Humour. Le bourgmestre de Knokke ministre du temps libre

écrit par ReneDislaire
le 29/03/2020
Le ministre wallon Borsus

Humour. Le bourgmestre de Knokke ministre du temps libre
Beaucoup (trop) de ministres en Belgique, lit-on souvent, notamment dans des posts de confection un brin populiste…

Comparez avec la France
Oui, mais le pouvoir est horizontal en Belgique : une lasagne dont les couches sont le fédéral, le régional, le communautaire, le germanophone.
Au contraire le pouvoir français, dit jacobin, est vertical avec « Jupiter au sommet ».
L’explication, pour la France, est notamment qu’ils ont le même chef d’État de 987 à…1789, un sieur Capet de père en fils. Une seule langue de Mayotte à Cayenne…
L’horizontalité en Belgique fait que le pays peut vivre 500 jours sans gouvernement, les ministères de la culture, de l’enseignement et des sports, le tourisme, les affaires économiques etc… sont régionalisés ou communautarisés.

Les ministres de la santé
La Belgique a 8 (huit) ministres de la santé. Et il n’y en a pas un de trop, vous démontrera-t-on : une ministre fédérale et tous les régionaux, communautaires, et germanophone.

Le ministère du temps libre en France
Lorqu’il est entré au pouvoir en 1974, l’aristocrate Giscard d’Estaing a créé un ministère du temps libre. S’il l’a fait, c’est qu’il se justifiait, en relation avec la croissance du temps des loisirs. N’est-ce pas aujourd’hui d’autant plus nécessaire en Belgique ?

Et la Belgique ?
Les dispositions contre la propagation du corona virus semblent devoir être prolongées au moins deux mois, voire étendues en juillet et août. Certains scientifiques disent beaucoup plus longtemps, non tenus qu’ils le sont par des préoccupations d’ordre politique.
Les mesures de confinement, c’est du temps libre, mais pas n’importe lequel. En effet, il couvre le tourisme interdit, la fréquentation scolaire et l’exercice des sports suspendus, les sports « spectacles » comme les Jeux Olympiques reportés.

Un ministre du confinement?
Comment occuper les gens statiques à la maison ? Rester chez soi, oui, mais qu’y faire, surtout les enfants?
Selon une fuite d’une secrétaire du ministre Willy Borsus (ou d’Elio Di Rupo selon certains)
il faut trouver des formules innovantes, en tenant compte des disparités et fractures telles que linguistiques et informatiques.
Et seul un ministre supplémentaire pourrait être chargé du temps libre dans une situation que la Belgique n’a jamais connue.

Le comte Lippens
Selon un agent durbuysien de Marc Coucke, l’homme super puissant dans le domaine des loisirs et du sport et flamand bon teint, on pense à promouvoir le comte Léopold Lippens, bourgmestre de Knokke, à cette fonction de ministre du temps libre.

La première mesure que je prendrais, dit le comte Lippens, est de fournir un frigobox à toutes les familles qui n’ont pas de frigidaire à la maison. En y stockant la nourriture à conserver fraiche, les démunis éviteraient de faire des courses chaque jour dans les magasins.

Knokke est une capitale hippique, attractive par son tourisme à cheval.
Le bourgmestre de la cité banéaire envisage de réquisitionner tous les chevaux du pays ainsi que leurs propriétaires et de les affecter, sous les ordre des chefs de zones de police, à la répression de certains délinquants en matière de confinement.

Selon un scientifique de de la KUL spécialiste des organes phonateurs, qui le conseille, le comte Lippens envisage également d’allonger les distanciations sociales chez des individus congénitalement gros éjecteurs de gouttelettes. Entendons par là les gens dont la langue, les dents, le nez postillonnent plus loin que la moyenne lorsqu’ils prononcent des mots tels que 't Kofschip.
Et quand on lui demande un exemple de gros vaporisateur buccal, le comte cite le ministre wallon Willy Borsus. Ne pouvait-il prendre un ministre flamand, qui pratique une langue plus gutturale?
Voici donc déjà le ci-devant bourgmestre de Knokke pris en flagrant délit de trouble communautaire.

Le journaliste du journal « La Cité » lui ayant posé une question à ce sujet, le futur ministre du temps libre répondit qu’il s’agissait d’un clin d’œil, le ministre Borsus parlant le néerlandais comme une vache espagnole.

Postface
La question qui maintenant vous est posée à vous : à partir de quand avez-vous remarqué que cet article est un fake news ? Si vous ne l’avez pas remarqué, il serait temps de lire notre article * Corona virus: comment détecter les fake news /02.2020

René Dislaire © Houffalize, le 27 mars 2020

Liens vers les publications de l’auteur en 2020 et 2018 :
Humour (+/- 100 articles)
L’Offensive von Rundstedt (+/- 50 articles)
Poésie, actu, linguistique…

Le confinement entraîne beaucoup de moments de temps libre. La Belgique, jamais à court d’imagination, plutôt que de nommer un ministre du confinement, va se doter d’un ministre du temps libre

  • Le ministre wallon Borsus
  • Le comte Lippens, bourgmestre de Knokke
188 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire