2017

45e édition du Festival international des Arts de la Rue à Chassepierre

« LIBRES DELIRES »

Ces 18 et 19 août 2018, la 45ème édition du Festival International des Arts de la Rue de Chassepierre vous conviera à parcourir ses sentiers de folies, à vous inventer d’inédites libertés, bref, à partir en libres délires, en vous inspirant des univers et des talents multiples des artistes invités.
Existe-t-il une liberté plus fantastique que celle de s’évader des routines de la quotidienneté ? Et de désirer partager ses délires créatifs, ou de refléter ceux de sa collectivité ? Est-il absurde de proposer des approches comiques, ludiques, poétiques, des dingueries sans nombre de nos sociétés ? Comme réponse, le non s’impose, donc les délires, libres et artistiques, sont les signes de la plus éclatante des santés. Et cette santé, tant au mental qu’au physique, il vous sera possible d’y accéder. Cet été, il vous suffira de divaguer par les rues et les prairies, avant de pénétrer dans les spectacles de chaque compagnie.

Le tourisme dans les Cantons de l’Est durant les vacances de Pâques !

Rando et visites sont les highlights des vacances de Paques 2018 (Photo: Best of Wandern/Thomas Bichler) Le Chateau de Reinhardstein est un des lieux d’excursion preferes des touristes. Une visite historique du site se combine parfaitement avec une randonnee en pleine nature (Photo: ostbelgien.eu/D.Ketz)

Même si le tout début des vacances de Pâques semblait difficile, les prestataires du tourisme de la région de vacances des Cantons de l’Est sont finalement satisfaits. La météo printanière de la deuxième semaine des congés scolaires a entraîné des réservations de dernière minute. C’est ce qui ressort de l’enquête menée par l’Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique auprès de ses 165 partenaires touristiques. Dans le secteur des hôtels et chambres d’hôtes, près de deux tiers (64 %) des participants estiment les résultats identiques ou même meilleurs que l’an dernier à Pâques. Avec un taux de remplissage de 80 %, le Sleepwood Hotel à Eupen affiche un beau succès.

EXCEPTIONNEL ! MASTER CLASS DE CUIVRES ET CONCERTS A MALMEDY

L'Ensemble de Cuivres de Belgique La Royale Harmonie La Fraternité

SAMEDI 5 mai à 20h
Récital trompette et piano Royale Harmonie la Fraternité de Malmedy
Œuvres de Charlier, Enesco, Goedicke, Turrin, Vivaldi, ...

DIMANCHE 6 mai à 18h
L'Ensemble de Cuivres de Belgique
Œuvres de Bizet, Gabrieli, Korsakov, Macaluso, Piazzolla, ...

Contacts et inscriptions pour les Master Class : www.ecbfestival.be ou 0032460/97 12 56

« Le Monde Premier » ( Collection de Jean-Pierre DUTILLEUX )

Le Monde Premier" ( JP Dutilleux ) 2018 Jean-Pierre DUTILLEUX

Du 01 avril au 30 septembre 2018, le Malmundarium accueille en son sein une nouvelle exposition « Le Monde Premier » de Jean-Pierre Dutilleux.

Le projet d’exposition « Monde Premier » met en scène 13 tribus caractéristiques des peuples du « Monde Premier » qui vivent aux quatre coins du monde ( Amazonie, Afrique, Philippines, Indonésie, Nouvelle Guinée ). De nombreuses photos sont accompagnées d’objets, d’éléments végétaux et minéraux propres à chaque tribu ainsi que des pièces artisanales, de films et de musiques du monde tribal. Au cours de ses années de lutte pour la forêt amazonienne, et pour les peuples du « Monde Premier », JP Dutilleux a réalisé une trentaine de films, dont une douzaine en Amazonie et publié cinq livres. Ses photos sont publiées dans des centaines de magazines à travers le monde et sont régulièrement exposées aux Etats-Unis et en Europe. Son travail lui a également valu de nombreux prix. L’objectif est ici de sensibiliser le public à la beauté des us et coutumes du monde tribal et à l’importance de ces enseignements en termes de développement durable et de vie en communauté. Par la même occasion, cette exposition permet de lancer un nouveau cri d’alarme sur l‘avenir de ces peuples en danger, face à l’invasion de leur territoire et la destruction de leur environnement comme l’actualité en atteste.

« La toile inachevée », rétrospective de Henri Wey

Henri WEY

Le Malmundarium rend hommage à cet artiste malmédien hors du commun, à ce talent sans limites du 31/03/2018 au 23/09/2018

Henri WEY naît le 21 mars 1917 à Malmedy. Il n’est pas encore majeur lorsqu’en 1936, son père décède. Mais la vie continue, tranquille et paisible. Les études l’ennuient, la scolarité ne l’intéresse point. L’école se fait fréquemment buissonnière. Les années sont dominées par la montée des fascismes, les bruits de la guerre : la Rhénanie occupée, l’Europe troublée, la drôle de guerre puis la vraie, l’occupation, l’annexion, le service sous les armes, le dernier coup de dés du dictateur et le nouveau retour des alliés après l’hiver tragique de 1944. La vie reprend son cours. Le 16 juin 1948, Henri Wey épouse Yvonne Dormann. De cette union, naîtront quatre enfants. Henri travaille comme ouvrier spécialisé à la station d'épuration de Chôdes.qui recueille et épure les eaux usées de la Warche avant d’être envoyées à la centrale électrique de Bévercé. Très vite, la société Esmalux, maître des lieux, lui construit une maison. Il s’y installe à demeure et bientôt, il s’y retrouve seul pendant des années… Dans ce camp de retranchement, il se met à la peinture.

Martine GRAFFART expose au Malmundarium

Martine GRAFFART au Malmundarium ( 1 au 15 avril 2018 ) Martine GRAFFART au Malmundarium ( 1 au 15 avril 2018

Martine GRAFFART – « Le foisonnement coloré »
À découvrir du 31 Mars au 15 avril 2018 / Tous les jours de 10 à 18 heures /

Le Cloître du Malmundarium accueille les œuvres de Martine Graffart : peintures acryliques, techniques mixtes et sculptures.
La couleur est omniprésente dans les toiles de l’artiste. Cependant, c’est l’alternance qui mène la valse. C’est en effet les fils conducteurs de cette exposition au Malmundarium : alternance et rythme. De vastes étendues qui invitent au voyage sont suivies d’abîmes vertigineux. Des profondeurs sous-marines nonchalantes ou mystérieuses jouxtent des tempêtes et des paysages lunaires contrastent avec des forêts enchantées. L’Abstraction fait place à la figuration, l’artiste laisse la peinture s’exprimer sans préméditation.

Tours d’humour - Aptonymes et contraptonymes

Aptonyme Aptonyme

Tours d’humour - Aptonymes et contraptonymes
Se moquer du nom des gens. D'un usage délicat : l’éclat de rire n’est pas toujours garanti.

« Les Misérables » de V. Hugo inaugurent le programme 2018 du S.I. de Limbourg

Eglise de Limbourg Place St Georges

Depuis ce lundi, la place Saint-Georges a effectué un saut de plusieurs centaines d’années en arrière par les prémices du tournage de la mini-série Les Misérables, inspirée de l’œuvre éponyme de Victor Hugo dont l’action se déroule dans Paris et la France provinciale du XIXe siècle. Les équipes de tournage ont pris place dans le village historique de Limbourg pour y tourner quelques scènes de cette adaptation britannique du mythique roman français ( roman paru en 1862 ).

En 2016, ce charmant village surplombant la vallée de la Vesdre avait été accueilli dans le giron des plus villages de Wallonie. ( voir : http://www.ardenneweb.eu/reportages/2016/limbourg_rejoint_les_plus_beaux...).

Remise des prix à Berlin : la Vennbahn récompensée.

La Ministre du Tourisme Isabelle Weykmans (au centre) a la ceremonie de remise des prix de l'ADFC a Berlin ( Photo © Dirk Michael Deckbar )

Route cyclable de qualité: la piste cyclable de la Vennbahn reçoit à nouveau 4 étoiles !

C’est lors de la plus grande Foire du Tourisme du monde, l’ITB à Berlin (7 au 11 mars 2018) que la piste cyclable de la Vennbahn a à nouveau été récompensée! L’ADFC, le plus grand club cycliste allemand, lui a cette année encore décerné 4 étoiles. Le certificat a été remis à Madame la Ministre Isabelle Weykmans lors de la traditionnelle conférence de presse.

Week-end festif pour le nouveau centenaire malmédien.

 ( Photo de Denis Dosquet ) Le centenaire, fiere de SON choeur ( photo de Philippe Lemaire

En ce 1er mars, M. Franz JUSTIN célébrait, jour pour jour, son centième anniversaire. Le jeudi, les résidents et le personnel du Grand Fa où il séjourne actuellement se trouvaient réunis pour fêter le jubilaire lors d’un goûter festif bien arrosé et agrémenté de chants. En soirée du vendredi, ce fut autour du Collège communal de recevoir le nouveau centenaire malmédien entouré de quelque 70 chanteurs de La Royale Malmédienne » dont il fut membre actif durant 65 ans. Le Bourgmestre JP Bastin tint un discours où il retraça le parcours professionnel et associatif du héros du jour. Puis il lui remit la « Médaille de la Maison Royale » aux initiales gravées de leurs Majestés Philippe et Mathilde. Au terme de cette partie officielle, les membres de SON chœur interpréta de belle manière deux chants qui lui sont chers à savoir « C’est Mâm’di » ainsi que « Come l’Aronde » composé par son ami feu Robert Counson. Un drink généreux clôtura cette invitation des Autorités communales.

Syndiquer le contenu