Le calendrier wallon du 14 février ( St Valentin ) Li calendriyer walon dè catwaze di fèvrîr: Sint Valintin.

"Al Sint Valintin lès aguèces s'amontèt å sapin". ( A la Saint Valentin, les pies montent au sapin ).

Ceci résulte d'observations ornithologiques et ne concerne pas l'amour ou l'intérêt que certaines portent à leur mari.
"Minme si l'amoûr fèt danser lès-ågnes, oûy nos-avans-st-on Sint qui dji n'fièstèye nin pace mi, dji'inme tos lès djoûs. ( Même si l'amour fait danser les ânes, aujourd'hui nous avons un Saint que je ne fête pas parce que moi, j'aime tous les jours ).

"Mins dji pou comprinde qui lès-ôtes åvèsse ´ne sacqwuè a s'fé pardoner, pace qui tot l'monde ni pout-èsse 'n'ome tot-oute" . ( Mais je peux comprendre que les autres aient quelque chose à se faire pardonner, parce que tout le monde ne peut pas être un homme parfait ).

"Mins dj'arèstèye ca m'ôréole atake a m'fé dè må a m'tièsse". ( Mais j'arrête car mon auréole commence à me faire mal la tête ).
Saint patron des amoureux, Valentin fait pourtant preuve d'une rare incompétence en ce domaine car statistiquement plus de 65% de ses protégés passent au moins une fois dans leur vie sous la protection de "Sint Wyème" - Saint Guillaume, patron comme Saint Joseph des cocus - et plus de 30% divorcent. Sans compter les cumulards...
Cette "fête des amoureux" n'avait pas attendu Valentin pour exister: l'amour et la fertilité étaient associés dès la Grèce antique avec le mois de février, mois de Gamelion consacré au mariage de Zeus et de Hera, et dans la Rome antique, le 15 février était le jour des "Lupercales", en l'honneur de Faunus, descendant de Saturne, qui protégeait les troupeaux et n'hésitait pas à s'attaquer aux loups, d'où ce surnom de Lupercus.
Egalement dieu de la Fertilité, il semble avoir été remplacé par l'archange Gabriel dans la religion catholique.
Comme à la Saint Valentin les petits oiseaux seront de sortie, il faut se rappeler qu'au Moyen-âge ce sont les anglais qui ont fait de Valentin le saint patron des amoureux car sa fête coïncide avec le début de la saison des amours chez les oiseaux. et dans la foulée sont nées les "valentinages", danses paysannes où les couples se constituent par tirage au sort.

Cette tradition, attestée par le poète Chaucer en 1381, a gagné ensuite la France où, toujours à l'affut, l''Église catholique a attendu 1496 pour faire de Saint Valentin le patron des amoureux tout en condamnant les "valentinages", ce qui eu pour effet de faire disparaître petit à petit cette tradition qui nous revint, comme le Coca-cola et Halloween dans les bagages de l'armée américaine lors des conflits un peu partout dans le monde.
Trois "saints martyrs" différents, nommés Valentin, se sont vus attribuer le 14 février par le pape Gelase vers 498 et le "Bienheureux" du jour fut le ténébreux évêque de Terni ( Ombrie – Italie ) mort en 273.
La légende lui attribue le fait d'avoir rendu la vue à la fille de son geôlier avant d'être décapité et comme "il n'avait pas été insensible" aux yeux d'une femme", il devint ainsi le patron des amoureux.
Faut-il le préciser, en wallon le mot "amoûr" est toujours du genre féminin.
Pour les jeunes gens amoureux on disait : "tchôd come ´ne an'dîve" ( chaud comme une endive ) et aux jeunes filles tombées amoureuses : "i-n'a vosse critchon qui tchante" ( il y a votre grillon qui chante ), ce qui semble de bonne augure pour ce soir.

"Mins atincion: freûtès mins, tchôtès-amoûrs". ( mais attention: froides mains, chaudes amours ).
Et méfiez - vous des imitations: le Saint Valentin de Montignies-sur-Sambre n'est qu'un obscur martyr des catacombes, adolescent de surcroît. qui s'est égaré dans le Hainaut car le Pape Pie IX, qui avait relancé son culte, offrit un fragment de ses reliques aux Montagnards en 1874 afin de les récompenser de leur attachement au Saint Siège, ce qui est une position comme une autre..
Saint Valentin est aussi un des patrons des apiculteurs, sans doute à cause de la "piqûre" que vous recevrez à l'achat de fleurs pour votre bien-aimée ou/et pour la note du restaurant.

"Mins çou qu'feume vout, l'bon Diu l' vout ". ( Mais ce que femme veut, Dieu le veut ).
"Lès feumes, come li tchôcolåt, fèt djèrî tos lès glètås ". ( Les femmes, comme le chocolat, font saliver tous "ceux qui bavent de plaisir" ).
Valentin censé éliminer les transpirations excessives était aussi appelé "Sint Souweûr" ( Saint transpiration ).
A Jupille, patrie de Michel Faway et accessoirement de Charlemagne, il était prié pour "li rondè" ( sueur de tête infantile ) et il fallait laisser en ex-voto le bonnet de l'enfant malade .
A Marcourt, il était invoqué en cas de rhumatismes et en la collégiale de Huy,pour la "souwète" ( suette ), sans oublier qu'à Froidthier, Valentin était l'homme "dèl fîv'lène" ( fièvre lente ) .
Auguste Hochs nous révèle les remèdes populaires :
- "Souweûr" ou "rondè ( sueur ) : Pour arrêter la transpiration, appliquer sur la poitrine du petit malade son bonnet tout mouillé de sueur, ou lui faire porter en scapulaire, un "paket" contenant 7 vers de terre coupés en morceaux.
Plus facile, lui faire boire une infusion de "plantrinne" ( plantain ).
- " Souveûr dès mins" ( sueur des mains ): tenir dans la main une taupe vivante jusqu'à ce qu'elle en crève Noyée ?
- " Souweûr dès pîs" ( sueur des pieds ): gravir le Thier de Chèvremont et, arrivé au-dessus, changer de chaussettes derrière la chapelle et les abandonner aux pauvres, après quoi, faire brûler 10 chandelles, autant que d'orteils.

Messieurs, vous savez où aller avant ce soir !
Dans le reste de la région liégeoise, il était prié pour ranimer les personnes évanouies. Sans doute en faisant respirer les chaussettes.
"Lès feum'rèyes ont todi bin l'tour po fé tok'ter nosse pitit coûr. ( Les femmes ont l'art de faire battre notre petit cœur ).

La vie est un sommeil et l'amour en est le rêve, et vous aurez vécu si vous avez aimé.
Je pense donc devenir centenaire.
Et, pour vous donner du coeur à l'ouvrage pour ce soir, buvez un pèkèt à l'ortie: c'est un excellent aphrodisiaque.

José-Louis Thomsin W.

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY