Ward'in Rock 11ème édition - Vendredi 31août ? Déjà plus de 5000 préventes pour ce vendredi soir au Ward’in rock

écrit par admin
le 31/08/2007
Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4710

Reportage complet photo et vidéo publié ce vendredi 31 août en direct par Ardenneweb mais avec également 3 jeunes correspondants qui vivent sur place le festival et qui nous transmettront leurs impressions, photos, videos, etc..dès leur retour , càd pas avant dimanche.
Envoyez vos commentaires pour recevoir en retour une de nos photos en haute résolution.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ward'in Rock 11ème édition - Vendredi 31août

Reportage de Close Mathieu

Une fois de plus, les organisateurs du "Ward'in rock festival" nous ont gâtés avec une affiche exceptionelle pour cette 11ème édition.

Comme chacun le sait, le "Ward’in rock festival" nous offre chaque année une pléiade de groupes tous styles confondus. Le samedi étant plus diversifié et le vendredi généralement plus ciblé. Nous avons connu des éditions lors desquelles l’affiche du vendredi prenait des accents tantôt métal , tantôt « hip-hop »… Cette année, l’affiche était résolument plus rock, et même parfois ska-punk, avec des groupes tels que « Atomic Leaf » , « P.O. Box » ou encore « The Locos », et ce n’était pas pour nous décevoir !

Tous les bénévoles sont en place pour débuter les festivités vers 19h avec l’entrée en scène des lLégeois de « Atomic leaf ». Ce groupe s’est produit lors de la première édition du "Ward’in rock" il y a 11ans et avait été réinvité pour les 10 ans, mais une blessure fit qu’ils n’ont pas pu être présents l’année passée. Quoi qu’il en soit, ils n’ont pas déçu ! Le fait même de les entendre chanter en français m’a particulièrement plu, et je ne suis visiblement pas le seul lorsque je vois le public redemander de ce cocktail « ska-punk-ragga ». Les fans du groupe auront apprécié tant leurs classiques que leurs nouvelles compositions tout droit sorties de l’album « Du rire aux armes ».

Tandis que les plus courageux s’engagent dans des files interminables aux caisses à tickets qui en disent long sur l’affluence , la masse de festivaliers se presse aux abords de la scène tandis que « P.O. Box » fait son entrée. Ces musiciens originaires de Lorraine (France) déclarent définitivement l’édition 2007 ouverte. Alors que la nuit tombe sur Wardin, ils nous gratifient ,en plus de leurs compositions, de quelques reprises rock’n’roll parfaitement adaptées à la sauce punk. Nous retiendrons particulièrement les deux cuivres qui , comme dans tout bon groupe ska-punk, tiennent une place prépondérante au sein du groupe.

Vers 21h30 , changement de style avec l’une des têtes d’affiche, « Luke ». Ce quatuor parisien semble taillé pour la scène. Les morceaux joués sur scène semblent totalement différents de ceux enregistrés sur cd. Le leader charismatique du groupe , Thomas Boulard, nous emmène de chanson en chanson sur des rythmes plus énergiques les uns que les autres. Le public n’hésite pas à reprendre en chœur leurs succès tels que « la sentinelle » , « le reste du monde » ou encore « Soledad ». Les festivaliers auront pu également découvrir des extraits de leur prochain album, « Les Enfants de Saturne ».

A 23h, c’est au tour de « Mass Hysteria » d’enflammer la scène. « Salut les furieux et les furieuses ! » nous lance Mouss, le chanteur déjanté de ce combo français et enchaîne sans plus tarder avec « Contraddiction ». Le public se déchaîne sur leurs morceaux puissants aux textes engagés. Mais « Mass Hysteria » n’en est pas à son coup d’essai : c’est la deuxième fois qu’ils foulent les planches de la scène bastognarde et savent désormais comment manier le public local. Après plus d’une heure de concert, le public est littéralement en furie lorsque le groupe quitte la scène au son des sifflets de leur succès « Furia ».

Celles et ceux qui sont restés jusqu’à la fin n’auront pas été déçus avec le dernier groupe de la journée, « The Locos », une formation espagnole de 6 musiciens dont certains sont issus de l’ex-groupe « Ska-P ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils regorgent d’énergie, et en particulier leur chanteur. Que de bonnes surprises en le voyant changer de déguisement entre les chansons ! C’est un véritable show que nous offrent « The Locos » . Les festivaliers s’en donnent à cœur joie sur ces riffs ska punk. J’ai spécialement apprécié leurs reprises punk de certains hits planétaires, tels que « Misirlou », la chanson bien connue du film « Pulp Fiction », ou encore « Song 2 », le succès de « Blur ». « The Locos » est, pour ceux qui ne les connaissaient pas encore, la bonne surprise de la soirée.

Les plus courageux feront encore la fête jusqu’aux petites heures avant de s’en retourner au camping aménagé spécialement à quelques centaines de mètres du festival, pour un repos bien mérité avant une deuxième journée qui s’annonce sous les meilleures auspices .

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Débranche ou résiste !
France Gall n’est jamais venue au Ward’in et n’y viendra probablement jamais. Mais la petite blonde Parisienne a écrit, au cours de sa longue carrière, deux chansons qui symbolisent assez bien la situation actuelle des festivals. A une époque où ces derniers poussent comme des champignons au milieu des champs, deux possibilités s’offrent aux organisateurs.
La première est de débrancher pour éviter la surchauffe. La seconde est de résister pour montrer que c’est à l’aune de sa pérennité que l’on mesure la richesse d’un festival.
Le Ward’in rock a opté pour cette solution, animé de son leitmotiv de toujours: rester les deux pieds sur terre. Car une année post-anniversaire est souvent charnière. La tentation de surfer sur la vague d’une dixième édition champagne est grande. Mais rapidement tempérée par une sagesse bonne conseillère. Pas question de doubler la scène, ni d’agrandir le site, ni même de faire des folies pour s’offrir des têtes d’affiche à prix d’or. Restons-en aux valeurs qui ont permis au Ward’in rock d’évoluer petit à petit avant de trouver sa vitesse de croisière.
Bon festival à tous !

Vendredi 31 août 2007

Atomic Leaf (BE) – 19 h

L’année dernière, Atomic Leaf était passé du rire aux larmes. Un poignet brisé et c’est la date du Ward’in rock qui tombait à l’eau. Cette fois, on croise les doigts… et les poignets. Nos joyeux lurons locaux défendront avec la verve qu’on leur connaît «Du rire aux armes», enregistré au Rising Sun Studio par les bons soins de Rudy Coclet et Géraldine Capart. Onze ans après avoir foulé la scène de la première édition du Ward’in rock, ils sont de retour. Dans une formation différente mais avec un ska-punk qui a fait d’eux l’un des porte-drapeaux du style en Wallonie.

P.O. Box (FR) – 20h15

On peut vous fracasser les neurones avec un ska-punk de qualité tout en ajoutant des textes bien ciselés. C’est le pari osé et réussi par les Nancéens de P.O. Box, dont la dernière trace, «And the lipstick traces», montre à quel point le combo lorrain est devenu mature tout en affirmant sa singularité. Ces bourlingueurs (250 concerts à leur actif dans 22 pays différents) déposeront leurs cuivres pour un set qui s’annonce décoiffant.

Luke (FR) – 21h30

Forts d’un deuxième album («La tête en arrière») qui a secoué la France, le groupe du Bordelais Thomas Boulard a bouleversé un paysage français qui n’était plus habitué à prendre une telle gifle depuis le retrait forcé de Noir Désir. Luke s’appuiera sur ces solides compositions mais aussi sur les morceaux d’un nouvel opus («Les Enfants de Saturne») dont la sortie s’annonce imminente pour enflammer la plaine de Wardin.

Mass Hysteria (FR) – 23h

Depuis début avril, les Franciliens ont repris leur bâton de pèlerin, s’appuyant sur «Une somme de détails», nouvel opus qui cogne comme une masse. Douze ans après avoir vu le jour, la bande à Mouss est de retour plus en forme que jamais. En 2003, ils avaient fait trembler Wardin avec leur Furia diabolique. Cette fois, la plaine risque de connaître un nouveau séisme.

The Locos (SP) – 00h45

Souvenez-vous de Ska-P ! Du ska-punk espagnol pur sucre disparu de la scène il y a plus de deux ans. Mais un projet est né sur les cendres de Ska-P : The Locos. Des fous furieux madrilènes encore plus explosifs que leurs prédécesseurs. Emmené par Pipi, seconde voix de Ska-P, le combo ibérique a sorti son premier album au printemps 2006 («Jaula de Grillos») et entamé dans la foulée une tournée festive qui passera par Wardin. Le feu d’artifices est programmé…

Samedi 1er septembre 2007

Sarah Tue moi (BE) – 13h30

A voir l’énergie qu’ils dégagent sur scène, on ne les inviterait pas à passer au contrôle antidopage. C’est pourtant de l’authenticité. Un cri qui vient du cœur et que transmet Mika, l’ancien chanteur de Dogmeat. Textes en français, souvent bruts de décoffrage, section rythmique sans concession, toutes guitares dehors, les locaux de l’étape poursuivront leur intrusion dans un milieu scénique qui pourrait vraiment mettre en valeur leurs arguments.

Kontre2 (BE) – 14h30

Coucou, les revoilà ! En 2004, ils avaient chauffé le public avant Vegastar et Pleymo. Cette fois, ils refont surface, le périscope sorti pour signaler leur retour au premier plan. Après les Nuits de l’Entrepôt, Faut que ça pète à Wardin ! On peut compter sur les deux voix et le rap métal des lascars pour mettre le feu au poudre.

An orange car, crashed… (BE) – 15h40

Prenez un peu de Fat W, un zeste de Nervous Chillin’ et deux doigts de Tuttle et vous obtenez An orange car, crashed… Un projet aussi surprenant que réussi qui s’articule autour de la voix de Xavier Clinquart et de la guitare de Gilles Pemmers. Ca sonne très 80’ et surtout très Interpol. Une jolie référence que les gars du sud de la Province honorent avec beaucoup de maîtrise.

Abdou Day (FR) – 16h50

Le Ward’in rock a souvent fait la part belle au ska. Place au reggae ! Made in Madagascar puisque c’est de cette île que vient Abdou Day, Lorrain d’adoption et véritable boulimique de la scène. Il a côtoyé les plus grands mais a su toujours rester simple. Le sourire ne quitte que rarement le visage de celui dont les morceaux rappellent tantôt Alpha Blondy, tantôt Jimmy Cliff. Que du beau monde !

Piano Club (BE) – 18h05

C’est bien connu, le rock wallon est une grande famille qui se compose et se décompose au gré des projets. Avant de reprendre la route avec ses Hollywood Porn Stars, Athony Sinatra s'est ainsi accordé une respiration pop et fluo en réactivant son projet initial, Piano Club (qui compte également dans ses rangs un membre de Malibu Stacy). Synthés vintage, guitares sautillantes, le produit est bien ficelé comme on a pu s’en apercevoir en première partie des Klaxons à l'AB.

The Tellers (BE) – 19h25

C’est frais, nostalgique et court. Ben et Charles sont deux jeunes gens conteurs de petites histoires sucrées qui flirtent tantôt avec l’interdit des Libertines, tantôt avec les perles ciselées par l’immense Bob Dylan. Un EP de sept titres pour débuter et des concerts aux quatre coins du pays. Des Ardentes liégeoises à Wardin en passant par le très recherché Pukkelpop. The Tellers apprennent vite et bien.

Matmatah (FR) – 20h45

Ce n’est pas parce qu’ils ont appelé leur dernier album La Cerise qu’ils s’apprêtent à la mettre sur le gâteau. Non, les Brestois de Matmatah sont encore là pour un bout de temps si l’on en juge l’engouement que suscite chacune de leur sortie live. Dix ans après avoir mis la Ouache avec notamment le single Lambe An Dro, le groupe breton revient dans l’actualité avec La Cerise, condensé d’influences qui ont rythmé la vie du groupe. On retrouve des effluves blues, des relents classic rock et une pointe celtique. Matmatah ne se refait pas. Mais évolue avec son temps.

Daan (BE) – 22h30

Il a des airs de dandy ce Bruxellois d’adoption ! Et une carte de visite qui se remplit à vue d’œil. On ne compte plus ses apparitions à Werchter – y compris avec Dead Man Ray – et ses concerts sont un grand mélange où les rythmes électroniques côtoient des passages plus folks. A voir le panache avec lequel il défend sur scène The player, on peut s’attendre à voir la plaine trembler sur ses bases.

Bacon Caravan Creek (BE) – 00h

Hypnotique et pas pressé. Voilà comment on pourrait qualifier Bacon Caravan Creek, arrivé sous les feux des projecteurs à la fin 2004 avec la sortie de «Behind a wish». Une galette qu’ils vont défendre de longs mois durant avant de se laisser désirer… Alors, Wardin a pris les devants et vous propose de retrouver les vainqueurs du Concours Circuit 2003 quelques mois avant la naissance de leur nouvelle progéniture.

BCC DJ Set (BE) – 01h45

Des claviers aux platines, il n’y a qu’un pas que nos p’tits gars vont franchir avec un gros appétit et un certain doigté.

ward'in rock 2007
Pour trouver d’autres infos sur le festival : www.wardinrock.be

INFO PRATIQUES
Horaires Groupes - VENDREDI
On stage
Set
Atomic Leaf

19 h : 45': P.O. Box
20 h 15 : 45’:Luke
21 h 30 : 1 h: Mass Hysteria
23 h : 1 h 15 : The Locos
00 h 45 : 1 h

Horaires Groupes - SAMEDI
On stage
Set
Sarah tue moi

13 h 30: 30’ : Kontre²
14 h 30 :40’ : An orange car, crashed…
15 h 40 : 40’: Abdou Day
16 h 50 :45’: Piano Club
18 h 05 :50’: The Tellers
19 h 25 :50’: Matmatah
20 h 45 : 1 h 15 : Daan
22 h 30 : 1 h : BBC
00 h : 1 h 15’ : BBC DJ set
1 h 45 : 1 h

TARIFS
Prévente 1 jour : € 15
Prévente 2 jours : € 27
Sur place 1 jour : € 20
Sur place 2 jours : € 35

CAMPING
Camping surveillé et équipé de sanitaires : wc et eau de distribution : € 6 par personne pour tout le week-end.

PREVENTE : www.fnac.be; ticketnet.be ; points de prévente à travers la province de Luxembourg : voir site internet

ACCES : Le site est situé le long de la N84 à 6 km de Bastogne direction Wiltz (L),
A partir de Bastogne, le trajet est fléché.

  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4710
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4709
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4708
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4660
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4661
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4662
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4663
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4665
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4666
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4668
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4701
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4706
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4712
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4714
  • Ward’in rock, 31 aout 2007-photo4716
  • Ward’in rock, video01
  • Ward’in rock, video02
  • Ward’in rock, video02-1
  • Ward’in rock, video03
  • Ward’in rock, video04
  • Ward’in rock, video05
  • Ward’in rock, video06
  • Ward’in rock, video07
  • Ward’in rock, video08
  • Ward’in rock, video09
  • Ward’in rock, video10
  • Ward’in rock, video11
  • Ward’in rock, video12
2728 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.