Concours de dictée d'Ardenne Web 2007

écrit par admin
le 06/03/2007

Dictées préparatoires au concours 2007
Ardenne Web, avec l'aide des écoles et des enseignants, organise un concours de dictées destiné aux élèves de 5 et 6èmes primaires.
Afin de vous y préparer, nous publions les quelques textes sélectionnés par l’école lauréate de 2006 sur notre site à la rubrique Ecole.
Nous organisons la finale du concours d'orthographe le mercredi 16 mai 2007 à 16 heures à Michamps ( Mageret, commune de Bastogne)
dans les locaux de l'école . Un bar sera ouvert pour les accompagnateurs et les participants recevront une collation .
Réservations et renseignements : 061 21 54 69 après 17h chez Marie-Claire Meyer

Texte des dictées du concours 2007:

Dictée du mois de mars
Train de nuit
Le train ralentit, siffla, souffla, s’arrêta en grinçant dans une gare. Éveillée par le dernier cahot, Amélie ouvrit les paupières. Derrière le rideau baissé, on devinait les lumières fixes. Des gens passèrent en courant sur le quai. Un chariot roula avec un grondement de tonnerre. Quelqu’un à l’extérieur parla fort, cria et un jet de vapeur emporta sa voix. Où se trouvait-on ? Quelle heure était-il ? Des portières claquèrent. Le train s’ébranla. De nouveau les roues se mirent à vibrer sous le siège d’Amélie. Les trépidations du convoi se communiquaient aux voyageurs. Amélie se rendormit en quelques instants.
D’après Semailles et Moissons d’Henri Troyat

Dictée du mois de février
Un chemineau
C’était un homme de moyenne taille, fort et bien proportionné, dans la force de l’âge. Il pouvait être âgé d’une cinquantaine d’années. Une casquette à visière de cuir cachait en partie son visage que le soleil avait brûlé. Sa chemise de grosse toile jaunie laissait dépasser sa poitrine velue. Il portait une cravate qu’il avait tordue en corde, un pantalon bleu usé et râpé, blanc à un genou, troué à l’autre, une vieille blouse grise en haillons. Il portait toujours un énorme bâton noueux. Il allait, les pieds sans bas, dans des souliers qu’il avait ferrés, la tête tondue et la barbe longue.
D’après Victor Hugo

Dictée du mois de janvier 2007
Le petit déjeuner
Le moment du déjeuner était pour nous fort agréable ; sur l’épaisse table de chêne ciré fumaient deux grands bols de café au lait qui répandaient une odeur délicieuse. Aux fenêtres, les stores étaient baissés, mais par la porte grande ouverte qui se découpait en un rectangle de lumière, nous parvenaient les chants mêlés des oiseaux et des insectes, ainsi que le murmure des feuillages froissés par les souffles du vent…
Maman était assise en face de moi ; ses cheveux, qui étaient dénoués, retombaient sur ses épaules et dans son dos en longues mèches souples. Nous prenions notre temps, beurrant de longues tartines que nous mangions en silence.
D’après Paul Colin

Dictée du mois de décembre 2006
La légende de saint Nicolas
Dans la nuit du cinq au six décembre, un vieil homme en habit d’évêque visite les maisons à dos d’âne, accompagné d’un personnage tout noir et effrayant. Celui-ci s’appelle le père Fouettard. Il n’hésite pas à punir les enfants qui ne sont pas sages.
Quant au vieil homme, saint Nicolas, on raconte que le jour de sa naissance, il se tenait déjà debout dans son bain. Devenu évêque, il accomplit de nombreux miracles dont celui des trois petits enfants qui, surpris par la nuit, demandèrent à un boucher de les loger.
Les pauvres ! Ils se firent tuer, découper en morceaux et placer dans un tonneau de sel.
Heureusement, saint Nicolas, passant par là, les ramena à la vie.
C’est sans doute à cause de cette

Dictée du mois de novembre 2006
Les devoirs
Quand papa est revenu de son bureau, ce soir, il portait un gros cartable sous le bras, et il n’avait pas l’air content du tout.
-Je voudrais que nous dînions de bonne heure, a dit papa. Je ramène du travail qui doit être prêt pour demain matin.
Maman a fait un gros soupir et elle a dit qu’elle allait servir tout de suite, et moi j’ai commencé à raconter à papa ce que j’avais fait à l’école aujourd’hui, mais papa ne m’a pas écouté ; il a commencé à sortir des tas de papiers de son cartable et à les regarder. Et c’est dommage que papa ne m’ait pas écouté, parce que ça avait bien marché aujourd’hui à l’école : j’ai mis trois buts à Alceste. Et puis maman est arrivée et elle a dit que c’était servi.
On a très bien mangé ; en général, on mange bien, à la maison : on a eu du potage, du bifteck avec de la purée ; c’est rigolo, la purée, parce qu’on peut faire des dessins dessus avec la fourchette, et du gâteau qui restait de midi. Ce qui était embêtant, c’est que personne ne parlait et quand j’ai voulu expliquer de nouveau à papa le coup des trois buts, il m’a dit : « Mange ! »
Après le dîner, pendant que maman lavait les assiettes dans la cuisine, papa et moi nous sommes allés dans le salon. Papa a mis ses papiers sur la table, où il y avait le vase rose avant qu’il se casse, et moi j’ai joué avec ma petite auto sur le tapis. Vroum !
-Nicolas ! Cesse ce vacarme ! a crié papa.
Alors, moi, je me suis mis à pleurer et maman est venue en courant.
D’après « Histoires inédites du Petit Nicolas » de René Goscinny Jean-Jacques Sempé (Editions de Noyelles)

Dictée du mois d’octobre 2006
Les utilisateurs de la forêt
Qui sont les utilisateurs de la forêt ? Ils sont nombreux, parce que la forêt remplit de nombreux rôles. C’est par exemple un lieu de travail pour le garde forestier ou le bûcheron, qui gèrent la forêt pour la production de bois. La forêt, c’est aussi un lieu de loisir pour le chasseur, le promeneur ou encore le cueilleur de fruits ou de champignons. Et puis enfin, la forêt c’est un fabuleux réservoir de plantes, d’arbres et d’animaux, parfois rares, qui vont attirer le naturaliste (celui qui aime la nature) toujours à l’affût d’une découverte ou d’une belle observation à photographier.
Alors évidemment, il n’est pas toujours facile de s’entendre, parce que les intérêts de tous les utilisateurs de la forêt ne sont pas les mêmes. Il est donc très important de respecter la forêt et ses habitants, mais aussi toutes les personnes qu’on y rencontre.
D’après un article paru dans le journal des enfants Le Petit Loutron (septembre 2006)

Dictée du mois de septembre 2006
On va rentrer
Maman a dit que demain on irait acheter des choses pour la rentrée.
-Quelles choses ? a demandé papa.
-Beaucoup de choses, a répondu maman. Entre autres : un nouveau cartable, une trousse, et puis des chaussures.
-Encore des chaussures, a crié papa. Mais ce n’est pas possible ! Il les mange !
-Non, mais il mange de la soupe pour grandir, a dit maman. Et quand il grandit, ses pieds grandissent aussi.
Le lendemain, je suis allé faire des courses avec maman, et pour les chaussures nous nous sommes un peu disputés, parce que moi je voulais des chaussures de basket, mais maman a dit qu’elle m’achèterait une paire de souliers en cuir bien solide, et que si ça ne me plaisait pas, on allait rentrer à la maison et que papa ne serait pas content.
Le vendeur du magasin était très gentil ; il m’a fait essayer des tas de chaussures, en expliquant à maman qu’elles étaient toutes très chouettes, mais maman ne pouvait pas se décider, et puis il y a eu des chaussures marron qui lui plaisaient, et elle m’a demandé si je me sentais bien dedans, et moi j’ai dit que oui, pour ne pas faire de la peine au vendeur, mais les chaussures me faisaient un peu mal.
Et puis, maman m’a acheté un cartable terrible, et avec les cartables on rigole bien à la sortie de l’école, on s’amuse à les jeter dans les jambes des copains pour les faire tomber, et je suis drôlement impatient de les revoir, les copains, et puis maman m’a acheté une trousse qui ressemble à un étui de révolver, avec, à la place du révolver, un taille-crayon qui ressemble à un avion, une gomme qui ressemble à une souris, un crayon qui ressemble à une flûte, et des tas de choses qui ressemblent à autre chose, et avec ça aussi on va bien faire les guignols en classe.
D’après « Histoires inédites du Petit Nicolas » de René Goscinny & Jean-Jacques Sempé (Editions de Noyelles)

Règlement concours 2007
Cette année, Ardenne Webe lance son concours de dictées pour les élèves de 5ème et de 6ème années primaires avec comme d'habitude des prix à la clef. Cette année, le concours aura lieu dans l'école lauréate de l'année scolaire 2006 à savoir l’école communale de Michamps. Les dictées sont proposées via notre site, dans les pages internet : http://www.ardenneweb.eu, rubrique "Dictée".
De nouvelles dictées peuvent être proposées sur le site jusqu'à 2 semaines avant le concours qui aura lieu en mai 2007, sauf avis contraire qui sera communiqué. Le directeur de l'école reste le seul maître de l'organisation. Il est le seul habilité pour sélectionner la dictée du concours.
Vous pouvez vous entraîner tous les mois en découvrant le règlement et les dictées proposées sur le site.

Règlement :
1. La dictée s'adresse aux élèves de 5ème et de 6ème années primaires des établissements d'enseignement de tous les réseaux.
2. Un maximum de 4 élèves par classe pourra participer au concours.
3. Les inscriptions seront reçues à l'adresse de l'école ( Ecole communale de Michamps Michamps,8B 6600 Bastogne )
Elles reprendront l’adresse de l’école, le nom du titulaire ainsi que le nom, le prénom et l’adresse des élèves qui participeront au concours.
4. La date limite des inscriptions est fixée le 10 mai 2007, la date de la poste faisant foi.
5. L'enseignant(e) accompagnera ses élèves et participera à la correction.
6. Une liste de 10 mots sera ajoutée à la dictée pour départager les éventuels ex-aequo.
7. Les organisateurs ne sont pas responsables des accidents ou incidents intervenant au cours des épreuves.
8. Les inscriptions seront limitées à 100 élèves.
L'école et le/la lauréat(e) seront récompensés.
Les meilleurs candidats recevront des cadeaux utiles . Chaque participant sera récompensé.
L'école du lauréat recevra une page gratuite pour une campagne publicitaire dans Ardennes Magazine à prendre avant la fin 2007 et la fabrication d’une page internet présentant toutes les classes de l'école sur le net durant un an.
Ardenne Web réalisera gratuitement les photos de toutes les classes de cette école en juin et les présentera sur un site internet que nous offrirons à l'école lauréate. Nous les réactualiserons après la rentrée de septembre.
Comme pour le concours de l'Eurovision, la chasse à la faute d'orthographe sur internet sera organisée dans les locaux de l'école qui aura gagné ce challenge.

Lien vers les gagnants du concours de dictée d'Ardenne Web.
http://www.ardennesmagazine.be/reportages/region_b/harre/0605_dictee/art...

2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, Elisabeth Bonjean , 1er prix , du concours de dictée 2005, une élève de l'école primaire de Harre,
3 gagnants dictée 2006, Résultats du concours 2006, Pirson Thomas Ecole communale de Grandmenil, Pondant Romain Ecole communale d'Hébronval, Maxime Neerinck Ecole communale de Michamps .

6360 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.