Une famille en guerre - Tome 01. Le pays perdu.

L’identité peut être une fierté... ou un crime.

Mulhouse, de nos jours. Un jeune cadre dynamique accro aux substances pour tenir le rythme, décide de passer une semaine en cure dans une clinique de repos. Un soir, il fait la rencontre de son voisin de chambrée, M. Engel, fils d’un important vigneron de la région de Colmar. Après lui avoir fait goûter un délicieux Riesling, celui-ci lui raconte l’histoire de sa famille, dans l’Alsace de 1940... La région intégrait alors le IIIeReich après la victoire éclair des Nazis, et après avoir été successivement allemande puis française. Entre les arrestations, les interdictions, l’assimilation aux coutumes nazies et le début de la chasse aux Juifs par la gestapo, les tensions identitaires refaisaient surface dans une région déjà constamment tiraillée entre les deux cultures. L’histoire des Engel était celle, tragique, d’une famille comme les autres dans une région pas tout à fait comme les autres. D’une famille en guerre. Contre l’histoire, contre elle-même.

Après L’Île des Justes, Stéphane Piatzszek et Espé nous racontent une nouvelle fois l’héroïsme ordinaire des françaises et des français pris dans la tourmente de la guerre sous l’Occupation. Une saga familiale au souffle romanesque et salutaire.

Scénariste : Stéphane Piatzszek
Stéphane Piatzszek a signé les scénarios de Cavales, Commandant Achab, Fête des Morts, Les Premiers, Neige et roc... Depuis 2013, il exerce une carrière prolifique chez Futuropolis : il est à l'origine de Tsunami, L'Or, Ordures et Le Temps de vivre. Chez Glénat, il publie L'Île des Justes en collaboration avec Espé.

Dessinateur : Espé
Espé est né en 1974 à Mazamet dans le Tarn. Tout petit déjà, il s’essaie au 9e art en s'inspirant de ses héros : Serval, Daredevil et autres super-héros. Sur les conseils de ses parents du type «Passe ton Bac d’abord !», il se dirige un temps vers une filière scientifique et obtient un bac D. C'est alors qu'il décide d'imposer son choix et qu'il intègre l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. Là, il participe à sa première expérience fanzinesque en créant Broute, l’occasion pour lui de rencontrer plusieurs auteurs de la région toulousaine. Diplôme en poche, il fait un bref détour par le design industriel avant de retourner à ses premières amours. Il dessine d’abord pour le compte des éditions Petit à Petit avec lesquelles il collabore à trois collectifs puis à Paroles de Taule sous l’œil bienveillant de Corbeyran. La suite ? L’association aussi audacieuse que réussie des peintures d'Ugarte et des dessins d'Espé pour Le Territoire. Cet album atypique est une véritable galerie dédiée au genre fantastique et reste une preuve que la bande dessinée est un médium ouvert à toutes les possibilités graphiques. Toujours avec son compère Corbeyran, il enchaîne avec un diptyque mêlant culture urbaine et polar dans les rues de Bordeaux, Le 3ème Œil, l’adaptation du roman Sept jours pour une éternité de Marc Lévy, et, surtout, la saga familiale dans le vignoble bordelais : Châteaux Bordeaux, qui est vite devenue une incontournable du genre. En 2015, sur un scénario de Stéphane Piatzszek, il illustre le one shot L'Île des Justes. Début 2017, il fait sensation avec le poignant Le Perroquet (prix Paroles de patients 2017). Il vit en Ariège.

Format : 240 x 320 mm
Pages : 56
Editions Glénat
EAN : 9782344030639
Prix : 14,50€