Pierre Desproges pangolin Corona

Pierre Desproges, humour juif, humour russe Pandolin, vecteur du Corona virus...

Mort le 18 avril 1988 -32 ans déjà- et pas d'un virus, Pierre Desproges connaissait bien le pangolin, est-votre cas?
Jusqu'à ses écailles. Oui, artichaut, moi je caille, disait-on avant le réchauffement climatique.

Voici comment il en parla:
«Le pangolin ressemble à un artichaut à l'envers avec des pattes, prolongé d'une queue à la vue de laquelle on se prend à penser que le ridicule ne tue plus».

Cité dans Libé: "Ainsi Pierre Desproges définissait-il ce curieux mammifère ressemblant à un fourmilier avec des écailles dans son Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis".

Tiens, notre amie dans l'élytre, Joëlle Milquet, sait-elle que la pangolin, comme un dauphin, ne pond pas d'œufs?

René Dislaire © Houffalize, le 11 février 2020.

Liens vers les publications de l’auteur en 2020 et 2018 :
Humour (+/- 100 articles)
L’Offensive von Rundstedt (+/- 50 articles)
Poésie, actu, linguistique…