ASLEMA! Dialoguer avec le Maghreb, coopérer à son développement, c’est à notre portée : une association se crée à Houffalize

écrit par ReneDislaire
le 21/09/2007
Simone avec les monitrices de ses ateliers, Tibherine, dans l'Atlas

Depuis quelques années, l'humanitaire est à la mode, résultant enfin d'une prise de conscience responsable; depuis quarante ans, ma sœur Simone Dislaire, bien connue encore à Houffalize où elle a passé toute sa jeunesse, consacre sa vie au développement des pays du Maghreb, particulièrement de la Tunisie et de l’Algérie.
Bien sûr elle est religieuse et cet état explique son action, mais tout prosélytisme, d’ailleurs légalement interdit dans ces pays islamiques, est exclu de ses activités. Elle œuvre dans le cadre d’ONG, notamment dans le domaine de l’éducation et de l’émancipation de la femme, problème crucial dans ces contrées.

Une pensionnée qui a de l’allant

Simone a 70 ans et est donc officiellement « pensionnée ». Mais, toujours hyperactive, elle a pris en main depuis trois ans une action d’envergure en Algérie, malgré une conjoncture difficile, voire dangereuse. Dans de multiples centres, elle mène à bien la formation de jeunes filles, les initie à un travail, donc à un métier, de quoi les aider à accéder à une autonomie économique. Elle a créé des centres de formation, des ateliers, et se charge de la commercialisation des produits d’artisanat confectionnés.
Moi-même, retraité et bénéficiant donc de loisirs, viens de me rendre plusieurs semaines sur les sites où elle travaille. J’ai pu mesurer son ardeur et ses efforts, constater combien elle est appréciée par la population, discerner les effets de son travail, et ses résultats si positifs.
Plusieurs personnes de Houffalize et de la région, ami(e)s de Simone, que j’avais contactées personnellement, ont déjà pu contribuer avec succès à une action concrète, dans le domaine de l’informatique. Merci à Odette Simon, Renée Grosjean, Monique Moens, Gérard Otto et Suzy Raveau de Houffalize, Andrée Georges de Mormont, Igne Parmentier de Cherain, Véronique Deroubaix de Pommeroeul, ma sœur Marie-Louise, mes cousins homonymes Constant, Marcel et Louis, José Fudvoye, mes nièces Joëlle Dislaire et Françoise Delacollette.

ASLEMA

Prenant appui sur l’enthousiasme et la générosité de ces personnes, vient d’être fondée une petite association : ASLeMa, A.S. comme « les Amis de Simone », LeMa comme « Luxembourg et Maghreb ». Monsieur le Gouverneur de la province y apporte sa caution, il en a aussitôt accepté la présidence d’honneur. Cela sous-entend que l'association n'a et n'aura jamais aucun caractère "confessionnel". En outre, plusieurs ami(e)s maghrébin(e)s se sont associé(e)s, condition à un authentique dialogue interculturel, source d'enrichissement réciproque entre partenaires des deux bords de la Méditerranée.
« Aslema », c’est ainsi qu’on dit bonjour en arabe : littéralement « la paix soit avec toi ».

Deux objectifs

D’abord un dialogue interculturel entre les habitants du Maghreb et nous-mêmes. Dialogue utile et même indispensable à l’heure de la mondialisation, alors que l’Islam inspire à certains de grandes craintes : c’est en luttant contre l’ignorance qu’on accèdera à la tolérance, fondement de notre monde de demain qui sera, nous en sentons les prémices, multiculturel.
Et ensuite une coopération au développement par la commercialisation de produits confectionnés par « les femmes artisanes » des différentes écoles de Simone.

RENDEZ-VOUS A LA FOIRE STE-CATHERINE

Concrètement, comme première activité, nous pouvons annoncer la tenue, en partenariat avec OXFAM, d’une échoppe « ASLEMA » à la foire Ste-Catherine, à Houffalize, le samedi 24 novembre prochain.
Cette échoppe se voudra un lieu de rencontre, et de découverte, de ces produits d’artisanat. On vous y proposera entre autres choses des cartes de vœux (par exemple pour Noël et Nouvel An) brodées à la main à Tibhérine, haut lieu de l’Atlas auquel Simone redonne vie.
Tout le monde a besoin de carte(s) de vœux ! Pensez-y donc dès à présent, et réservez-y votre budget « cartes de fin d’année » ! Deux spécimens de ces cartes sont ci-dessus en photo. Elles seront proposées au prix de 1,50€ pièce. Des pochettes contenant 10 cartes, enluminées de broderies à la main, donc toutes différentes et uniques, avec enveloppes, pour 12,5€
Merci.

Plus d’infos ? rene.dislaire@gmail.com (0494.383517)

POST SCRIPTUM

1. Une photo ci-dessus illustre que, grâce à Simone, se produit également une « exportation invisible » d’objets d’artisanat houffalois vers le Maghreb. Ainsi, à Tunis, le 1er septembre 2007, elle recevait au petit déjeuner le nonce apostolique au Caire, qui a titre d’ambassadeur, de Grande-Bretagne. Celui-ci découpe du saucisson de chez Marie Dubru, et on peut voir également, au menu, des petits pains cramiques typiques de chez Philippart, pour qui le pain est un art ! Au dîner, il y aura de la Chouffe, et au café, des pralines de chez Fontaine, ça coule de source.

2 ASLEMA vient d’engager deux opérations.

2.1. Un dossier est en cours de constitution, visant à doter un atelier de broderie d’une installation de chauffage. Cet atelier est situé dans l’Atlas, en altitude. Il y fait souvent très froid. Sans chauffage, les jeunes filles, au nombre de 80, travaillent alors emmitouflées dans une couverture. Mais après deux heures d’activité, il leur devient impossible de continuer : on ne peut pas porter des gants pour broder, et on ne peut pas broder avec les doigts gelés ! Nous espérons être en mesure d'y remédier.

2.2. UN APPEL VOUS EST ADRESSE POUR UNE AUTRE OPERATION. Elle concerne une école, elle aussi dans un village en altitude élevée, que j’ai visitée récemment. Les enfants, de 12 à 15 ans (inutile de dire que leurs familles sont très pauvres), font, pour certains, jusqu’à trois ou quatre kilomètres à pied tous les matins pour atteindre l’école, par des chemins souvent enneigés l’hiver. Ils portent des chaussures légères, et passent toute la journée à l’école, qui n’est pas du tout chauffée, et où il gèle, les pieds mouillés.
Si vos enfants ont … grandi trop vite, et que vous disposiez de chaussures d’hiver devenues inutilisées, en bon état, ASLEMA peut les offrir directement à ces enfants si méritants (garçons et filles).
Il n’est pas question de mettre en péril les manufactures locales fabriquant et commercialisant des chaussures : on ne produit pas en Afrique des chaussures d’hiver, comme dans nos pays froids : il n’y aurait pas assez de demande pour être viable. ASLEMA ne demande donc pas n’importe quoi de deuxième main : juste pour rencontrer ce besoin bien spécifique, pour des raisons bien précises, dans des circonstances exceptionnelles.
Vous êtes invités à déposer de telles chaussures à la supérette proxy Delhaize de Houffalize, à l’attention de la gérante, Joëlle Dislaire. Ou à les donner à Marie-Louise Dislaire, à Mormont (Wibrin).
Merci.

René Dislaire

  • Simone avec les monitrices de ses ateliers, Tibherine, dans l'Atlas
  • Tunis, Simone avec un ambassadeur, qui se coupe une tranche de saucisson de chez Marie Dubru, qui accompagnera du cramique de chez Philippart
  • Simone avec les monitrices de son centre de formation, dans la Casbah d'Alger
  • centre de formation de Tibherine: exemple de broderie artisanale (MODELE "4 COEURS")")
  • centre de formation de Tibherine: exemple de broderie artisanale (MODELE "4 CROIX")
  • centre de formation de Tibherine: exemple de broderie artisanale (MODELE "PI-BI"))
  • centre de formation de Tibherine: exemple de broderie artisanale (MODELE "TREFLES")
  • Simone, directrice d'une maison d'enseignement pour 200 enfants, Tunis, 2001
  • specimen de carte de voeux, broderie, fait main, qui sera en vente foire Ste-Catherine de Houffalize, sam. 24 nov. (1,50 euro; 1,25  par 5)
  • specimen de carte ve voeux, broderie, fait main, qui sera en vente foire Ste-Catherine de Houffalize, sam. 24 nov. (1,50 euro; 1,25 par 5)
  •  Alger, juin 2007, table ronde de six nationalit. diff.: Espagne, France, Pologne, Belgique, Congo, Alg. (Kabylie)
  • petite nappe, petit chef-d'oeuvre
  • sachets avec broderie contenant des herbes aromatiques, pour mettre dans les garde-robes (jamais identiques!)
  • sachets avec broderie contenant du laurier, ou du romarin, pour la cuisine
  • sachets avec broderie , gros-plan
  • sachet avec broderie , gros-plan
  • cartes de voeux avec broderies "fait main" (1,50 euro; 1,25  par 5)
  • cartes de voeux avec broderies "fait main" (1,50 euro; 1,25 par 5)
  • cartes de voeux avec broderies "fait main" (1,50 euro; 1,25 par 5)
  • petit napperon et, en toile de fond, une serviette de table)
  • petit napperon et, en toile de fond, une serviette de table
  • napperon et, en toile de fond, un autre napperon
  • sachets de lavande avec broderies
  • sachets de lavande avec broderies
3040 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire