Le musée vir[us]tuel de la Ville d’Eaux - N° 3 Tableautin « Carnaval » signé Lika

écrit par francois.detry
le 29/03/2020
"Carnaval"

Le Musée de la Ville d’eaux est ce qu’on appelle aujourd’hui un « musée de société ». A ce titre, il recueille certains objets directement liés à la vie quotidienne dans la région spadoise. Ces éléments, souvent modestes, sont traités avec le même respect et le même intérêt que les œuvres majeures.
Voici donc une pièce tout à fait atypique. Elle se présente comme un petit tableau d’une trentaine de cm mais il ne s’agit ni d’une peinture, ni d’un dessin, ni d’une gravure. C’est un collage mais il n’est pas réalisé avec des papiers de couleurs ou de récupération comme l’ont fait notamment les artistes cubistes, il est exclusivement composé d’éléments végétaux.
Le musée possède une vingtaine de tableaux du même genre et de la même main, celle de Lily Kauffmann, C’est une Spadoise surnommée Lika. En tout cas, c’est ainsi qu’elle signe ses collages. Ils sont réalisés assez astucieusement avec des feuilles, des fleurs, des tiges et des racines, le tout collé puis verni. Pas très au point au départ, la technique s’affine d’œuvre en œuvre pour arriver à quelques belles réalisations, le plus souvent figuratives.
Le tableautin choisi s’intitule « Carnaval » et représente une danseuse. Cette dernière est vue de ¾ et sa silhouette ocre tranche sur un fond noir uni. Elle porte un costume composé uniquement de feuilles, probablement du laurier, avec une alternance de feuilles pleines et de feuilles évidées, c’est-à-dire qu’il ne reste que le réseau des nervures qui donne une impression de dentelle. Petit détail encore, les cheveux sont réalisés en fibre de maïs. Le résultat est original, un rien exotique et a beaucoup de charme.
Ce travail est encore plus intéressant lorsqu’on sait que cette série de compositions a été réalisée par la jeune femme pendant la Deuxième Guerre mondiale, lors de son évacuation dans le sud de la France, à Saint-Céré dans le Quercy. Comme beaucoup de réfugiés déracinés et désorientés, elle a cherché à s’occuper pour ne pas trop « gamberger ». Lily Kaufmann a trouvé un truc bien à elle. Peut-être n’aimait-elle tout simplement pas le tricot…

Détails du tableautin :
Dimensions : 30 cm x 23 cm
Epoque : 1943
Technique : Collage d’éléments végétaux, vernissage
N° d’inventaire : L1137a - Don de Madame Alice Kaufmann (09/1996)

Bibliographie :

Pour aller plus loin :
https://sites.google.com/site/espaceartcollege/l-art-du-collage
https://www.mu-inthecity.com/edimbourg-400-ans-de-collages
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le Musée de la Ville d’eaux vous propose aussi :
- Revue : « Histoire et Archéologie spadoises » ( 48 p. ) / 3 parutions / année / 15 €
http://www.spavillaroyale.be/spip.php?rubrique60
- Prochaine exposition temporaire « Destination Spa. Les plaisirs de la villégiature à la Belle Epoque »
http://www.spavillaroyale.be/spip.php?article448
© Musées de la Ville d’eaux
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • "Carnaval"
  • "Carnaval"
136 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry