Les inventeurs à la rescousse des hôpitaux

écrit par francois.detry
le 26/03/2020
Masque

Après la pénurie de gants, de masques, de tests et de gel hydroalcoolique, on apprend que les précieux respirateurs artificiels viennent aussi à manquer. Or la demande de la part des hôpitaux ne fait qu'augmenter ! Les médecins urgentistes confient à demi-mots n'avoir souvent qu'un respirateur artificiel pour deux patients en insuffisance respiratoire.

Une bonne nouvelle : une solution à cette grave pénurie nous parvient aujourd'hui d'un milieu inattendu : les jeunes inventeurs, férus de technologie.
En utilisant des imprimantes 3D, une équipe espagnole de 300 bénévoles a réussi à créer des respirateurs artificiels, en l'espace d'une semaine ! Ces respirateurs devraient pouvoir être homologués rapidement pour être utilisés dans les hôpitaux.
Cerise sur le gâteau ? Le fichier qui sert de plan pour « imprimer » ces respirateurs est entièrement « open source », c'est-à-dire que n'importe qui dans le monde qui dispose d'une imprimante 3D peut en fabriquer.
Si vous n'avez pas d'imprimante 3D chez vous, voici une brève description. C'est une machine peu coûteuse qui permet de reproduire en volume un objet dessiné en trois dimensions. Par exemple, les architectes l’utilisent pour réaliser leurs maquettes. Une fois le dessin finalisé sur l’ordinateur, le fichier est envoyé à l’imprimante qui, strate par strate, construit la maquette. C’est un peu comme un fax d’antan qui, ligne par ligne, reproduisait le document qu’on envoyait.

Des masques de plongée transformés en respirateurs
Et ce n'est pas tout. Une autre équipe d'inventeurs, italienne celle-ci, a réussi à fabriquer des respirateurs en utilisant... des masques de plongée ! La marque Decathlon, qui commercialise un masque de plongée intégral particulièrement adapté, a accepté de collaborer avec les inventeurs de l'entreprise Isinnova et a fourni les plans du masque. Les inventeurs italiens ont alors réussi à l’adapter et à imprimer en 3D des raccords de connexion pour pouvoir les brancher sur les tubes hospitaliers.
Le premier prototype a été testé dans deux hôpitaux italiens, à Bresciano et Brescia, et d'après le journal La Repubblica[2], les résultats sont encourageants. Pour éviter toute spéculation future, la valve a été brevetée, mais l'ensemble du projet est disponible en ligne et tout le monde peut télécharger la documentation et imprimer librement la valve, tant qu'on ne l'utilise pas à des fins commerciales.

Quel est ce masque Decathlon ?
Pourquoi les ingénieurs d'Isinnova ont-ils immédiatement pensé au masque de plongée Easybreath ? Ce dernier a été conçu en 2017 par la marque Subea, basée à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). Il est présenté comme "le premier masque facial de snorkeling [randonnée sous-marine, ndlr] pour voir et respirer dans l’eau aussi facilement que sur terre." Le nom Easybreath signifie 'respiration facile' en anglais.
Doté d'une vitre unique recouvrant tout le visage, il permet à son utilisateur d'observer facilement les fonds marins, tout en respirant à la fois par le nez et par la bouche. L'air entre et sort via un tuba placé au sommet du masque.
Le masque Easybreath de Décathlon permet à son utilisateur de respirer naturellement, par le nez et la bouche

Des tests existent-ils en France ? : Contactée par LCI, la porte-parole de Decathlon nous confirme que l'entreprise "travaille et accompagne techniquement quelques centres de recherches en France" actuellement. "Nous réalisons des tests", nous précise-t-on. Mais l'entreprise de matériels de sport veut rappeler que si elle est totalement mobilisée pour soutenir toutes les initiatives visant à lutter contre l'épidémie de coronavirus, ses produits ne sont pas à usage médical et appelle donc à la plus grande prudence. D'après la chaîne de télévision RaiNews, la Protection civile de Brescia aurait commandé 500 masques Decathlon ainsi que leurs nouveaux adaptateurs et plusieurs pays européens sont entrés en contact avec les inventeurs italiens.

Un masque intégral de plongée transformé en respirateur artificiel en Italie Sur la photo, on voit l'adaptateur de couleur orange sur lequel sont branchés deux tuyaux de respiration.

L'imagination des inventeurs est sans limite
D’autres jeunes débrouillards ont créé une astuce toute bête, mais terriblement efficace pour éviter d’être contaminé quand vous touchez une poignée de porte
Preuve que l'ingéniosité, et en même temps l'évidente simplicité d'un tel dispositif laissent admiratif. Là aussi, les fichiers numériques qui permettent d'« imprimer » cet ingénieux dispositif sont disponibles gratuitement, libres de droit !

On pourrait multiplier les exemples…
a) À Saint-Nazaire, dans les Pays-de-la-Loire, d’autres inventeurs ont conçu des visières pour pallier au manque de masques et les ont offerts aux infirmières https://actu.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire_44184/coronavirus-visiere...

b) Ouvre-portes imprimés en 3D mains libres pour lutter contre la propagation du coronavirus
Les poignées de porte sont parmi les objets les plus infestés de germes dans les maisons, les hôpitaux, les usines et les maisons de retraite. Nous soutenons notre mission de construire un monde meilleur et plus sain, c'est pourquoi nous partageons des fichiers de conception gratuits pour tous dans le monde entier pour imprimer des ouvre-portes mains libres en 3D. Des analyses minutieuses par nos conseillers en prévention des risques sur la propagation des virus confirment qu'en utilisant nos bras couverts au lieu de nos mains nues, nous pouvons travailler ensemble pour éviter de continuer à transmettre COVID-19. Travaillons ensemble pour arrêter la propagation! https://www.materialise.com/en/hands-free-door-opener/technical-information

Ainsi, les compétences de tout le monde sont mobilisées pendant cette crise sanitaire sans précédent.

Infos : https://www.materialise.com/fr

© Alternatif Bien-Être est une publication de SNI Editions.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • Masque
  • Ouvre - porte
  • Ouvre - porte
  • Ouvre - porte
  • Conduite de caddie
  • Ouvre - porte
  • Visiere
226 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry