plus récemment, d’un ouvrage sur l’histoire des bâtiments de la Genève internationale, Genève, cent ans d’architecture (Slatkine 2017).

L’auteur
Joëlle Kuntz est une journaliste et écrivaine franco-suisse.
Elle est chroniqueuse au quotidien suisse romand "Le Temps" et membre du Conseil de fondation de l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève.
Fin avril 1974, elle se rend à Lisbonne où vient d’éclater la «Révolution des Œillets ». Correspondante de la Radio suisse romande, de L’Impartial (Neuchâtel) de La Liberté (Fribourg) puis du Quotidien de Paris, elle reste dans ce pays pendant les deux ans et demi durant lesquels il se débarrasse de sa dictature, se sépare de ses colonies africaines et se rebâtit une identité européenne.
Elle écrit "Le Portugal, les fusils et les urnes", (Denoël, 1975).
A l’automne 1976, elle entre à la rédaction du Quotidien de Paris, dans le service étranger, avec la responsabilité du domaine européen, puis, un an plus tard au Matin de Paris. Elle couvre les pays de la « Communauté » et leur antenne commune, Bruxelles.

Format 17 X 24 CM
Nombre de pages 184
Type de reliure RELIÉ
Editions Slatkine à GENÈVE
ISBN 9782832109410
EAN13 9782832109410
Prix : 25€

  • GENÈVE, UNE PLACE FINANCIERE, par Joëlle Kuntz
307 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"