Un belge de 17 ans MVP sur Rocket League !

écrit par francois.detry
le 04/04/2020
 Un belge de 17 ans MVP sur Rocket League !

Le jeu vidéo peut-il être considéré comme un sport ? Si le débat fait toujours rage chez certains, l’eSport a de plus en plus de points communs avec le sport traditionnel : les tournois, les sponsors, la publicité, les clubs qui s’affrontent lors de tournois, les stades remplis, etc., … Tout tend aujourd’hui à rapprocher ces deux mondes.

Ce dimanche se déroulait la phase finale de la compétition européenne de Rocket League, un jeu mélangeant voitures et football où deux équipent s’affrontent dans un rythme effréné. Et même si les joueurs sortent souvent moins essoufflés qu’après un match de basket, il serait malhonnête de remettre en cause leur talent ainsi que l’entrainement nécessaire pour en arriver à une telle maîtrise…
Et justement cette compétition, les RLCS, ont vu l’équipe Dignitas s’imposer face à Vitality, avec aux commandes un jeune prodige belge : AztraL.
AztraL, du haut de ses 17 ans, s’est d’ailleurs vu remettre le titre de MVP de la saison 2020, une suite logique après avoir été nommé rookie de l’année 2019. Et le jeune homme ne compte certainement pas s’arrêter là ! Mais qui est vraiment ce jeune extraterrestre " made in Belgium " qui a débarqué sur une scène Sportive en plein essor ?

. Bonjour AztraL, tout d’abord félicitation pour ta victoire de dimanche ! MVP de la ligue européenne c’est quelque chose, ça promet pour la suite. Tu as déjà un nouvel objectif ?
Bien évidemment j’aimerais devenir champion du monde, mais d’un point de vue général j’espère rester parmi les meilleurs joueurs aussi longtemps que possible !

Comment as-tu découvert Rocket League ? As-tu un conseil pour tous ceux qui rêveraient de devenir pro sur ce jeu ?
J’ai découvert Rocket League quand il est devenu gratuit sur le Playstation Store, j’ai commencé à jouer juste pour le fun mais avec le temps j’ai eu envie de tryhard* de plus en plus… Pour moi il faut avant tout aimer le jeu, pour s’améliorer il faut jouer des heures et des heures donc il faut vraiment être passionné.
*jouer de manière sérieuse, avec beaucoup d’investissement.

. Joueur professionnel de jeux vidéo ça a pu faire peur à tes parents… Comment ont-ils accueilli la nouvelle ? Et comment jongles-tu avec la vie d’étudiant ?
Au début ils n’étaient pas sûrs, ils voulaient que je me concentre sur mes études avant les jeux vidéo. Mais dès que j’ai été pris dans ma première équipe professionnelle (Team Dignitas) ils ont découvert l’eSport et ont commencé à me supporter. Je pense que je suis assez chanceux d’avoir des parents comme ça. Concernant mes études, j’arrive à gérer les deux. De manière générale, l’eSport se déroule le soir donc après mes études je joue à des jeux vidéo. Comme beaucoup d’étudiants en fait…

. Le coronavirus a-t-il beaucoup impacté la compétition ?
De manière générale pour les joueurs la compétition se joue à domicile donc non le coronavirus n’a rien changé pour nous. Même les entrainements se font à la maison : scrimmage et parfois visionnage de replays avec le coach. Il a un rôle très important dans l’équipe : il pointe les points positifs et négatifs tout en travaillant aussi sur notre mentalité pour qu’on reste dans un bon mood d’équipe.

D’accord, comme dans le sport le coach est très important donc. Et puisque tout ce milieu se professionnalise, est-ce que les revenus suivent ?
Oui, c’est vrai qu’on est bien payé, mais les gens pensent parfois qu’être payé pour jouer à des jeux vidéo c’est facile… Mais en réalité c’est l’opposé. Le jeu devient une obligation donc c’est important d’être passionné. Et puis ça demande beaucoup d’entraînement et de concentration pour jouer des matchs sous la pression gigantesque qu’il y a parfois.

On entend de plus en plus de noms belges sur la scène eSportive (Bwipo sur League of Legends, Stefano Pinna sur FIFA), que penses-tu de l’encadrement des joueurs en Belgique ?
L’eSport en Belgique n’est pas encore très reconnu selon moi. Mais bon, j’avoue que je ne m’intéresse pas beaucoup aux autres jeux donc les noms que vous m’avez donnés ne me disent rien… Tant mieux s’il y en a sur d’autres jeux, mais sur Rocket League on est peu de bons joueurs en Belgique.

Pour terminer, maintenant que la saison est finie, quels sont tes plans et à quels autres jeux joues-tu ?
Là, c’est repos jusqu’à la prochaine compétition en mai… Donc sûrement des entrainements déjà en avril. Et pour le moment je suis en très gros grind* CS:GO avec des amis ; et sinon j’attends surtout VALORANT ! Le nouveau FPS de Riot Games, le studio de League of Legends !
*Grind = " poncer le jeu ". Y jouer beaucoup, BEAUCOUP.

NDLR : L’OMS d’ailleurs a lancé il y a 2 jours une campagne #PlayApartTogether, pour promouvoir les jeux vidéo comme aide pour la distanciation sociale. Ceux-ci nous occupent depuis chez nous tout en conservant des liens sociaux, rares en ces temps de confinement.

© RTBF

Lien vers tous les reportages de François DETRY

  •  Un belge de 17 ans MVP sur Rocket League !
  •  Un belge de 17 ans MVP sur Rocket League !
  •  Un belge de 17 ans MVP sur Rocket League !
85 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry