Poème. Confinement. Back to the sixties

Poème. Confinement. Back to the sixties

Confiné dans ma chambre
Les membres ankylosés
Je voudrais tant me rendre
Plus de cinquante ans passés.
J’avais beau m’y attendre
Mes années, mes atouts
Nul ne peut me les rendre
Disparus par à-coups.

La nuit fut mon empire
À bien de mes retours
Oserais-je le dire
Pointait déjà le jour.
Éclusant chaque bière
Que je payais cent sous
Je rêvais de chimères
Et sentais le grisou.

Lorsque je me promène
Dans mes anciens émois
Que de vieilles rengaines
Sont accrochées à moi.
Je vivais solitaire
Entouré de partout
De tamisées lumières
Côtoyant des voyous.

Adieu les trois orfèvres
Mes semelles de vent
Je revis dans mes rêves
Le temps de mes vingt ans
Et alors je repense
C’était sans garde-fou
Que se frottaient la panse
L’araignée et le pou.

René Dislaire © Houffalize, le 25 mars 2020

Liens vers les publications de l’auteur en 2020 et 2018 :
Humour (+/- 100 articles)
L’Offensive von Rundstedt (+/- 50 articles)
Poésie, actu, linguistique…