Lancement du nouveau système des points-nœuds de la randonnée dans les Cantons de l’Est

Ce qui était possible uniquement pour les cyclistes depuis 2004 le sera bientôt aussi pour les randonneurs des Cantons de l’Est ! Le nouveau réseau des points - noeuds de la randonnée est en effet quasiment prêt. Ce vendredi 26 avril à la Maison de village de Thommen, Madame la Ministre du Tourisme Isabelle Weykmans a officialisé le lancement du nouveau réseau de sentiers de randonnées, lequel représente 1.370 km pour l’ensemble des Cantons de l’Est. Madame la Ministre et Sandra De Taeye, Directrice de l’Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique, Auteur du projet, en ont présenté la finalité. « Nous avons fait face à d’importantes contraintes ces dernières années, en entreprenant toute une série de projets pour rénover l’infrastructure touristique et continuer à la développer. Notre objectif est d’offrir à nos hôtes des offres de qualité, correspondant à leurs attentes et de répondre ainsi à la tendance du marché » a déclaré la Ministre lors de son allocution. Dany Heck, le Responsable de projet au sein de l’ATEB, a expliqué les différentes étapes nécessaires pour réaliser un projet d’une telle envergure. C’est symboliquement que la Ministre a fixé le premier des 7.500 panneaux de balisage. « Beaucoup se sont sûrement demandé pourquoi des poteaux étaient tout à coup plantés un peu partout dans les communes d’Amblève, de Burg Reuland et de St Vith » a commenté Sandra De Taeye. Cette étape n’est en fait que la face visible d’un iceberg ! En effet, près de 10 ans ont été nécessaires entre l’idée et sa réalisation. « Après la mise en place, il y a des années, d’une infrastructure de qualité en matière de cyclisme, les même précautions et préparations étaient primordiales pour l’implantation d’un réseau points - nœuds de la randonnée dans les Cantons de l’Est » a - t - elle ajouté ensuite. La région est aujourd’hui, et pour les années à venir, parfaitement équipée pour répondre aux attentes et aux besoins de ses hôtes.

Nouveaux sentiers
Dany Heck a suivi le cheminement du projet. Il a expliqué le mode de fonctionnement du nouveau système, qui marche comme celui du réseau « VéloTour Hautes Fagnes – Eifel », implanté avec succès il y a des années de cela. « Nous combinons d’anciens sentiers avec de nouveaux parcours » a conclu le Responsable de projet. L’ensemble des communes germanophones sera ainsi couvert par un réseau attractif de sentiers de randonnée (https://www.ostbelgien.eu/fr/randonnee ). Chaque carrefour est identifié par un chiffre – un point - noeud – et intégré au réseau. Cela permet aux randonneurs de planifier facilement un parcours, de points - nœuds en point-nœud. Pour la planification du réseau des sentiers de promenades pour toutes les communes – du tout premier projet sur papier en passant par la prospection sur le terrain et jusqu'au cadastre de balisage -, l'Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique a pu compter sur le soutien du GAL « 100 villages - 1 avenir » et ainsi utiliser des fonds européens LEADER. ( https://leader-ostbelgien.be/ )
Le planificateur d’itinéraires en ligne (existant depuis 2013) ( http://go.ostbelgien.eu/routenplaner-radfahren?lang=fr ) et l’App pour smartphone « GO Eastbelgium » (2014) ( https://play.google.com/store/apps/details?id=go.eastbelgium ) offraient déjà une version digitale du réseau. L’App est d’ailleurs utilisée chaque mois par plus de 4.000 internautes. Il était cependant clair dès le départ que le système devait être matériellement installé sur le terrain. Après plusieurs phases et une dernière étape de finalisation, c’est maintenant le cas : une grande partie des piquets sont posés et les balisages sont en cours de placement. Il est prévu de terminer le balisage dans les communes d’Amblève, Bullange, Butgenbach, Burg Reuland et St. Vith d’ici le mois de juillet. Une inauguration officielle aura lieu en septembre. En ce qui concerne les communes du nord des Cantons de l’Est, à savoir Eupen, La Calamine, Lontzen et Raeren, le placement du balisage est prévu pour l’automne 2019.
Ce projet est devenu financièrement possible grâce à des efforts unis du Gouvernement de la Communauté germanophone ( http://www.dg.be/fr/desktopdefault.aspx/tabid-2788/5431_read-34851/ ), de l’ATEB et des communes concernées. Ces derniers ont introduites une demande de soutien auprès de Liège Europe Métropole. L’ATEB a bénéficié de fonds européens via les programmes de LEADER.
Plus d’infos sur : http://go.eastbelgium.com et www.ostbelgien.eu

Données techniques

Commune du sud ( Amblève, Bullange, Burg-reuland, Butgenbach et St Vith )
1.866 piquets en bois & 149 piquets en métal
4.874 balisages
900 km de sentiers

Communes du nord ( Eupen, La Calamine, Lontzen et Raeren )
1.182 piquets en bois & 48 piquets en métal
2.888 balisages
470 km de sentiers

Matériel :
Piquets en bois de douglas de 14 x14 x170 cm avec une tête « diamant », consolidée par une fixation en fer (galvanisé). Les piquets sont fixés au sol dans une dalle en béton. Le long des routes nationales, pour répondre aux normes de sécurité passive (directive de la SPW), les piquets sont en métal. A certains endroits, on a gardé des piquets déjà en place.

Balisage :
Il y a des panneaux de points-noeuds et des panneaux indicateurs intermédiaires.
Aux points-nœuds, plusieurs alternatives de directions sont possibles. Les panneaux indicateurs intermédiaires montrent clairement la direction à suivre selon le numéro de point-nœud choisi. Les poteaux sont en bois et les panneaux de balisage en inox.

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY