La zablière d’Arlon, une bataille écologique et sociale

Zabliere ,Arlon,

L'occupation de la zablière d’Arlon continue...malgré les dires.
Appel à des chantiers collectifs chaque week-end et à constituer des comités locaux de soutien en Belgique et ailleurs.

Après 12 jours, nous sommes toujours là ! Et nous savons que tout cela n'est qu'un début ! Car les détenteurs d'un certain pouvoir et d'une vision du monde archaïque doivent se demander que faire ou comment nous empêcher de continuer à renforcer une bataille qui reçoit chaque jours de plus en plus de soutiens. Nous avons eu vent d'ailleurs d'une réunion publique ce mardi 5/11 en présence du bourgmestre d'Arlon (au sujet d'un autre projet local inutile de bétonnage) qui fut riche en questions et interventions d'habitant.e.s au sujet de la Zablière. Cela semble avoir un peu hérité le maïeur...nous on trouve cela cocasse. Quand à la société Idelux, elle n'a pas hésité ce mercredi 6/11 à faire appel à un déploiement d'une dizaine de policiers et quelques combis afin de faire retirer ce que certaines voix ont qualifié comme "dépôt sauvage" constitué de palettes et de matériel destiné à soutenir notre occupation pacifique grâce à une récolte constituée par des soutiens locaux à la lutte les jours avant.

Malgré tout cela, du matériel continue à nous arriver, et nous espérons pour la tranquillité des riverains et des habitant.e.s de la Zablière que des déploiements inutiles de la sorte ne se reproduiront plus, surtout que cela crée à travers la presse, le sentiment d'une tension inutile.

Nous en profitons pour rappeler que la presse dans sa diversité, reste la bienvenue sur la zone tant qu'elle respecte la foret, la disponibilité et la volonté de confidentialité de certaines personnes. Nous tenons à souligner que c'est ce qui s'est passé dans 97% des cas depuis le début de notre occupation et que de nombreux.ses journalistes (quasi la totalité en fait) pourraient témoigner de l'accueil positif qui leur a été réservé. Une rapide revue de presse permettra à chacun.e de se faire un avis. Passons donc...Nous souhaitons également rappeler que répandre à travers la presse et les réseaux sociaux des rumeurs non vérifiées - comme le fait d'une expulsion qui serait imminente - ne ne sert selon nous en rien la possibilité pour chacun.e de se faire une opinion de ce qu'il se passe réellement sur le terrain. Nous signalons par ailleurs que notre site web va peu à peu s'étoffer d'articles et de documents de fond pour permettre à tout le monde de se faire un avis construit et nous rappelons en même temps qu'une petite balade sur place reste le meilleur moyen de sentir comment la nature et la défense d'un territoire nous touche dans nos affects.

Enfin, suite à l'avis de la DNF, les occupants.e.s de la forêt font savoir que ce mercredi 6/11, la décision a été prise collectivement de quitter la zone concernée par les épicéas scolytés pour ne mettre en danger personne. Un déménagement du lieu permanent de vie est donc en cours dans une zone plus adaptée de la Zablière.
La détermination reste donc sans faille et l'occupation continuera tant que le projet de zoning (tout aussi "artisanal" qu'Idelux prétend qu'il est) n'est pas abandonné.

Nous appelons chaque personne touchée par cette nouvelle bataille écologique et sociale à nous rejoindre les we pour des chantiers collectifs, des rencontres et/ou à constituer des comités de soutien au niveau local dans toute la Belgique ou à l'étranger. Les luttes contre toute forme d'exploitation de la nature ou des humains n'ont pas de frontières et le zoning c'est non ! Ni à Arlon, ni ailleurs, stop au bétonnage du vivant ! Bienvenue à tous.toutes pour l'Assemblée Générale de ce dimanche à 16h au village de tentes, pour continuer à envisager l'occupation et toutes les luttes qui nous traverse, les + proches comme les plus lointaines.

Continuons à nous promener dans les bois tant qu'Idelux n'y est pas car si Idelux le voudrait, on réagirait !

Des occupant.e.s de la Zablière et leurs ami.e.s

https://zabliere.noblogs.org

Pourquoi nous luttons
L’ancienne sablière de Schoppach, située en périphérie de la ville d’Arlon, est répertoriée comme “zone de grand intêret biologique” par la Région Wallonne en raison des nombreuses espèces qui y ont trouvé refuge, dont l’hirondelle des rivages, le triton crêté, deux espèces de papillons menacées et plusieurs plantes protégées. Elle constitue également une zone tampon entre l’autoroute et le quartier d’habitation de Schoppach.
Malgré cela, la sablière est menacée de bétonisation par un projet de zoning pour PME comprenant bureaux et parkings, depuis son rachat auprès de la commune par l’inter-communale IDELUX-AIVE.
Encore un projet inutile et imposé qui ruine le territoire !
Les pétitions et interpellations locales n’ayant pas suffit, le village a pris place dans la forêt le 26 octobre 2019 pour une durée indéterminée.
Au travers de cette occupation, c’est la sauvegarde de la Sablière, mais également l’arrêt de l’artificialisation massive des sols et l’accaparement des territoires à des fins privées, en Belgique et dans le monde qui est en jeu.
Nous marquons donc notre solidarité avec les autres lieux et luttes de territoire qui agissent contre la destruction des écosystèmes et qui articulent enjeux sociaux et écologiques.
Nous appellons toutes les personnes qui se sentent concernées à soutenir en venant sur la Sablière montrer à nos côtés la détermination grandissante des populations à sauvegarder l’environnement ainsi qu’à décider de leur avenir !