Mur de Berlin : Vente caritative à la "BRAFA", du 26 Janvier au 02 Février 2020

Les cinq segments du Mur de Berlin, proposes aux visteurs (c) "BRAFA" A Berlin, avant le 09 novembre 1989 (c) "Roxas" Le 09 novembre 1989, a Berlin (c) "La Croix" Au "Musee Art & Histoire" (c) "Panoramique Terre Productions" Section du Mur de Berlin peinte, en six heures, par Keith Haring 5.000 ans d histoire de l art presentes par 133 exposants, issus de 14 pays (c) "BRAFA" Une atmosphere chaleureuse et elegante (c) "BRAFA"

Le 09 novembre 1989, nous assistions, avec bonheur, à la chute du Mur de Berlin, une femme témoignant en ces mots : « La joie collective, l’impression de tous les possibles composaient une tornade capable de tout emporter. »

Un peu plus de trente ans plus tard, la 65è édition de la « BRrussels Art FAir » (« BRAFA ») tient à célébrer l’anniversaire de cet important événement en nous proposant une initiative inédite : une vente caritative de cinq segments originaux du Mur de Berlin, son excellence Martin Kotthaus, Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne ayant prejoint les représentants de la presse internationale lors de la présentation de ces segments du Mur.

Anticipant cet anniversaire, ces cinq segments furent acquis, en 2018, par la « BRAFA », son Président, Harold t’Kint de Roodenbeke, nous précisant qu'ils sont originaires de l’« Hinterlandmauer », soit de la partie qui en formait la première enceinte côté Est, sur une longueur totale de 68 km.

Démantelés par les forces armées de l’ex-République Démocratique Allemande (RDA), ces segments furent acquis et réutilisés par une entreprise de travaux publics, sise en périphérie berlinoise. D’une hauteur de 3,8 m et d’une largeur de 1,2 m, pour un poids de 3,6 t chacun, ils sont porteurs de graffitis, sur les deux faces, ajoutés, à différentes époques, par des graffeurs anonymes.

Ces cinq segments, exposés à l’extérieur, devant l’entrée de la « BRAFA » – organisée sur le site de « Tour et Taxis » -, seront proposés aux visiteurs, selon une formule de vente aux enchères, durant toute la durée de celle-ci, du dimanche 26 janvier au dimanche 02 février 2020, le produit de leur vente étant destiné à être entièrement versé à cinq associations engagées dans :
– la recherche contre le cancer, à « Télévie », de« RTL-TVI » et à l’asbl « Kom op tegen Kanker » ;
– le domaine de l’intégration des personnes handicapées, à « CAP 48 », de la « RTBF », et à l’asbl « Hart voor Handicap » ;
– le secteur de la préservation du patrimoine artistique, en soutien à deux projets portés par le « Musée Art & Histoire »/« Kunst & Geschiedenis
Museum », pour la création d’une nouvelle salle, réservée aux momies précolombiennes et, si le financement de ce projet le permet, pour la rénovation et l’installation du jardin d’hiver de Victor Horta, au sein d’une salle consacrée à l’ « Art Nouveau ».

Concernant les momies précolombiennes, un documentaire à caractère scientifique – réalisé au départ du« Musée Art & Histoire », jusqu’au Chili, en passant par Paris et le Pérou – « Tintin et le Mystère de Rascar Capac » (Frédéric Cordier/Bel./52 min.), via le lien :
https://www.arte.tv/fr/videos/085383-000-A/tintin-et-le-mystere-de-la-mo..., disponible jusqu’au 19 janvier 2020, ce film devant être programmé, en janvier, par la « RTBF », la date étant à préciser.

Pour en revenir à l’initiative caritative de la « BRAFA », soulignons qu’elle s’inscrit dans son ADN d’association sans but lucratif, l’objectif de cette foire bruxelloise n’étant pas de dégager des bénéfices, mais de rassembler les meilleurs marchands et les plus belles pièces d’art disponibles, à la grande satisfaction des visiteurs et collectionneurs belges et étrangers. Pour plus d’informations sur cette vente carritative, écrivez à info@brafa.be.

Par ailleurs, la « BRAFA » organisant un cycle de 8 conférences, données en anglais, à l’occasion de l’importante rétrospective de l’oeuvre de Keith Haring (1958-1990), organisée par la« Tate Liverpool » au« Palais des Beaux-Arts » (« BOZAR »), notons que le dimanche 26 janvier, à 16h, Darren Pih et Alberta Sessa présenteront, à la « BRAFA », le travail de ce légendaire artiste américain.

Bien présent sur la scène artistique new yorkaise des années ’80, activiste investi dans divers combats, de l’ apartheid au sida, en passant par la course aux armes nucléaires, Keith Haring était convaincu que l’art se devait d’être destiné à tous. En octobre 1986, invité à peindre une section d’une centaine de mètres – préalablement revétue de couleur jaune – du Mur de Berlin, il créa, en six heures, une chaîne ininterrompue de ses si caractéristiques personnages, utilisant les couleurs du drapeau allemand. Authentique manifeste politique, cette fresque fut, pour lui, l’occasion de détruire psychologiquement, durant 24 heures, l’existence de ce Mur… Tout graffiti étant éphémaire, le lendemain, ses personnages étaient recouverts de peinture grise…

Concernant les exposants, ils seront, comme en 2018, au nombre record de 133, dont 63% nous venant de l’étranger. Parmi ces 83 derniers exposants, 43 nous viennent de France, 13 du Royaume-Uni,10 d’Italie, 7 de Suisse, 6 des Pays-Bas, …, 14 pays étant représentés…

Evénement-phare en matière de Foires d’Art et d’Antiquités, sa crédibilité est garantie par sa procédure d’admission particulièrement pointue, chaque œuvre étant, préalablement à l’ouverture du salon, soumise au contrôle d’experts indépendants, un laboratoire scientifique, dédié à l’analyse d’objets d’art, du patrimoine culturel et archéologique, étant présent sur place.

Dans une atmosphère chaleureuse et élégante, de l’art ancien à l’art contemporain, 5.000 ans d’histoire de l’art nous attendent sur le site de « Tour et Taxis », 66.000 visiteurs belges et étrangers ayant été accueillis à l’occasion de l’édition 2018 de la « BRAFA ».

Ouverture : du dimanche 26 janvier au dimanche 02 février, tous les jours, de 11h à 19h, sauf le jeudi 30, jusqu’à 22h. Prix d’entrée : 25€ (15€, par membre d’un groupe de minimum 10 personnes / 10€, de 16 à 26 ans / 0€, jusqu’à 15 ans inclus. Prix d’entrée combiné avec un catalogue : 35€ (60€ : 2 entrées et un catalogue ). Prix du catalogue : 15€. Site web : http://www.brafa.art.

Yves Calbert.