Le musée vir[us]tuel - n° 5 Etiquettes Spa Cola et Spa Vita

écrit par francois.detry
le 04/04/2020
Photo 1  Spa Cola

En 2021, la société Spa-Monopole fêtera son centenaire puisque c’est en 1921 que l’ancienne CompagnieFermière des Eaux et des Bains de Spa se métamorphose sous la houlette du chevalier de Thier. L’épisode que nous allons évoquer ci-dessous ne doit pas être leur meilleur souvenir ! C’est en 1927 que la boisson Coca-Cola fit son apparition en Belgique et, à la veille de la Deuxième Guerre mondiale, chaque grande ville belge possédait un point de distribution. Comme ce fut le cas pour beaucoup d’autres denrées non essentielles, la commercialisation du soda fut suspendue pendant la guerre. Aux Etats-Unis, The Coca Cola Company avait promis à tous les soldats américains qu’ils trouveraient leur boisson favorite, pour cinq cents, partout où ils iraient combattre. C’est pourquoi, jusqu’en 1945 et en collaboration avec les forces armées, la firme trouvera 64 usines pour embouteiller ce breuvage derrière le front. Laissons la parole à Georges de Lame, témoin privilégié de cette époque en tant qu’interprète officiel de la Ville de Spa auprès des autorités américaines et britanniques, de septembre 1944 à septembre 1945 : « Avant l’offensive von Rundstedt, un représentant de la fameuse firme Coca Cola rendit visite au Chevalier de Thier, administrateur-délégué de la Société Anonyme Spa-Monopole, et à son directeur, M. P. Bedoret. Un officier américain me dit un jour en plaisantant que les soldats de son pays cesseraient sûrement de se battre s’ils n’avaient pas leur « Coca Cola » ! C’est peut-être un peu exagéré, mais toujours est-il que Coca Cola conclut un arrangement avec Spa-Monopole et, pour épargner la place sur les bateaux, envoya des Etats-Unis, les caisses, les bouteilles typiques et le sirop, pour commencer à travailler à Spa- Monopole à la fin janvier. Mais ce fut seulement au début de mars que le travail d’embouteillage s’activa sérieusement. Jusqu’à la fin août, date de son départ pour l’Allemagne, à Augsbourg (…), Coca Cola embouteilla plus de huit millions de ces fameuses bouteilles de 8 onzes, à l’aide de l’équipement et de l’eau gazeuse de Spa-Monopole. Les camions des Première, Troisième, Septième et Quinzième armées des Etats-Unis venaient prendre livraison des caisses à l’usine et ramener les vidanges : ce fut un fameux va et vient ! » D’après les souvenirs des anciens de Spa-Monopole, le dernier jour de la production de Coca-Cola, l’officier américain, qui surveillait en permanence la production, permit aux travailleurs d’emporter chez eux autant de bouteilles qu’ils le désiraient… il semble qu’un an plus tard, on buvait encore du Coca-Cola dans certains foyers ! La guerre finie, en 1947, le minéralier spadois mit au point un ersatz qu’il nomma « Spa Cola » qui fut vendu jusqu’en 1966. Le musée possède quelques exemplaires de ces étiquettes probablement très rares. L’histoire se répéta d’une certaine manière puisque, au cours des années 1980, l’usine d’embouteillage de Spontin, à cette époque filiale de Spadel, sortit 140 millions de bouteilles de Coca-Cola. Terminons par un petit clin d’oeil…Bien avant de reprendre les rênes de Spadel, en 2000, à la suite du décès de son frère, Marc du Bois suivit une formation de 6 mois chez Coca-Cola.

-------------------------------------------------------------------------------

Détails de la photo 1
Epoque : 1947-1949
Technique : impression sur papier
N° d’inventaire : SN

-------------------------------------------------------------------------------

Bibliographie : - Crismer, Léon-Maurice, Les eaux de Spa, S.A. Spa Monopole N.V., 1983 Lame, George de, Spa et les Américains, Liège, 1948 Spadel, Des sources et des hommes, Clepsydre, [1997] https://www.persee.fr/doc/caoum_0373-5834_1970_num_23_91_2558 https://www.wipo.int/edocs/pubdocs/fr/intproperty/120/wipo_pub_120_1949_05.pdf

-------------------------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin : https://fr.coca-cola.be/mieux-nous-connaitre/histoire/dans-le-monde/l-hi...

------------------------------------------------------------------------------

Le Musée de la Ville d’eaux vous propose aussi : - Revue : « Histoire et Archéologie spadoises » ( 48 p. ) / 3 parutions / année / 15 € / http://www.spavillaroyale.be/spip.php?rubrique60 - Prochaine exposition temporaire « Destination Spa. Les plaisirs de la villégiature à la Belle Epoque » / http://www.spavillaroyale.be/spip.php?article448

-------------------------------------------------------------------------------

  © Musées de la Ville d’eaux 087/77.44.86 (en matinée) / info@spavillaroyale.be / www.spavillaroyale.be

----------------------------------------------------------------------- 

  Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • Photo 1  Spa Cola
  • Photo 2  Spa Cola
95 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry