Lanzarote, la magie canarienne du noir, du blanc et du bleu

jameos del agua parc national de timanfaya playa blanca playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca- el volcan hotel rubicon palace playa blanca- el volcan hotel rubicon palace playa blanca hotel rubicon palace playa blanca - cafe sports jardin de cactus jardin de cactus jardin de cactus jameos del agua jameos del agua jameos del agua monument du paysan monument du paysan monument du paysan monument du paysan restaurant monument du paysan restaurant parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya parc national de timanfaya el golfo el golfo los hervideros los hervideros las salinas caleta de famara caleta de famara caleta de famara caleta de famara maison musee de cesar manrique maison musee de cesar manrique a haria maison musee de cesar manrique a haria cimetiere de haria ou repose cesar manrique cimetiere de haria ou repose cesar manrique fondation cesar manriquea a tahiche fondation cesar manriquea a tahiche fondation cesar manriquea a tahiche fondation cesar manriquea a tahiche fondation cesar manriquea a tahiche arrieta mirador del rio mirador del rio mirador del rio club la santa club la santa club la santa club la santa caleta caballo caleta caballo

Lanzarote, la magie canarienne du noir, du blanc et du bleu

Cette île des Canaries, vieille de 25 millions d'années, présente un cadre suggestif de feu, des bancs de sables, de dunes et de paysages marins qui habillent le littoral de blanc, de doré et de noir. Lanzarote offre un paysage de tonalités ocres d’une intensité authentique. Suivons notre guide Steven dans cette Reserva de la Biosfera, centros de arte, de cultura y turismo.

Pour comprendre le développement de Lanzarote et sa configuration actuelle, il faut connaître en profondeur l’œuvre de Cesar Manrique, qui a créé les sept centres touristiques, culturels et artistiques implantés à Lanzarote. L'on fête les 100 ans de sa naissance en 2019. Manrique est né le 24 avril 1919 à Arrecife, la capitale de Lanzarote depuis 1852 (Teguise fut la capitale en 1402, après la conquête de l'île). A Femès, à côté de l'église San Martial (patron de l'île), la vue impressionne le visiteur. Ma première visite est le Jardin de Cactus, dessiné par César Manrique, fasciné par les jardins japonais. Il acheta ce terrain de lave et créa ce superbe jardin -rofera. L'artiste fut influencé par l'île, par l'art pop et mobile, Picasso et Warhol. La Guatiza est la dernière zone de cactus où l'on cultive encore la cochenilla (la cochenille est utilisée pour sa couleur rouge carmin naturelle). Il existe 1 400 espèces de cactus dans le monde. Citons notamment les aloés, aloés vera, euphorbes. Au joli petit moulin, l'on moulait le gofio, céréale grillée utilisée dans l'alimentation des Canariens. Une spécialité de Lanzarote est le mélange de gofio avec du lait, du miel, des noix et des raisins.

Le monument au paysan et la maison musée sont deux œuvres extraordinaires de Cesar Manrique.
Le restaurant propose une cuisine régionale, avec par exemple le poulpe grillé servi avec des papas arugadas con mojo (spécialité canarienne). Papas = patatas, est la pomme de terre (originaire du Pérou) et le mojo rojo, sauce à l'aïl, piment rouge, vinaigre, sel de mer et huile d'olive. Le mojo verde est préparé avec de l'avocat et de la coriandre. Le filet de porc (lomo de cerdo) figure aussi à la carte de la cuisine canarienne. Et après ce délicieux repas, un chupito de ron con miel (un petit verre de rhum et miel).

Le Parc national de Timanfaya, d’une superficie totale de 195 km2 est le résultat d’un épisode géologique violent au cours duquel se sont produits deux grands processus éruptifs. La visite du parc restera une découverte unique, à travers ce décor de cratères, de laves, de scories. Parque Nacional de Timanfaya, un univers fantastique, rehaussé par les tons ocres et grisâtres de ses lapilli (ses pierres volcaniques) et par la pesanteur de son silence atmosphérique. Toucher la terre brûlante, voir une cuisson de barbecue à l’aide la chaleur naturelle venant d’un puits de 8m de hauteur, des brindilles d’herbes brûler au contact de ce sol volcanique ou encore une formation de geyser (de la vapeur d’eau) à la suite de versement d’eau dans une fosse souterraine. Depuis 1467, les dromadaires travaillent sur l'île et ils accompagnent à présent les visiteurs à l'entrée du parc national. La visite de l'intérieur du parc se fait uniquement en autocar avec guide, durant une heure et trente minutes. Quels moments uniques! L'on se croirait sur la Lune mais un équipe mondiale de scientifiques se rend régulièrement à Lanzarote pour une prochaine expédition vers...Mars. César Manrique a choisi le diable (l'enfer pour les gens de l'île) comme symbole du parc national, à la suite d'éruptions pendant 6 ans de 1730 à 1736. 170 km2 sont couverts de lave. Cela représente 1km3 à la sortie du cratère, 90% de coulée de lave et 10% de pyroclaste (magma fragmenté, dont les cendres et les bombes volcaniques). La seconde éruption eut lieu en 1824. Il existe 170 différences de lichen. Durant cette traversée du Parc National, l'on passe par un tunnel volcanique, où le toit s'est effondré. Ensuite, c'est la Vallée de la Tranquillité, une zone plus aride, formée par une pluie de cendres volcaniques. Ailleurs, l'on peut voir des aulagas, plantes faisant partie du décor des films westerns.
Le restaurant du Parc, Montanas del Fuego, a été dessiné par Cesar Manrique.

El Golfo présente sa lagune verte, composée d'algues. La concentration d'algues donne un reflet étonnant avec le noir de la pierre, le bleu de la mer et du ciel. Son cratère fut créé par une énorme explosion, lors d'une éruption sous-marine il y a 50 000 ans. Le magma à 1 200° entra en contact avec l'eau. El Golfo est le dernier village de pêcheurs qui a reçu l'eau sur l'île.
Los Hervideros (hervir signifie bouillir), un des plus beaux endroits de Lanzarote, présente sa côte de lave où la mer et l'eau bouillait entre 600 et 800° (durant l'éruption de 1730 à 1736). De belles vagues s'écrasent sur les falaises de lave, parfois jusqu'à 6m de hauteur. Las Salinas de Janubio, les plus étendues des îles Canaries, produisent encore l'or blanc dont l'économie fut florissante jusqu'à quelques décennies.
Jameos del Agua, autre site du même artiste, est un tube volcanique (jameo) dont la toiture s’effondra du fait d’une surcharge pondérale ou accumulation de gaz, engendrant l’apparition typique d’une fosse circulaire inondée de lumière. Jameos del Agua représente l’un des plus beaux binômes art nature sur terre.

Haira est un village connu pour son vin de Malvoisie, apprécié par Shakespeare. Le rofé est une cendre volcanique noire de 2mm sur 6cm qui filtre la rosée, protège de la chaleur et du vent. Ces zones volcaniques sont très productrices sans produits chimiques. La pierre olivine «perino» verte peut être un joli bijou à offrir à son retour.
Haira abrite la Casa/Museo César Manrique (1919-1992). Il y travailla de 1998 à 1992. L'installation de l'artiste dans ce village tranquille est le résultat de sa recherche d'un environnement propice à la peinture. Il y trouva le repos et le contact avec la nature qu'il appréciait tant et qui se convertit en une source d'inspiration et de jouissance de la vie. On peut voir le patio de citronnier, le patio de la galerie, la garde-robe des invités, le vestibule, la chambre à coucher et la salle de bains de César Manrique, le salon, la salle à manger, la piscine et l'atelier. A la sortie du village de Haira, se trouve sa tombe, au pied d'un grand cactus.

A Tahiche, se trouve la Fondation César Manrique, superbe maison blanche située sur un terrain de lave. La visite peut admirer une collection de photos, de sculptures et de souvenirs du peintre. Encore un souvenir impérissable de cet univers contemporain étonnant par le contraste des couleurs -partout du noir, du blanc et du bleu.

Le Mirador del Rio, esquissé par Manrique, est incrusté dans la roche, face aux 600m d’altitude du rocher de Famara est situé au nord de l’île. La vue sur les îlots est sublime !

Les amateurs de plages sauvages et de surf seront émerveillés par les villages de Caleta de Famara et Caleta Caballo. Club La Santa, toujours dans le nord de l'île, est renommée pour les sportifs de haut niveau.

Arrieta, petite plage de sable blond, mérite une visite pour un arrêt. Le snack El Chiringuito propose la paella et une eau à 9,50€.

L'Hôtel H10 Rubicon Palace***** à Playa Blanca présente de très bons restaurants avec en autre le Dolce Vita (le cherne, succulent poisson des Canaries, est servi avec les papas arugadas ou encore le filet de porc, les délicieuses mejillones, les moules). Le restaurant à la carte El Volcan (pour la catégorie Privilèges) propose au petit déjeuner la tortilla espanola, omelette préparée avec des oeufs, des oignons et des pommes de terre ou les huevos benedictinos, oeufs pochés avec bananes frites, haricots sauce tomate, jambon Virginia et sauce hollandaise. Chaque fois un régal pour entamer la journée, avant les visites!
J'ai également apprécié le poisson emperador, empereur, avec moules, asperges, tomates cerise et poivrons, ainsi que la cabillaud, les coquilles St Jacques à la galicienne, la queue de lotte en chemise d'olives noires et moutarde à l'ancienne avec purée de pois et crème de persil. Autres mets exquis : les gambas à l'aïl, la morue gratinée, aïoli et crème de piquillo sucrée, foie gras farci aux figues de Lanzarote, biscuit à l'orange, carré d'agneau recouvert de pistache pommes de terre confites et poires roties (plats entre 10 et 20°).

Le magnétisme de l’insolite, les bords de mer d’un univers insondable, la nature qui se fait belle, votre sport préféré sous 25 degrés et une sagesse ancestrale, voici Lanzarote, mon coup de cœur aux Canaries, avec Luxairtours.
César Marique disait :«Ouvrez les yeux et regardez, c'est l'extrême et le beau à voir. Il faut reconnaître la beauté qu'il y a dans la pierre».

@José Burgeon

Informations pratiques :
-Durée du vol Luxair de Luxembourg à Arrecife : 3h30
-Hôtel Rubicon Palace*****: chaîne hôtelière H10 – excellent hôtel, service parfait, chambre très confortable, tout compris à environ 1 000€ vols inclus selon la saison, 5 restaurants de qualité, bref un séjour magnifique dans la vie d'un grand voyageur professionnel depuis 45 ans. A conseiller chaudement !
-Voiture de location réservée et prise en charge à l'hôtel même : 56€ pour 2 jours, A conseiller pour découvrir l'île (société Cabrera Medina – Fiat 500)
-Meilleurs moments pour visiter Lanzarote : septembre et octobre (les vents Alizés soufflent de juin à août). En décembre, moyenne de 20° le matin et 25° l'après-midi)

Adresses utiles :
www.luxairtours.lu
agences de voyages
Office Espagnol du Tourisme – Avenue des Arts, 52 – 1000 Bruxelles
Tél.02/280.19.26
www.spain.info/be
turismolanzarote.com cactlanzarote.com
@cactlanzarote @TurismoLZT
#Lanzarote + location on the post